Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP – Grand Prix de France : Alexis Masbou revient bredouille du Mans

Dans Moto / Sport

Moto GP – Grand Prix de France : Alexis Masbou revient bredouille du Mans

Ce n'est rien de dire que la réussite n'a pas été du côté d'Alexis Masbou lors de ce Grand Prix de France de Moto3. C'est simple, depuis sa victoire au Qatar, rien ne tourne favorablement pour le Français qui n'attend qu'une chose : que la roue tourne enfin ! Il espérait que ce soit le cas devant un public qu'il a reçu comme il se doit et qu'il remercie. Ce sera peut-être pour le prochain Grand Prix en Italie.


Alexis Masbou : « J'ai pris un bon départ et j'avais gagné des places avant le premier virage. Malheureusement, Binder a chuté dans la chicane et a emporté une partie du plateau. Certains sont passés et d'autres n'ont pas pu le faire. Je fais partie de ceux qui se sont retrouvés très loin après cet incident. Je faisais de bons chronos, aussi vite que les leaders. Bien évidemment, il n'aurait pas fallu partir d'aussi loin et se faire sortir.»


Je pense que je suis sorti trop large dans le dernier virage en mordant sur la peinture. J'ai donc pris une pénalité. On m'oblige à laisser passer Ajo alors que je l'avais distancé. Une fois passé, il m'a regardé comme pour me laisser repasser, mais au dernier moment, alors qu'il était à l'extérieur, il est revenu prendre la corde et nous sommes allés au contact. »


 « Je suis déçu, car nous n'avons rien montré ce week-end hormis le premier jour où nous avons fait 5e et 9e pour montrer que nous pouvions être devant. En qualification,  je me suis retrouvé 26e. Ce n'est pas notre position, mais étant données les circonstances, ce n'était pas de chance. En course, je me suis fait sortir et je me suis retrouvé loin. Nous n'avons pas pu montrer de quoi nous étions capables. C'est forcément frustrant pour un Grand Prix de France."


« J'ai envie de leur dire merci. J'ai eu énormément de soutien avec beaucoup de drapeaux français ou les numéros. Les séances de dédicaces étaient bondées avec des fans qui jouaient le jeu. C'était un bon moment, comme chaque année, mais encore un peu plus cette saison.


Ce n'est pas le Grand Prix le plus facile pour moi, mais nous avions bien travaillé la saison dernière. Je pense que j'étais capable de gagner ou de jouer le podium. Nous avons des chances de faire bien. Il faudra travailler et se concentrer un peu plus.  »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire