Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - France: Toseland s'est fait un nouvel ami

Dans Moto / Sport

Moto GP - France: Toseland s'est fait un nouvel ami

A Valence il s'était fait des relations passionnées avec Capirossi et Vermeulen qui ne s'étaient pas cachés de souligner qu'ils avaient assez peu goûté au style de pilotage du double Champion du Monde de Superbike, qui fait cette année ses débuts en Moto GP avec Tech'3. Un style jugé pour le moins agressif, avec avertissement à peine voilé à la clé de Vermeulen qui avait alors déclaré à l'époque : « Sur la grille, il y a beaucoup de très bons pilotes. Si tu les respectes, ils te rendent ce respect. Sinon, il faut d'attendre à ce qu'ils te fassent ce que tu leur fais. »


Bis repetita ce week end au Mans, avec cette fois Andrea Dovizioso en plaignant. James Toseland découvrait ce circuit du Bugatti, une opération pas facile tandis que son expérimenté Edwards jouait la pole et le podium. En course, l'homme à la Yamaha s'est fricoté avec l'Italien à la Honda pendant quelques tours, avant de s'accrocher avec lui et d'aller au tapis. Mais si Dovizioso a pu continuer sa route jusqu'à une bonne sixième place, il n'avait pas moins la dent dure contre Toseland.


Moto GP - France: Toseland s'est fait un nouvel ami


« Après un départ moyen, j'ai vite rattrapé James Toseland. Nous nous sommes passés plusieurs fois. A un moment, il a tapé fort à l'arrière. Dieu merci je ne suis pas tombé mais son pneu avant m'a touché et mon cuir en porte la marque ; ma moto aussi. A cause de ça, j'ai perdu beaucoup de temps. »


« Je ne sais pas à quoi il a pensé. Même s'il tenait la corde, j'étais bel et bien devant lui. Or il a agi comme s'il n'y avait personne autour de lui. Il lui a été déjà signifié qu'il était un peu trop agressif et ce serait bien qu'il se calme un peu. Ce n'est pas une histoire de style de pilotage du Superbike, c'est une histoire de rentrer dans un pilote au milieu d'un virage. »


Relatant l'histoire, James Toseland ne parlait que d'un fait de course résultant de ce que Dovizioso ne l'avait malheureusement pas vu.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Toseland et Hopkins sont beaucoup trop agressifs ; ils multiplient les accrochages et devraient être sous étroite surveillance lors des prochains GP et sanctionnés s'ils sont de nouveau impliqués dans des accrochages : rien qu'au Mans Hopkins a emmené hors trajectoire Randy, Toseland et Capirossi ! A chaque fois une attaque au freinage mal calculée ou mal maîtrisée, qui se termine par du temps perdu par les deux pilotes.

Par Anonyme

ha ben c'est pas des lopettes, et encore ils n'ont pas sorti la batte!

Par Anonyme

au commentaire de 14h54>>> Mais bien sur, et on pourrait aussi réglementer les dépassements en limitant les différentes manières de dépasser. J'ai lu bcp d'ineptie dans ces commentaires, mais la ça pète un record quand même

Par Anonyme

18 : 10 mdr j'adore:ptdr: c'est vrai que limiter les dépassements, c'est fort quand même

Par Anonyme

les dépassements font partis de la course. Si ca passe pas (ou mal) c'est tant pis, mais c'est le risque ! Si les mecs veulent pas etre dépasés, ils n'ont qu'a faire un rally routier ! Souvenez vous de Rossi sur Giberneau ! c'etait le seul et unique moyen de passer, il l'a tenté... ca foire pour Giberneau, mais c'est comme ca ! Faut pas laisser un trou de souris à un pilote moto !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire