Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Catalogne: La Commission de Sécurité se penche sur l'accrochage du Mugello

Dans Moto / Sport

Moto GP - Catalogne: La Commission de Sécurité se penche sur l'accrochage du Mugello

Si l'incident entre Barbera et Simoncelli survenu lors du Grand Prix 250 d'Italie n'aura pas de suite disciplinaire, les commissaires ayant enterré l'affaire, il ne continue pas moins à faire couler pas mal d'encre et de salive. C'est ainsi qu'il sera étudié en Catalogne par la Commission de Sécurité des Pilotes qui va proposer des règles précises sur les manœuvres tolérables en ligne droite, dispositions qu'elle espère voir ensuite adopter rapidement par les instances fédérales afin que ce genre d'accrochage ne se reproduise plus.


Dans un premier temps, il ne serait plus permis de changer intempestivement de ligne dans les longs bouts droit lors de la phase d'accélération. Dans un second temps, pour éviter ces arrivées à l'aspiration propices aux actions désespérées, les lignes d'arrivée seraient rapprochées autant que possible de la sortie de la dernière courbe.


Moto GP - Catalogne: La Commission de Sécurité se penche sur l'accrochage du Mugello


Le carton entre la Gilera et l'Aprilia au Mugello risque donc de créer une jurisprudence. D'ailleurs, tout le monde n'est pas si tolérant avec Simoncelli y compris parmi ses compatriotes à l'instar d'un Dovizioso qui a déclaré sur le sujet : « Lorsque j'au vu les images, j'ai tout de suite penser qu'il fallait disqualifier Simoncelli. Puis je me suis rendu compte qu'il n'y avait aucune base réglementaire pour le faire, et que c'était donc impossible. »


Maintenant, si ces principes devaient entrés en pratique, il resterait à vérifier la possibilité de les appliquer dans un peloton de furieux de la 125 où l'aspiration y est, sans doute là plus qu'ailleurs, l'arme fatale. Enfin, reculer la ligne d'arrivée entraîne aussi des coûts que les organisateurs voudront sans doute négocier. Mais si tout ça devenait réalité, le dernier record enregistré la semaine dernière sur les écarts les plus faibles sur la ligne d'arrivée risque bien d'entrer dans la postérité.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

:voyons: et pourquoi ne pas, plus simplement, rendre obligatoire les garde-mains? pour mémoire , la roue avant  de  barbera  s'est  bloquée suite  à une touchette du levier de frein!  Plutôt que de rallonger les règlements "pas le droit de doubler ici, pas le droit de ça..." et de rendre les courses des batailles de juristes plutôt que de pilotes? :cubitus:

Par Anonyme

Bien vu, c'est une très bonne idée !! :bien:

Par Anonyme

On est même pas obligé d'aller jusqu'au garde mains type supermot, une simple protection qui ressemblerait aux cornes qu l'on voit sur les guidons de VTT mais en plus petit ferait l'affaire et n'aurait pas de conséquence sur l'aérodynamisme. En plus, avec ça aucune chance que la main reste concée lors d'une chute. Merde, faut vite que j'aille déposer un brevet moi!!!:lol:

Par Anonyme

Un garde main en plastique ne serait pas assez résistant et même si (ou dans une autre matière,  il faut prendre en compte le risque supplémentaire de blessure aux mains avec les écrasement ou autres...

Par Anonyme

Par contre, déplacer les lignes d'arrivées !   J'ai du mal à y croire.  Avec les bandes magnétiques pour les chronos et autres... le coût sera un obstacle, c'est certain.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire