Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Catalogne: Simoncelli averti par ses pairs

Dans Moto / Sport

Moto GP - Catalogne: Simoncelli averti par ses pairs

Si Marco Simoncelli n'a encouru aucune sanction particulière au lendemain d'une première victoire en catégorie quart de litre obtenue à domicile dans des conditions controversées, il a néanmoins été quelque peu tancé par ses pairs une fois les essais du Grand Prix de Catalogne terminé. Déjà, il avait été déclaré que son cas serait clairement examiné par la Commission de Sécurité des Pilotes, qui a donc pris l'initiative de lui adresser ce que l'on pourrait appeler un carton jaune en ces temps de championnat d'Europe de Football.


Celui qui, d'ailleurs, ce week end, est aux couleurs de son équipe nationale, Valentino Rossi explique ainsi la démarche: « Avec l'ensemble des pilotes et des directeurs de course nous sommes tombés d'accord que l'on ne pouvait pas tolérer de telles manœuvres en ligne droite. Nous avons donc donné un avertissement à Simoncelli, car changer ainsi de ligne et toucher un concurrent est quelque chose d'extrêmement dangereux. Il était important d'aller lui parler avant la prochaine course. »


Moto GP - Catalogne: Simoncelli averti par ses pairs


« C'est un problème que l'on rencontre surtout en 250 et en 125 où l'aspiration joue un rôle primordial » constate Valentino. Ceci dit, il y a deux ans, et justement à Barcelone, Gibernau avait mis une belle panique au départ du Grand Prix en touchant le frein de Capirossi. D'où un autre problème, que la Commission a demandé aux constructeurs de prendre en compte: la protection dudit levier, soit par un dispositif spécifique, soit en ne le faisant plus dépasser du carénage.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Gibernau n'avait pas touché le frein de Capirossi, il avait au contraire, comme Barbera, percuté Capi avec son levier de frein avant, et Sete avait fait un looping exactement comme Barbera, sauf qu'il avait atterri dans le peloton et que les deux Ducati avaient emmené pas mal de pilotes. Grosse différence, Gibernau avait cru faire le freinage du siècle et avait gravement sous-estimé sa vitesse, et Capi n'y était pour rien, alors que Simoncelli a délibérément et très brutalement tourné à gauche au moment où Barbera passait. Très judicieuse réaction des pilotes, donc.

Par Anonyme

il n y a que trés peu de choses en commun entre les deux accidents (à part les leviers de frein .)

Par Anonyme

Le pauvre Simoncelli a une moto qui n'avance pas par rapport à celles de Barbera ou de Bautista, il se défend donc comme il peut !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire