Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Retrait de Kawasaki: L'option Martinez s'éloigne

Dans Moto / Sport

Moto GP - Retrait de Kawasaki: L'option Martinez s'éloigne

Kawasaki a donc officiellement avalisé l'insistante rumeur en vogue depuis le 30 décembre qui voulait que le constructeur d'Akashi mette fin à son implication en Moto GP. Mais ce message n'a pas pour autant terminé la saga des Ninja en Grand Prix. En effet, le boss de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, a gentiment rappelé aux Japonais la teneur d'un contrat les contraignant à rester jusqu'en 2011. Une étonnante amnésie qui pourrait leur coûter une grosse amende.


Mais l'Espagnol est un animal politique pragmatique et il sait qu'il a besoin de motos sur une grille de départ pour laquelle il se démène comme un beau diable: « Nous nous sommes réunis à Osaka jeudi 8 janvier et Kawasaki a exposé les problèmes et les difficultés rencontrés par leur team officiel » a-t-il ainsi déclaré sur cette situation. « Dans ces circonstances, nous nous sommes mis d'accord pour coopérer afin de trouver une solution à leurs problèmes et éventuellement leur permettre de continuer en tant que team privé. »


A ce sujet, la mise en place d'un axe Bartholemy-Jorge Martinez semblait jusqu'à aujourd'hui à ce point évident qu'il ne relevait plus, pour beaucoup, que de la simple régularisation. Or, Caradisiac.moto peut vous affirmer que l'option Aspar a pris un sérieux coup dans l'aile ces dernières heures.


Moto GP - Retrait de Kawasaki: L'option Martinez s'éloigne


Les conditions de Martinez sont telles qu'un accord avec Michaël Bartholemy semble peu probable. Jorge ne démord pas de sa vision ibérique du team avec un de ses compatriotes comme pilote, du genre Alex Debon. Pourquoi, d'ailleurs, transigerait-il, puisque c'est quand même lui qui devra délier les cordons de la bourse pour aligner les deux ZX-RR ?


De fait, c'est sans doute sur un autre schéma que Michaël Bartholemy devra se pencher. Voilà le Belge seul face à Carmelo Ezpeleta pour remplir cette mission de garder les effectifs à 19 en 2009. Une lourde responsabilité.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Un pilote espagnol debutant dans le moto gp et des motos devenues privees dont le developpement reste mysterieux , faut etre suicidaire . Tout ca pour aligner la moto qui manque sur la grille ? c est assez curieux , en tout cas le Belge l a bien compris...

Par Anonyme

mais comment bartholemy va faire ? je comprend pas, kawa arrete,et il prétent continuer sans eux. c'est voué à l'échec. à ce niveau là seul le constructeur peut y aller.c

Par Anonyme

Carmelo en busnessman averti a réussi à faire respescter son contrat à Kawa. Il a donc 19 moto pour 2009 et obtient le titre de Championnat du monde. Il possède tout de même 2 moto que personne n'est en mesure de faire courir (c'est vraiment utile un contrat bien ficelé :bien:). Donc à l'animal politique il ne lui reste plus qu'à s'octroyer une super licence, il n'aura aucun mal à cela, et se transformer en animal de course. La boucle se boucle et le microcosme dans lequel s'est enfermé M. Ezpeleta l'oblige à tout faire par lui-même. L'impolsion du business model de la "DORNA" et proche et l'animal, la queue entre les jambes, pourra finalement se faire la belle...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire