Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Manufacturier unique : un avis autorisé qui en dit long

Dans Moto / Sport

Moto GP - Manufacturier unique : un avis autorisé qui en dit long

Manufacturier unique ou non, telle est la question qui taraude actuellement le landernau du Moto GP. Mais quel est fondamentalement l'avis d'un professionnel de la compétition sur ce sujet épineux, aux enjeux colossaux ? Caradisiac vous donne un aperçu des coulisses avec cette réponse du boss du Gil Motorsport que nous avons mis sur le grill. Un Jean Christophe Ponsson, qui n'a pas l'habitude de manier la langue de bois et qui sait dire les choses telles qu'elles sont. C'est tout à son honneur, et c'est par ailleurs extrêmement révélateur des rouages du milieu de la haute compétition. Edifiant !


Question : Que pensez vous du débat actuel en Moto GP sur le manufacturier unique ?


Réponse : « Concernant mon avis personnel au sujet du manufacturier unique en Moto GP, nous pensons que cette situation est contraire au développement de la haute technologie du sport moto. Bien entendu, cela peut permettre de niveler le niveau des pilotes. Mais la décision de l'organisateur de Moto GP quant au manufacturier unique est motivée uniquement par des raisons financières. »


Moto GP - Manufacturier unique : un avis autorisé qui en dit long


Question : Vous connaissez ce monopole en mondial Supersport avec Pirelli. Quelle est la situation ?


Réponse : « Il y a des avantages et des inconvénients. Les avantages sont toujours les mêmes : cela permet aux pilotes de s'exprimer avec la même monture. En ce qui concerne les inconvénients, ceux-ci sont attribués uniquement aux teams, car Pirelli fournit des pneus aux organisateurs du Championnat du Monde Superbike et Supersport ; ces mêmes organisateurs les refacturent aux teams à des prix conséquents. Dès lors, l'organisateur s'enrichit et les teams s'appauvrissent. Si nous avions la possibilité du choix de notre manufacturier, nous pourrions négocier avec ces mêmes manufacturiers de la gratuité ou des forfaits à des tarifs très avantageux. C'est la règle de l'ouverture à la concurrence qui détermine le meilleur rapport qualité-prix. »


« En conclusion, je suis pour l'ouverture à la concurrence de façon à soulager les budgets des teams. Seuls les organisateurs s'engraissent de ce monopole. »


Voilà qui est envoyé. Pour sûr, on y voit plus clair. Et grand respect pour cette franchise, M. Ponsson.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

conclusion : messieurs les pilotes lâchez un peu de lest sur vos salaires et vous aurez les pneus que vous voulez :fresh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire