Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP: la succession de Bridgestone est ouverte

Dans Moto / Sport

Moto GP: la succession de Bridgestone est ouverte

Voilà, c'est fini ! Ou presque. Car ce ne sera vraiment terminé qu'à la fin de l'année 2015. Mais la marche vers la sortie a commencé. Comme en Formule 1, Bridgestone a décidé de quitter son statut de manufacturier unique dans le monde des Grands Prix. A croire que la compétition de très haut niveau n'est plus aussi vitale pour des enseignes qui y vendent pourtant leurs produits. Le Moto GP va donc devoir trouver un remplaçant. L'appel d'offre a déjà été lancé.


Et il sera clôt le 22 mai prochain. La DORNA veut faire vite et bien pour préparer la succession d'un partenaire apparu en 2002. Et qui, depuis 2009, est le fournisseur exclusif de l'élite de la vitesse, après avoir poussé Michelin vers la sortie. Des Auvergnat pas rancuniers qui se sont proposés pour le poste, tout comme Dunlop, qui a l'exclusivité en Moto 2 et Pirelli qui a seul droit de cité en Superbike. Mais aussi en Formule 1. Assurer la suite des Japonais, ça semble décidément évident pour la marque italienne.


Moto GP: la succession de Bridgestone est ouverte


Reste que le successeur aura fort à faire. Bridgestone a été sous les feux des critiques depuis qu'il est passé manufacturier unique et déjà cette année, il n'est pas épargné par les commentaires. Alors quid d'un nouveau venu qui aura tout à découvrir ? Les pilotes s'interrogent déjà sur la chute des performances et sur l'assurance de l'équité. Car il est bien connu que l'on sait toujours ce que l'on perd mais jamais ce que l'on retrouve...


Des interrogations qui n'effleurent pas un Hervé Poncharal patron du team Tech3 et qui s'exprime ici comme représentant de l'IRTA soit l'association des écuries : "Tous les trois candidats potentiels sont déjà très impliqués dans le secteur des pneus motos, Dunlop est fournisseur en Moto2 et Moto3 et dans de nombreux championnats nationaux de Superbike, Pirelli en Mondial Superbike et Michelin est actuellement en Endurance et également fournisseurs du championnat espagnol de Moto2. Ce ne sera pas bien grave si le nouveau venu ne permet par des chronos aussi impressionnants que Bridgestone dans un premier temps".


Et ce surtout qu'en 2016, toutes les motos devront avoir une centrale électronique unique. Du coup, ce qui comptera, c'est ce qui se passera sur la piste, et non le duel avec le chrono sur fond de recherches technologiques coûteuses : "le mono-marque a fait ses preuves. Si on multiplie les manufacturiers, les meilleurs proposeront leurs produits aux écuries les plus en pointe augmentant encore un peu plus les écarts de performance. Offrir de belles bagarres sur la piste demeure l'objectif principal" a martelé le Français.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire