Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP: En Grand Prix Suzuki fait sa vie

Dans Moto / Sport

Moto GP: En Grand Prix Suzuki fait sa vie

Suzuki est-il le mauvais élève du Moto GP ? Techniquement, cela ne fait aucun doute. A la rue dans le domaine de la performance pure, le blason d'Hamamatsu est aussi complétement dépassé au niveau de la fiabilité et la règle actuellement en vigueur dans le paddock de la Dorna, qui limite à six le nombre de moteur à consommer sur l'ensemble de la saison, n'a fait qu'exacerber cette triste conjoncture. Ainsi, avant de s'envoler pour la Californie et affronter le tracé de Laguna Seca, Bautista a déjà flingué cinq moteurs et Capirossi quatre. Le tout après huit meetings disputés. Si bien qu'il est évident que la GSV-R n'arrivera pas à respecter son échéancier et que, très vite, les pénalités vont tomber.


Une situation inacceptable pour le quatrième constructeur du plateau. Mais plutôt que de remettre en cause sa politique ou de se donner enfin les moyens pour l'accomplir, Suzuki a choisi une autre option, celle d'un aménagement de la réglementation. Il faut dire que la marque en a pris l'habitude. Déjà, cet hiver, elle avait réussi à arracher des séances d'essai supplémentaires dans une conjoncture voulant les réduire de manière drastique pour cause de crise économique. A présent, Suzuki, par l'intermédiaire de Paul Denning, réclame trois moteurs en sus des six alloués pour boucler la campagne 2010.


Moto GP: En Grand Prix Suzuki fait sa vie


Gonflé, mais nul doute que cette requête recevra un écho favorable. Avec seulement dix sept motos sur la grille de départ et quatre marques dans le paddock, Suzuki a de quoi prendre en otage un Moto GP qui vit dans la crainte de perdre encore des effectifs pour 2011. Mais à partir de là se pose de véritables questions de fond. Suzuki n'a que deux motos engagées dans la catégorie reine et a toujours refusé d'en louer quelques unes à des teams privés alors que Yamaha, Honda et Ducati ont fait cet effort. Ces constructeurs se sont donnés les moyens pour que leurs moteurs jouent la victoire sans casser comme du verre.


La dérogation qui pointe à l'horizon au profit de Suzuki, une de plus, risque bien d'être celle de trop. Du genre à agacer suffisamment les autres protagonistes pour écorner sérieusement ce principe des six moteurs sur la saison. Ce qui mettrait tout autant à mal la crédibilité et l'autorité du couple Dorna-FIM.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

je vois mal la Dorna accepter cette requête et de faire une exception uniquement pour Suzuki sans que cela grince des dents au niveau des autres constructeurs!  Pour moi c'est tout le monde logé à la même enseigne, sinon ou se trouve l'équité dans le championnat. Imaginez un peu que Yamaha ou Ducati aient un soucis équivalent en fin de saison. La Dorna serait en mauvaise posture et serait obligée d'accepter au risque de perdre encore plus en crédibilité! De toute façon cette règle absurde doit etre révisée au plus vite!

Par Anonyme

Tous les constructeurs font pareils... Petit rappel : Ducati en superbike a tout simple décroché 1200cc pour ses twins soit 200cm3 de + que la concurrence sous le prétexte de : "ca nous coute trop cher et puis sinon on s'en va..." Je ne vois pas pourquoi Suzuki ne doit pas demander une dérogation, et je ne vois pas pourquoi on va la lui refuser (avec des motos qui lutte pour la place de 10, y'a pas de risque de gêner les 6 premiers du championnat qui sont yamaha, honda, et ducati officiels). Vive la Dorna et ses règles restrictives, qui nous permettent de voir des courses avec en général 13 ou 14 motos... surtout si on compare avec la Moto2, ya pas photo !

Par Anonyme

De toute façon elles sont même pas filmées leurs suzuk'....

Par Anonyme

Suzuki devrait quitter le motogp, et s'investir un peu plus dans le superbike, comme le fait Aprilia et BMW. Il avait une belle opportunité avec Haslam et Suzuki n'a rien fait pour l'aider.

Par Anonyme

 Faut pas comparer le sbk avec le motogp... à cylindrée egale c'est logique qu'un 4cylindres sortent plus de chevaux qu'un bi ou tri. Pour être competitif, cet avantage de cylindrée est logique et equitable. Honda, Aprilia et même suzuki avec la TLR dans un team privé ont fait des twins (seul celui de honda finira champion du monde). Arretez de toujours critiquer Ducati, ils sont fidèles à ce qu'il prefere faire depuis des lustres (et que leur clientèle adore) des twins en L. Pour être competitif en motogp ils ont fait un 4 cylindres (en L), et ont fait taire leurs détracteurs. En sbk,si le twin n'a pas un avantage de cylindrée, Ducati se retirera ou fabriquera un 4 cylindres et l'engagera. Aprilia l'a compris àprès avoir vu que leur RSV ne disputera jamais le titre, ils sont revenus avec une superbe machine aux mais de Max Biaggi....Ce qui est different ici, ce n'est pas que Suzuki demande une revision d'une quelconque equivalence, poids ou cylindrée, c'est de tout simplement leur permettre de pallier à la casse recurrente de leurs moteurs... Qui a dit que ducati n'était pas fiable ? Combien de moteurs cassés chez Suz ? 10 !  Chez yamaha ? Officiellement : 1 (celui de Lorenzo ce week-end) Et chez Honda et Ducati ? AUCUN !    

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire