Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Japon: Le nouveau patron Carmelo Ezpeleta pointe du doigt le Superbike

Dans Moto / Sport

Moto GP - Japon: Le nouveau patron Carmelo Ezpeleta pointe du doigt le Superbike

Commandée par Bridgepoint qui lui-même a la position dominante tant en Superbike qu'en Moto GP, la Dorna était prédestinée à concentrer en son sein tout ce que compte la planète vitesse moto. Une hégémonie qui met fin à une course à la notoriété jugée dangereuse pour les parties, à l'aune du conjoncture économique corrosive et avouant son penchant pour l'aveugle sélection naturelle.


Alors plutôt que d'en arriver là, les patrons ont restructuré et rationalisé. Avec ce credo sans cesse marteler comme une douce potion destinée à nous faire avaler la pilule : «Nous devons aussi assurer à chaque championnat son propre esprit. L'un sera une compétition basée sur des motos de série, et l'autre sur des prototypes. »


Une belle déclaration d'intention qui colle pourtant de moins en moins avec la marche d'une histoire qui va s'accélérer. Au Japon, à la veille d'un Grand Prix qui se déroulera ce week-end sur le Motegi, le maintenant tout puissant Carmelo Ezpeleta a dévoilé sa feuille de route. Tenez vous le pour dit, en 2013, il n'en paraîtra rien, mais pour 2014, on devrait le sentir passer : « A partir de maintenant, avec la FIM, les constructeurs, les circuits et les teams, nous allons essayer de nous adapter à un contexte économique difficile pour que les deux championnats continuent et puissent grandir ensemble. » Et l'Espagnol ne manque pas de rappeler aux candides qu' « adapter les règlements techniques des deux championnats, c'était l'objectif principal de Bridgepoint, comme penser les deux championnats en même temps, ce qui peut générer beaucoup de bénéfices et aussi entraîner des synergies. »


Pour faire rentrer tout le monde dans le même moule, puisque c'est tout de même l'ambition ultime malgré les figures de style, il va falloir raboter, dégraisser, et pointer du doigt ce qui ne va pas. Et à qui s'en est pris le boss de la Dorna ? Aux trois constructeurs qui renâclent au sujet de l'électronique unique en Grand Prix ? Non, sur les terres de Honda, il a fustigé le nouvel arrivé : « Nous pensons qu'avoir un championnat de motos de série qui utilise 39 moteurs par saison, alors que nous en avons six en Moto GP, n'est pas très correct. »


Correct ? Le terme n'est pas neutre et a des relents de revanche. Et au cas où on n'aurait pas saisi, l'Espagnol insiste : « Il me semble évident que les règlements actuels, dans les deux championnats, engendrent trop de coûts et nous devons donc résoudre ça. Dans le championnat Moto GP, nous travaillons avec la MSMA depuis longtemps mais il y a une contradiction si nous essayons de réduire les coûts et les performances en utilisant seu


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire