Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP : Dominique Aegerter va tester une mystérieuse Kawasaki

Dans Moto / Sport

Moto GP : Dominique Aegerter va tester une mystérieuse Kawasaki

A partir du 26 janvier, le tracé de Jerez va être le théâtre de l'ultime galop d'essai du plateau de Superbike avant son embarquement vers l'Australie et son début de saison sur le tracé de Phillip Island. Mais ces tests seront aussi égayés par une invitée surprise, soit une Kawasaki version Moto GP, qui sera pilotée par l'espoir Suisse et pilote de Moto 2, Dominique Aegerter. Pour qui et pour quoi ces travaux annoncés sur l'électronique et les pneus Michelin ? Là est toute la question et ce n'est pas le prochain équipier de Lüthi cette année qui éclaircit la situation.


Car en annonçant avec un enthousiasme débridé cette opportunité, Dominique Aegerter a d'abord insisté sur le fait que c'était bien pour l'usine Kawasaki qu'il allait ainsi oeuvrer : « l'invitation est directement venue du constructeur. J'avais déjà rencontré des personnes impliquées dans le projet Kawasaki lors de mon test l'an dernier à Barcelone pour Avintia Blusens. Je ne sais pas encore ce que je vais essayer mais la moto sera équipée en Michelin. Mais pas les gommes sur lesquelles Michelin travaille pour les Grands Prix de 2016. Mais ce sera bien une Moto GP. Je n'ai pas roulé depuis novembre et il va falloir que je m'entraîne. Ce ne sera pas facile mais je suis très motivé ! »


L'usine Kawasaki sera en effet à Jerez mais pour la mise au point de sa ZX-10R en Superbike. Alors quelle est donc cette machine de Grand Prix qui aurait toute l'attention d'un blason d'Akashi qui a officiellement quitté le Moto GP en 2008 ? Les prémices d'un retour aux affaires ? La perspective fait jaser mais les acteurs du paddock restent dubitatifs. Hervé Poncharal, patron de l'IRTA, soit l'association des teams, dit ne rien savoir d'une intention des verts de revenir sur la grille de départ. Quant au patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, il rappelle les fondamentaux d'un bulletin d'inscription : « je suis désolé mais je n'ai reçu aucune information indiquant une entrée de Kawasaki en Moto GP. Si Kawasaki envisage de revenir en 2016, ou même en 2017, ils doivent nous en informer et demander une place sur la grille de départ. C'est une procédure qui prend du temps et KTM a d'ailleurs déjà fait cette démarche vers le Moto GP pour 2017. »


Moto GP : Dominique Aegerter va tester une mystérieuse Kawasaki


Alors ? Vu l'agitation provoquée, les protagonistes de ce test ont précisé qu'il s'agissait d'un essai effectué avec Akira, soit l'enseigne qui s'est occupée des Kawasaki d'Avintia Blusens. Des motos qui, en 2014, n'ont pas évolué d'un poil au grand dam de l'équipe qui a abandonné le projet pour épouser la cause de Ducati. En ne se privant pas, au passage, de faire état, sur la place publique, de sa déception sur cette infructueuse collaboration.


Dès lors comment se fait-il que les hommes d'Akira, à présent sans programme, se mettent à travailler sur une moto sans client ni perspective alors qu'impliqués dans la compétition l'an dernier, les évolutions n'ont pu apparaître, faute de moyens ? Or pour faire tourner cette inédite Kawasaki à Jerez du 26 au 27 janvier, il va bien falloir que quelqu'un dépense quelques sous. A fond perdu ? Pour le fun ? Ce n'est guère dans l'air du temps. Ceci sans parler des Michelin, qui n'auront rien à voir avec le développement en cours accompli par le manufacturier qui fournira le plateau de l'élite des Grands Prix en 2016. Bref, c'est la bouteille à encre si bien que cette Kawasaki qui ne veut pas dire qu'elle en est une sera regardée de près dès qu'elle posera ses roues sur le tracé de Jerez.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire