Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP – San Marin : Un pas vers le titre pour Jorge Lorenzo

Dans Moto / Sport

Moto GP – San Marin : Un pas vers le titre pour Jorge Lorenzo

Dans le genre le malheur des uns fait le bonheur des autres, Jorge Lorenzo a décroché le pompon dans un Grand Prix de San Marin où la malchance a frappé comme la foudre un bien malheureux Dani Pedrosa. Et c'est peut être bien le sort qui vient de départager des duellistes à ce point magnifiques qu'ils commençaient à faire publier le forfait de Casey Stoner à force de s'étriper à coups de millièmes et de compter chaque mètre gagné ou perdu sur l'autre.


Les ratés mécaniques ou les voies impénétrables de l'électronique liés aux faits de course ont donné l'avantage à Misano à un Jorge Lorenzo qui n'en demandait pas tant : « C'était un week end difficile jusque là car Dani et moi étions très proches tant lors des qualifications qu'au cours du warm up. Mais il a ensuite connu une énorme malchance, d'abord lorsque les feux se sont éteints, puis au début de la course, lorsque Hector l'a accroché. » Une frustration qu'il avait connu à Assen lorsque Bautista l'avait coupé en deux au départ du Grand Prix des Pays Bas.


Un écueil qu'il ne manque d'ailleurs pas de rappeler : « En Hollande nous étions les malchanceux, et à Misano, c'était à son tour de l'être. Tout peut arriver dans cette compétition. Nous pouvons être heureux de notre résultat et de l'avantage comptable que nous en tirons. Nous pouvons à présent aborder la suite avec plus de sérénité. »


L'officiel Yamaha, qui inaugurait la robe « Race Blu » sur sa M1, a enlevé sur les bords de l'Adriatique sa sixième victoire de la saison. Une performance qui lui donne à présent trente huit points d'avance sur son challenger du HRC. Une prestation au cours de laquelle il n'a jamais été inquiété, mais pour autant, celle-ci n'a pas été aussi facile que ça :


« Cette course a été difficile pour tout le monde. A cause du mauvais temps nous n'avions eu que les qualifications pour mettre au point la moto et l'électronique. Il faisait aussi plus chaud et nous avions moins d'adhérence. J'ai bien failli tomber lors du premier tour, mais j'ai pu 'en sortir. » Sinon, on aurait eu un Valentino Rossi vainqueur sur une Ducati en Italie sur le tracé au nom de Marco Simoncelli...


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire