Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Honda: Stoner parle de son changement de moto

Dans Moto / Sport

Moto GP - Honda: Stoner parle de son changement de moto

Descendre d'une Ducati et grimper ensuite sur une Honda offre des sensations bien différentes que nous décrit un Casey Stoner qui a fait de l'Italie vers le Japon le chemin inverse de Valentino Rossi. Mais que ce soit avec la rouge ou la machine frappée du blason ailé, l'Australien est en mesure de se retrouver en haut de la feuille des temps. Champion du monde en 2007 avec la Desmosedici, il compte bien doublé la mise avec la RC212V et a démontré lors des premiers essais qu'il était déjà assez à l'aise avec la Japonaise.


Mais comment analyse-t-il les deux motos ? « La première fois que je suis monté sur la Ducati, j'ai eu les bonnes sensations. On sentait très bien la moto vibrer et les changements de rapports étaient rudes, mais l'ensemble fonctionnait » se souvient Casey. « Après quatre ans, on se fait à ces sensations étranges et on finit par se sentir à l'aise et tout devient normal. »


Et avec la Honda ? « Tout est plus doux, c'est si différent qu'on ne peut pas comparer.» Mais pour autant, tout n'est pas rose: « Quand on entre dans le virage et qu'on relâche l'embrayage pour rétrograder, la moto vibre, cela fait bouger toute la moto à l'entrée du virage. Cela nous empêche de nous pencher plus et de freiner plus fort, parce qu'elle continue à vibrer et le contact avec l'asphalte n'est pas parfait."


"De plus, si la moto ne suit pas parfaitement la piste, le frein moteur et le couple n'aident pas le freinage. Tout a un effet, d'une manière ou d'une autre : à un certain moment, le frein moteur interfère donc trop et bloque la roue arrière. Nous sommes en mesure d'améliorer un peu la situation avec la configuration et l'électronique, mais nous ne pouvons pas véritablement résoudre le problème. Je pense donc que cela doit être fait à l'extérieur et que les ingénieurs sont les plus aptes à trouver une solution. »


Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

charlot ! il est tombé , il tache de nous l"expliquer déjà....vive prochain championnat !

Par Anonyme

il est bon ce mec

Par Anonyme

23:38 :Je pense que niveau cerveau il faut penser a une greffe,et encore il y aura rejet _on peut ne pas aimer !!!!!!!!!!!!!!!mais respecter _tous ces pilotes GP meritent notre admiration-je ne supporte pas les GOGOLS!!!!!!!!!!:buzz:

Par Anonyme

stoner,perso je le croit capable d'etre le plus rapide sur n'importe quelle machine,toujours à la limite et souvent au dela de la limite vu le nombre de chute,mais surement un des plus mauvais pilote un dévellopement de machine

Par Anonyme

bien lui au moins il va a la limite ,vous etes deja a la limite sur votre canape, forza lorenzo ,il y a lui en motogp et les autres

Par Anonyme

On voit que tout n'est pas rose chez Honda, mais à la différence de certains, pas d'excuses  c'est le chrono qui est le juge de paix.  Belle analyse de Stoner, espérons que les ingénieurs nippons seront plus réactifs que leurs homologues italiens. Ca nous donnera de belles gagarre avec le flamboyant Lorenzo.

Par Anonyme

Il y en a d'autres qui tombent...  même sans attaquer!:ange: 

Par Anonyme

c est juuuste 17:56 il tombe aussi sans attaquer...au tour de chauffe je crois mdr  va te coucher gamin

Par Anonyme

STONER voilà un vrai pilote

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire