Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Carmelo Ezpeleta: "Les écuries seront propriétaires de leurs motos qui coûteront un million d'euros"

Dans Moto / Sport

Moto GP - Carmelo Ezpeleta: "Les écuries seront propriétaires de leurs motos qui coûteront un million d'euros"

A Madonna Di Campiglio, il n'y a pas seulement les rouges de Ducati et de Ferrari pour tirer des plans sur la commette. En bon amateur de belles choses et en compatriote de Fernando Alonso, il y a aussi Carmelo Ezpeleta, l'homme d'une Dorna qui est à un moment clé de son histoire. Car avec la crise, le Moto GP est embourbé dans sa vocation à être l'élite tant sportif que technologique de la vitesse moto. Deux idées qui, jusque là, marchaient de concert. Mais vu la conjoncture, la Dorna, pour survivre, va devoir se couper un bras. Et c'est le coûteux volet technologique qui y passera.


« Depuis vingt deux ans, j'ai fait preuve de beaucoup de patience avec les constructeurs » grince Don Carmelo. « Mais en mai, nous devrons nous être mis d'accord sur les lignes directrices nécessaires pour affronter 2013 et les saisons suivantes. Je veux que 2013 soit complètement différent de 2012. » Car 2012 sera une année de transition. Les CRT arrivent et devront cohabiter avec des prototypes bien plus rapides. Un partage de la piste que d'aucuns redoutent déjà sur le plan de la sécurité. Une crainte que l'Espagnol balaie pourtant d'un revers de main : « L'écart entre les deux sera moindre que celui qui existe en Formule 1 entre les leaders et les autres. »


Qu'on le veuille ou non, les CRT sont l'avenir. Ezpeleta a dévoilé sa feuille de route : les écuries devront être propriétaires de leurs motos. Celles-ci devront coûter au maximum un million d'euros, pas un centime de plus. Actuellement, les usines louent leurs machines pour trois millions d'euros. Les teams exsangues se saignent à hauteur de 2,5 millions d'euros et l'appoint est fait par la Dorna. Une politique qui ne se renouvellera pas en 2013. Entre technologie et spectacle, c'est bien ce dernier qui a été choisi.


Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 ey les gars serait-ce possible de trouver des synonimes au mot "conjoncture" ? on y a le droit  a chaque article sur le motogp ça devient lourd a la longue!

Par Anonyme

bien parlé ! espérons que dans les actes.......vive le sport (mécanique) !

Par Anonyme

Mieux vaut tirer sur la camionnette rouge que sur l'ambulance (comantère nule)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire