Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Moto GP - France: Le Grand Prix du Japon n'est souhaité par personne

Dans Moto / Sport

Moto GP - France: Le Grand Prix du Japon n'est souhaité par personne

Un peu par surprise et presque comme un cheveu dans la soupe, la question du Grand Prix du Japon s'est invitée dans les coulisses du paddock et dans la conférence de presse des pilotes. On sait que cette épreuve a logiquement été reportée après le cataclysme qui a frappé le pays. Le tracé du Motegi avait souffert de la colère de Dame Nature tandis que la population assommée est encore affairée à panser ses plaies. L'organisation d'un Grand Prix apparaît donc comme une chose on ne peut plus futile, mais il peut aussi prendre une tournure symbolique, comme pour mieux envoyer un message au monde qu'un pays se relève. Une approche de la question qui n'est pas si anodine pour une Nation aux valeurs exacerbées, dont celles de la pudeur et de la fierté ne sont pas prises à la légère.


Côté Dorna, on s'est fixé un nouveau rendez-vous le 2 octobre et on s'en est remis à l'expertise nippone pour se décider une bonne fois pour toute. Suzuki un peu, Yamaha beaucoup et Honda passionnément auront leur mot à dire. Mais cet après-midi au Mans, ce sont les pilotes qui se sont exprimés. Et ceux-ci ne sont pas pressés d'aller au Japon qui reste dans une situation sanitaire précaire au regard de leur accident nucléaire majeur. Jorge Lorenzo a carrément dit qu'il n'ira pas. Casey Stoner a affirmé que le Japon a sans doute autre chose à faire en ce moment que d'organiser un Grand Prix. Dovizioso a opiné du chef et la palme de la franchise est revenue, comme il se doit, à Marco Simoncelli: « Si on avait 70 ans, pourquoi pas, mais on est encore jeune et il y a le danger nucléaire. »


Certes, mais aussi emblématique qu'ils soient, les pilotes du Moto GP ne sont pas les seuls concernés. Il y aussi les 125, et ils sont même une quarantaine en Moto 2. Bradl et Terol n'ont pourtant jamais été invités à débattre de la question. Ils l'ont découverte au moment de la conférence de presse. Un peu surpris de cette soudaine préoccupation, ils se sont rangés néanmoins à l'argument qu'il vaudrait sans doute mieux passer son tour cette année.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ca m'aurait étonné de la part de lorenzo tient...Une vrai gonzesse de toute façon. Autrement bien sûr qu'il faut reporter le GP, une évidence :jap:

Par Anonyme

De toute manière depuis que suzuka a été interdit à cause de toutes ces chialeuses, ce n'est plus vraiment un vrai GP du japon. c'est mon avis et je me le partage. Qu'ils le remplacent par portimao ou cadwell park... Mais vu la politique actuelle on s'oriente plutôt vers une semaine de récupération physique en remplacement (massages du dos, kiné, pêche à la ligne, opérations de l'épaule et de l'aggrandissement du péni, retirages de vis et autres séances chez le psy...)

Par Anonyme

tout à fait d'accord avec le collègue du haut (21:55)

Par Anonyme

C'est vrai vous avez raison le rossi se fait vieux

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire