Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Moto 2: Pas assez de pilotes chez l'élite et trop dans l'antichambre selon Carmelo

Dans Moto / Sport

Moto GP - Moto 2: Pas assez de pilotes chez l'élite et trop dans l'antichambre selon Carmelo

25 équipes et quelques 40 pilotes, voilà à quoi ressemblera le nouveau plateau du Moto 2 lors de sa toute première épreuve au Qatar le 11 avril. Un succès déjà sur le papier puisque trois teams impliqués dans la catégorie reine seront présents, soit Tech3, Interwetten et Gresini, tandis que les récents bannis de l'élite que sont Canepa, De Angelis et Elias y jouteront pour retrouver leur guidon au sommet. Les freins en acier, les pneus uniques, l'électronique limitée et le moteur standard que personne n'a cependant encore vu ont été les ingrédients de ce raz de marée qui a fini d'engloutir les derniers vestiges du GP250. De quoi réjouir Carmelo Ezpeleta de son coup ? Pas vraiment en fait !


« Nous avons encore besoin d'attendre les premiers tests pour voir à quoi tout ceci ressemble » déclare ainsi le ponte de la Dorna à une semaine du rendez-vous de Montmelo qui réunira la plupart des protagonistes pour des essais. « La 250 était une catégorie fantastique depuis 1949, mais les raisons économiques l'ont faite disparaître et nous commençons autre chose avec le Moto 2. Si cette catégorie a tant de succès, c'est qu'elle est moins onéreuse et offre plus de possibilités de réglages sur la moto. Je suis déjà certain de sa compétitivité. »


Moto GP - Moto 2: Pas assez de pilotes chez l'élite et trop dans l'antichambre selon Carmelo


« Si la 250 avait perduré, ni Elias et ni De Angelis ne seraient revenus » précise l'Espagnol qui, s'il cherche à étoffer sa grille de Moto GP, s'inquiète paradoxalement des effectifs de son Moto 2: « 40 pilotes, pour moi, c'est honnêtement beaucoup trop. Nous ne voulons pas plus de 22 pilotes en Moto GP et disons 35 en Moto 2. » Un schéma qu'il va essayer de mettre en place en 2012 avec un litre de cylindrée qui, selon les derniers rebondissements de la Commission des Grands Prix à Sepang, devra non pas remplacer les 800 actuelles, mais être leur faire valoir. Une évolution à vous décourager un constructeur de venir en Grand Prix. Et ce ne sont les propos de Carmelo qui vont changer les choses:


« Je n'ai jamais dit que je voulais plus de constructeurs. J'ai dit que je n'étais pas contre. L'objectif de la nouvelle réglementation sera de réduire les coûts pour avoir une grille plus fournie. Si c'est par le biais de nouveaux constructeurs, j'en serai heureux. Mais le but est d'avoir des budgets techniques moins élevés pour attirer plus de gens. » Tout est dans la subtilité. A tout le moins, voilà les quatre usines déjà engagées rassurées sur leur position dominante.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je vois pas comment il y'aurait plus de moto sans nouveaux constructeurs. Honda ne veut pas fournir de RCV en plus, Yamaha déclare depuis belle lurette a qui veut l'entendre qu'ils ne fourniront pas plus de 4 motos pour le motoGP dont deux dévolues au team officiel. Suzuki prétend n'avoir ni les finances ni le département technique adéquat pour amener deux motos supplémentaires pour un team satellite. A la limite Ducati pourrait se fendre d'une moto supplémentaire, et encore, ils en ont quand même déjà 5 sur la grille... Alors il faut qu'il réflechisse différement le Carmelo, parce que pour l'instant 22 pilotes en motogp c'est jutse une utopie (malheureusement)

Par Anonyme

Pour avoir 22 pilotes en MotoGP, il n'a qu'à faire comme en Moto2 : - Un seul moteur, 1600cc 4T pour tout le monde, il faut bien ça pour concurrencer les 2 temps que Honda a voulu enterrer car il ne sait pas faire... Pourquoi pas Toyota, VW, Renault, Bombardier ou autre... - Un seul fournisseur de pneumatique; chassis, suspensions, carburant, carénage et même autocollant uniques... Puisqu'il est évident que comme le Groupe Piaggio en Moto2 les constructeurs n'y auraient aucun intérêt ! - Et s'il y en a trop, on peu envisager un changement de pilotes obligatoire à mi-course ou mieux, un échange passager/pilote sans arrêt au stand ! Le sport et la technologie y gagneraient certainement... Pour le Moto2, j'attends de voir ce que va donner ce challenge Honda ! Les coupes de marque, on a déjà vu ; C'est loin d'être ininteressant mais pour le développement technique ?

Par Anonyme

pas de monomarque c la merde !!! la honda cup va déja nous casser les couilles !! les pneus monomarque c déja la merde alors .... DOG tu dis que honda a voulu enterrer les 500 2 temps qu'ils ne savent pas faire ???? je pense que tu as du te tromper la ....

Par Anonyme

pas de monomarque c la merde !!! la honda cup va déja nous casser les couilles !! les pneus monomarque c déja la merde alors .... DOG tu dis que honda a voulu enterrer les 500 2 temps qu'ils ne savent pas faire ???? je pense que tu as du te tromper la ....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire