Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Kawasaki: Ezpeleta parle d'une structure française

Dans Moto / Sport

Moto GP - Kawasaki: Ezpeleta parle d'une structure française

Caradisiac Moto vous l'avait révélé dès le 7 janvier dernier, il y a une autre piste que celle de Jorge Martinez pour que deux Kawasaki se retrouvent sur la grille du Moto GP en 2009. Une voie qui se dégage aujourd'hui de manière de plus en plus large depuis que l'Espagnol est resté droit dans ses bottes sur ses exigences pour monter parmi l'élite, déclinées en une farouche volonté de donner un fort caractère ibérique à l'aventure.


Cette deuxième option, c'est Carmelo Ezpeleta lui même qui en lève un tantinet le voile, démontrant ainsi une certaine avancée des choses dont la totalité vous sera bien sûr réservée: « J'ai déjà dit que je n'accepterais pas la rupture du contrat que Kawasaki a signé avec nous jusqu'en 2011. Je leur ai proposé de courir en 2009, et en échange, de les laisser se retirer en 2010 et 2011. Ils m'ont répondu qu'ils avaient un moteur pour seulement les quatre ou cinq premières courses de la saison. Alors j'ai cherché une structure en France capable de les aider à développer la moto. Le dernier obstacle pour les Japonais est de rencontrer ces personnes et d'accepter leur programme


Moto GP - Kawasaki: Ezpeleta parle d'une structure française


Cette rencontre se prépare actuellement et s'annonce pour au plus tôt la semaine prochaine. Mais nos Gaulois pointés comme de potentiels dompteurs de Ninja devront reprendre une partie non négligeable de l'expédition avortée d'Akashi: "L'équipe sera toujours dirigée par Michael Bartholemy, et je pense qu'il est important de conserver les deux pilotes sous contrat, John Hopkins et Marco Melandri. Quoi qu'il en soit, c'est le problème de Kawasaki. S'ils ne courent pas, je les assigne en justice." Une conclusion sèche du boss de la Dorna qui signifie aussi que l'on est tout près d'en finir.


Commentaires (27)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

j'ai fini, bonne nuit.

Par Anonyme

c est drôle cette idée d aller vers une structure Française pour mettre des sous alors qu il en manque et que c est malheureusemant pas notre culture de choisir la pub sur les motos ; tout juste se " mouille " t on parfois pour les grandes courses à la voile qui pour l instant ont bonne presse ...." c est ma terre ":lol: oui enfumée par le poncage du carbonne :tourne:

Par Anonyme

 Quelle structure en France est capable de faire evoluer les nouveaux moteurs de Kawasaki ?!? Akira ? Branquart ? le concessionnaire de St Tropez ? J'attends impatiement de connaitre l'ELU....

Par Anonyme

Ouhlalalala!!! En tout cas, l'élu en question, il va surtout récupérer un sacré baton merdeux...

Par Anonyme

Eh beh, bonjour le cadeau empoisonné...

Par Anonyme

il y a une société qui s'appelle le moteur moderne, qui fait du développement...c'est la seule que je connaisse...

Par Anonyme

Moi aussi parce que je cherche du boulot et si je pouvais postuler chez eux, porteur de pneux au autre je m'en fou du moment que je vais sur chaque GP :cubitus:

Par Anonyme

 Peut etre Martial Garcia ??? Bien qu'il me semble qu'il bosse plus sur Yamaha  (A part Dassault, ou EADS) en France je ne connais rien d'autre a la hauteur dans la Moto surtout pour une technologie F1 Renault Sport ?

Par Anonyme

Je penses qu'une boite comme Mécachrome (developpement moteur Renault F1) serait capable et aurait la structure pour  le developpement des moteur Kawa à la condition que les japonnais acceptent de fournir les données techniques A suivre

Par Anonyme

akira peut etre, ils ont deja bossé pour Kawa en WSBK

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire