Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Honda: Le HRC fait un nouveau point de situation après le séisme

Dans Moto / Sport

Moto GP - Honda: Le HRC fait un nouveau point de situation après le séisme

Depuis la tragédie vécue par le Japon, Honda n'a jamais été avare en communication sur les conséquences et les dégâts causés par cette catastrophe qui, par ailleurs, est toujours en cours. C'est notamment Nakamoto San, le vice-président du HRC qui s'est montré le plus prolixe en cette triste matière, et à la veille d'un Grand Prix d'Espagne qui commence dès aujourd'hui à Jerez, il a fait un nouveau point de situation.


Il était craint qu'après ce meeting ibérique, des soucis de logistique surviennent chez le blason ailé qui aurait alors eu du mal à assumer ses redoutables RC212V. Le danger, selon le responsable, semble s'être éloigné grâce à un redéploiement réussi des sous-traitants même si la peur de la contamination nucléaire est sérieusement évoquée: « La situation au sujet des radiations reste grave. Elle crée une sorte de panique » reconnaît le Japonais.


Maintenant, c'est la nouvelle 1 000cc construite pour 2012 qui risque d'être le dégât collatéral de cette difficile conjoncture: « Nous espérons trouver une piste aussi vite que possible. Cela pourrait être Suzuka. Nous pensons aussi à Sepang, mais ce n'est pas l'idéal car les prototypes ont toujours des problèmes et il est alors préférable de rester près de l'usine. A ce stade, nous ne savons pas si nous pourrons participer aux tests prévus au Mugello, mais les pilotes d'essai seront Akyoshi, Shinichi Ito et Tohru Ukawa. »


Pour conclure, l'homme du HRC envoie un message emprunt d'un profond pessimisme sur la tenue d'un Grand Prix du Japon certes reporté en octobre, mais attendu sur un site du Motegi qui a beaucoup souffert: « La piste est endommagée, des ondulations se sont formées sur le bitume. La plupart des infrastructures ont été dégradées et pas mal de fenêtres ont été brisées dans les bâtiments. D'autres structures ont aussi souffert. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire