Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Honda: C'est pas franchement ça pour Aoyama

Dans Moto / Sport

Moto GP - Honda: C'est pas franchement ça pour Aoyama

Si on se concentre sur la convalescence de Valentino Rossi, si on observe la luxation de l'épaule de Marco Melandri ou si on s'interroge sur les problèmes d'avants-bras de Casey Stoner, on a tendance à oublier la grave blessure d'Hiroshi Aoyama. Le dernier Champion du Monde 250 d l'histoire des Grands Prix s'est en effet salement amoché lors de la séance de réchauffement du Grand Prix de Grande Bretagne. Souffrant d'une fracture de la vertèbre thoracique T12, « Hiro présente une mauvaise fracture et a perdu 25 % de la longueur de la vertèbre. Il a eu de la chance car il ne présente aucune séquelle neurologique » affirme son toubib, le Docteur Caceres Palou de Barcelone. « Nous avons tenté de lui prescrire le meilleur traitement possible, à savoir dans ce cas un traitement conservateur à base d'orthose qu'il suivra pendant 2 mois. »


« La semaine prochaine, il pourra débuter les exercices. La rééducation est menée par le physiothérapeute qui se concentre sur la flexion des muscles des membres supérieurs et sur le renforcement des abdominaux et des muscles dorsaux, ceci afin d'aider Hiro à bien récupérer. Les trois premières semaines sont très importantes. Si notre idée est juste quant à la durée de sa convalescence, il est possible qu'il recommence à courir dans 2 mois. »


Rien n'est donc encore acquis pour l'infortuné pilote Interwetten et même si cela va dans le bon sens, il faudra beaucoup d'effort et de patience avant de remettre le cuir: « Je pense que la situation n'est pas très bonne, mais elle n'est pas horrible et je vais pouvoir guérir » déclare l'intéressé.


« La douleur est assez stable et je vais mieux, mais mon état n'est pas parfait. J'ai maintenant deux mois , trois au pire, pour réfléchir. Mon début de saison n'a pas été mauvais et nous avons progressé à chaque course. Il est donc dommage que je ne puisse pas courir en ce moment, mais je pense que je vais profiter de cette période pour me préparer afin d'être dans les meilleures conditions à mon retour. » Un retour qui pourrait se faire chez lui, au Japon, pour une épreuve qu'un volcan islandais a repoussé en octobre.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire