Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Superbike: Les investisseurs italiens soutiennent leurs écuries

Dans Moto / Sport

Moto GP - Superbike: Les investisseurs italiens soutiennent leurs écuries

Les Italiens vivent-ils sur la même planète ou est-ce nous qui sommes reclus ? Cette question existentielle se pose avec acuité lorsqu'elle est déclinée dans le domaine de la recherche d'investisseurs pour faire de la compétition moto. Ou même du sport mécanique en général. C'est la crise parait-il et effectivement, elle s'est partout insérée dans les interstices de la vie économique. Mais pour autant, il semblerait que des choses soient encore possibles. Malgré elle.


Le pessimisme est d'humeur, l'optimisme de volonté disait l'auteur. Démonstration faite avec les écuries Gresini en Moto GP et Guandalini en Superbike. Deux structures qui ont réussi à dénicher deux sponsors inédits dans le milieu pour subvenir à leurs besoins et sécuriser leur saison respective. Des sponsors transalpins pour des ambitions italiennes, cela va sans dire.


Moto GP - Superbike: Les investisseurs italiens soutiennent leurs écuries


Gloire donc à « Prink » spécialiste en consommables pour imprimantes et à « Pata » incollable sur les chips. Même si on peut à satiété affirmer que comparaison n'est pas raison, les faits sont là. Nos voisins trouvent chez eux les soutiens qui leur manquent pour un sport polluant, bruyant, politiquement incorrect, adulant une vélocité diabolisée dans nos contrées. Sont-elles pour autant plus vertes ? Voire ! Question de goût sûrement, qui ne se discute pas, comme les couleurs d'ailleurs. Mais à l'addition de tout ça, on comprend vite pourquoi Voxan ne pourra jamais être Ducati.


Chez nous, on est forcément plus intelligent. On stigmatise, on théorise, on se vautre dans la « motophobie » enfin mise à l'index par ceux qui ont en charge les intérêts de la cause du brêlon et qui ont accès aux politiques. Ceux qui y croient encore ont bien du mérite. Ceci dit, il se peut aussi que par ici, on soit bien moins industrieux que nos frontaliers et à ce point économiquement attardés que l'on ne trouve pas une seule marque en mesure de délier sa bourse pour nos Gaulois des paddocks. Un lieu de perdition où dynamisme, innovation, sportivité, noblesse, courage sont mis en exergue avec la garantie d'une audience internationale. Une très mauvaise stratégie d'entreprise, à n'en point douter.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Flavio reviens!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire