Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP: Catalogne D.1: Kawasaki commence doucement.

Dans Moto / Sport

Moto GP: Catalogne D.1: Kawasaki commence doucement.

Lorsque seize motos se tiennent en 1,5 sec, il faut être au top de sa forme. Or, ce n'est pas vraiment la cas dans le team Kawasaki, à commencer par Randy, qui, contrairement à ce qu'il espérait, souffre bel et bien de sa cabriole transalpine de dimanche dernier : "Après avoir chuté au Mugello, je pensais que mon genou ne me poserait pas de problème, hélas cela n'a fait que s'empirer et j'ai eu une hémorragie interne.


Mon genou avait doublé de volume, mais ça va mieux maintenant. Spidi a dû me préparer une nouvelle combinaison plus large de 10cm au niveau du genou ! Cela ne m'a pas gêné jusqu'à ce que je prenne le guidon, mais je sais que ce sera moins douloureux une fois une fois que ce sera moins enflé. Maintenant il faut juste que je me repose un peu”.


Moto GP: Catalogne D.1: Kawasaki commence doucement.


Mais pas trop longtemps quand même. Car il y a comme un déficit en grip sur le Ninja, pour le moment : « Ce matin, les conditions de piste n'étaient pas idéales et je manquais d'adhérence à l'arrière, mais nous avons remédié à cela en expérimentant un peu avec les pneus avant et arrière cet après-midi. L'écart avec les leaders n'est pas énorme et je suis sûr que nous pourrons encore progresser demain."


Des soucis d'adhérence que confirmait O.J : « Ce matin, j'ai eu des difficultés car je manquais de grip à l'arrière et je ne pouvais pas maintenir ma vitesse dans les virages longs et rapides. Nous avons ajusté l'équilibre de la moto et grâce à de meilleures conditions de piste, j'ai bien progressé cet après-midi. J'ai aussi pu essayer différents types de pneus avant et arrière en vue de la course et nous sommes plus ou moins fixés sur notre choix pour dimanche. »


Moto GP: Catalogne D.1: Kawasaki commence doucement.


Côté physique, Olivier dressait un bilan rassurant : « Aujourd'hui, je me suis senti bien mieux qu'au Mugello. J'ai pratiquement retrouvé toutes mes forces, aussi je peux piloter de manière plus précise. Cela me permet de me concentrer sur la mise au point de la machine, au lieu de chercher à compenser un quelconque handicap. Mon résultat ne le reflète pas vraiment, mais nous avons bien démarré." Ce qu'il faudra concrétiser demain, en qualif.


Moto GP: Catalogne D.1: Kawasaki commence doucement.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire