Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Ezpeleta: La nouvelle réglementation 2012 n'imposera pas un moteur dérivé de la série

Dans Moto / Sport

Moto GP - Ezpeleta: La nouvelle réglementation 2012 n'imposera pas un moteur dérivé de la série

Le Moto GP 2012 va se décider à Genève le 11 décembre 2009. A cette date, en effet, dans la bonne Suisse, la Commission des Grands Prix va se réunir et jeter les fondamentaux de la réglementation qui va remplacer l'actuelle, et qui signifiera aux 800cc la fin d'une ère commencée en 2007. Une période que Carmelo Ezpeleta lui-même regrette à présent ouvertement, à l'image d'un Valentino Rossi qui a déjà déclaré qu'avoir pris cette voie avait été la plus grosse erreur de toute l'histoire des Grands Prix.


L'homme de Tavullia se réjouit d'ailleurs de cette perspective d'un retour du litre de cylindrée, tandis qu'il a ajouté qu'à l'occasion, il faudrait en profiter pour supprimer 70% de l'électronique en vigueur sur les machines actuelles pour rendre au public le spectacle et au talent des pilotes toute sa place. Bref, tout le monde semble à l'unisson, sauf le mondial Superbike qui ne voit pas d'un bon oeil cette tendance qui ouvre la porte à l'arrivée des moteurs dérivés de la série dont il s'est persuadé être le garant en compétition. Une certitude que la FIM a pourtant commencé à battre en brèche.


Moto GP - Ezpeleta: La nouvelle réglementation 2012 n'imposera pas un moteur dérivé de la série


De tout ça, le boss de la Dorna s'est expliqué, avant d'aller chez les Helvètes. D'une part, et c'est un message essentiel vers le mondial des Flammini, la nouvelle réglementation n'obligera nullement les constructeurs à partir d'un moteur de série. Sur ce point, ils auront la main, ce qui veut dire qu'ils pourront très bien le créer de toutes pièces. Voilà qui semble clore le débat avec le Superbike mais pour le coup, c'est un autre qui surgit, celui des budgets. Un nouveau moteur « full proto » n'a en effet jamais eu pour vocation d'être économique.


Carmelo n'a pas oublié cet aspect et l'économie se fera au travers de deux gardes fous réglementaires qui brideront l'imagination des ingénieurs: une autonomie limitée et un rationnement du nombre des bouilleurs dans la saison. Quant à l'électronique, L'Espagnol reconnaît son impuissance à imposer aux constructeurs une quelconque limitation ou autre uniformisation.


Enfin, l'homme de la Dorna a donné son avis sur Bridgestone qui est le fournisseur officiel de la grille de départ de l'élite. Les Japonais, on le sait, ont déjà déclaré leur intention de quitter la Formule 1 au sein de laquelle ils ont le même statut. Ezpeleta ne s'inquiète pas de la fidélité de ce partenaire jusqu'au terme de son contrat fin 2011. La suite ne lui appartient pas, mais il a affirmé que le Moto GP n'abandonnera pas le concept du manufacturier unique à l'heure des choix.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

moi je trouve qu'il a vraiment une sale gueule

Par Anonyme

Et comme en plus c'est un sale type, il a la gueuele qu'il mérite.

Par Anonyme

C'est plus une gueule, c'est un avis de recherche

Par Anonyme

Bonnes nouvelles, c'est une bonne chose. Tant pour le MotoGP que pour le WSBK. Encore un petit effort pour l'électronique...

Par Anonyme

c'est du nimporte quoi le motogp ^^  donc en gros moteur proto ^^ ba aller y'a plus qu'a ressortir les 990 du grenier ^^ le 5 cylindres honda etc etc etc , on va retrouver de la glisse au moins^^ aller ouvrir la porte du grenier , un coup de chiffon et hop en route !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire