Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Manufacturier unique: Les Grands Prix, pour Michelin, c'est fini

Dans Moto / Sport

Moto GP - Manufacturier unique: Les Grands Prix, pour Michelin, c'est fini

2008 marquera la fin de l'histoire Michelin dans la catégorie des Grands Prix moto. D'ailleurs, elle terminera pour le coup l'épopée du Bibendum dans toutes les disciplines internationales dévolues à la vitesse sur circuit, car les Auvergnats ont déjà plié bagage en Superbike, si bien qu'il ne restera plus que l'Endurance aux Clermontois pour limer le bitume d'une piste. La politique choisie du manufacturier unique en a voulu ainsi. Fidèle à ses convictions, Michelin a décidé de ne pas rentrer dans le jeu du monopole technique et ne fera donc aucune proposition à la Dorna en ce sens.


« Depuis toujours, l'esprit de compétition est au cœur de Michelin » commence le communiqué officiel.« La compétition au plus haut niveau est utile car la concurrence entre plusieurs manufacturiers de pneus est un précieux stimulant pour mettre au point des pneumatiques toujours plus performants qui seront un jour sur les véhicules des clients. Cette concurrence contribue à l'animation du spectacle. Les organisateurs du MotoGP ont décidé de faire appel à un seul fournisseur de pneumatiques pour les prochaines saisons, ce qui exclut, de facto, la concurrence génératrice de progrès. »


Moto GP - Manufacturier unique: Les Grands Prix, pour Michelin, c'est fini


« Michelin regrette, par là même, de ne pouvoir apporter son concours à la juste réflexion des organisateurs pour améliorer la sécurité des pilotes et baisser les coûts. Les moyens de recherche affectés au Moto GP seront redéployés au service de l'innovation qui est au cœur de la stratégie de Michelin pour servir ses clients. »


Ceci dit, cette situation est la conséquence collatérale du K.O technique infligé par le concurrent Bridgestone qui fournit à présent 12 machines sur 18 et a remporté les deux derniers titres mondiaux. Par ailleurs, ces derniers jours, des bruits fusaient quant à l'ambition de Ducati, Suzuki et Kawasaki de quitter Bridgestone, bruits qui ont été démentis par les intéressés.


Le manufacturier japonais se trouve donc de fait seul à proposer ses services au Moto GP, ce qu'il a d'ailleurs fait dans le même temps où Michelin bottait en touche. Paradoxalement, les nippons ne se réjouissent guère de ce principe du manufacturier unique qui satisfait a contrario les pilotes.


Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

et voila!! apres honda qui disait que rossi gagnait grace a sa machine, dementit l'année suivante par un titre de champion avec yamaha  et michelin qui dit a rossi de se remettre en question chose faite encore une fois par rossi avec un nouveau titre de champion . j'admire ce pilote qui fait plier 2 tres grosses entreprises juste par son immence talent, ceci dit c'est dommage pour la competition pneumatique mais michelin n'etait vraiment plus au niveau ,mais c'est tant mieux pour le spectacle puisque tous les pilotes seront chaussés des memes pneus ,vivelent 2009  ca va chauffer ,quel challenge a relever va trouver maintenant rossi pour se motiver et repartir a la bagarre avec tous ces excellent pilotes qui sont en moto gp?      

Par Anonyme

Quel dommage pour la compétition,mais s'il faut avoir des courses à 2 niveaux(d'un côté les vainqueurs en Bridge' et les suiveurs en Mich') je préfère que le niveau soit nivelé, comme ça plus d'excuses...encore que !!!

Par Anonyme

apres toutes ces année à tous gagner dans la plupart des sports mécanique michelin sont bien tombée bien bas ça devient vraiment des pneu de supermarché le pauvre edouard dois se retourné dans sa tombe

Par Anonyme

Je pensais que la compétition c'etait pour permettre à différents constructeurs (moteurs, chassis, suspension, pneus), différentes equipes, différents pilotes se se musurer les uns aux autres avec leurs avantage et handicap.... Michelin a dominé il y a quelques années, c'est plus le cas aujourd'hui, honda a dominé, c'est plus le cas aujourd'hui..... la roue tourne et c'est bien ce qui fait l'interet de la compétition. Demain, tous avec les mêmes pneus, à quand tous sur la même machine ? Je pense que la compétition y perd beaucoup.

Par Anonyme

Michelin a dominé il y a quelques années, lorsqu'il n'y avait pas de concurrence. Chaque fois qu'un concurrent se donnait les moyens, le Bib a du baiser la tête, Dunlop biensûr, mais également Good Year. Aujourd'hui c'est Bridgestone et de quelle manière ! Michelin a montré trop de certitude, arrogance et fatuité, bien fait pour lui. Dommage tout de même pour tous ceux qui vont se retrouver sans boulot à cause de 2-3 politicards prétentieux plus avides de passer dans les médias que de bosser. Bien triste tout ça.

Par Anonyme

Michelin a dominé dans beaucoup de disciplines car il n'y avait pas de concurrence ! Bridgestone a appris pas à pas et domine aujourd'hui son sujet. Il ne reste à Michelin que les yeux pour pleurer. Victime de sa politique frileuse, et de ses représentants bouffis d'orgueil, arrogants et incapables d'autre chose que de s'auto congratuler sans jamais se remettre en question, Bibendum perd le capital sympathie, la belle image de supériorité technique, la confiance et le soutien que des personnes comme Pierre Dupasquier et Nicolas Goubert avaient mis tant de temps à installer. Triste de penser qu'il est possible de passer des sommets à l'abîme en seulement deux ans.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire