Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP: France: Une échéance pour Michelin.

Dans Moto / Sport

Moto GP: France: Une échéance pour Michelin.

Bien qu'il s'en défende, l'étape nationale du Grand Prix de France n'est pas si anodine que ça pour Jean Philippe Weber : « Michelin court sur son circuit national au Mans mais cela ne change pas vraiment les choses pour nous - chacune des 18 courses revêt la même importance ». Sans doute, mais lorsque l'on y a inscrit seize fois son nom en haut du palmarès d'une épreuve qui a connu dans son histoire trois tracés différents, Le Castellet, Magny Cours et le Bugatti, on ne peut pas vraiment aborder cette échéance comme les autres. Une nouvelle défaite du bibendum après une entame de saison dominée par Bridgestone sur ce que l'on peut considérer comme son jardin, et ce serait pour sûr un coup dur infligé aux troupes Michelin.


Reste qu'avec la nouvelle réglementation limitant les marges de manoeuvre, les incertitudes pèsent plus que les autres saisons. « Nous avons obtenu beaucoup d'informations suite aux GP de Turquie et de Chine, que nous utiliserons pour Le Mans. Nous avons été réactifs aux indications de nos pilotes, les choses se sont donc améliorées désormais et nous poursuivons notre travail dans cette direction. Néanmoins, nous n'effectuons pas de tests spécifiques sur ce circuit et la principale préoccupation pendant le week-end pourrait bien venir de la météo, qui peut être assez imprévisible à cette période de l'année. »


Moto GP: France: Une échéance pour Michelin.


« Valentino et certains autres de nos pilotes auront des pneus différents au Mans, adaptés à leurs besoins, au tracé et mais aussi basés sur les informations récoltées lors des tests à Istanbul et sur la course de Shanghai. La direction prise avec les pneus de Valentino fonctionne également pour certains de nos pilotes, alors que certains autres utiliseront au Mans des pneus convenant mieux à leur style de pilotage. »


Par ailleurs, Jean Philippe Weber confirme les choix techniques du blason auvergnat : « Le Mans implique également de disposer d'un bon avant pour entrer dans les épingles avec une bonne vitesse, et je suis persuadé que notre 16 pouces avant se comportera bien au Mans. L'ensemble de nos pilotes apprécie le 16 pouces et il était évident à Shanghai que ce pneu procurait à Valentino la confiance pour se montrer agressif dans les entrées de virages. Après la course, il nous avoué que l'avant avait été parfait. »


Moto GP: France: Une échéance pour Michelin.


Valentino, néanmoins, s'était aussi ouvert sur ce que ses rivaux en gommes nippones pouvaient envoyer les gaz plus tôt que lui et plus fort dans les longues courbes. Mais chez Michelin aussi, on cherche le grip : « Il y a quelques portions droites mais pas aussi longues qu'à Shanghai, et donc je pense que nous sommes en bonne position pour être compétitifs. Nous espérons obtenir autant de grip sur l'angle qu'à Shanghai, ce qui permettra à nos pilotes de négocier les courbes plus rapidement et d'ouvrir les gaz plus tôt afin de favoriser la vitesse en sortie de courbe. ». Au moins autant, si ce n'est en fait mieux qu'en Chine, qui avait quand même vu deux pilotes Bridgestone monter sur le podium final.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire