Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Test Phillip Island Kawasaki: Les "verts" fragiles

Dans Moto / Sport

Moto GP - Test Phillip Island Kawasaki: Les "verts" fragiles

Kawasaki aurait sans doute bien voulu signer pour un autre scénario, mais voilà pourtant que les verts apparaissent au soir des trois jours de Phillip Island, comme la seconde équipe d'envergure, après Honda, à se voir pénaliser par les problèmes physiques de ses pilotes. Hopkins, sur ce point, n'y est pas pour grand chose, subissant une mauvaise chute lors de la deuxième journée, mais pour West, la donne est différente. Il ne s'est pas suffisamment remis de son opération du poignet en décembre, si bien que son niveau de forme est un peu juste.


Le team manager des verts, Michaël Bartholemy est d'ailleurs le premier à le faire remarquer: “Je crois qu'Anthony tombe de haut après ces deux semaines de test. Il découvre combien il est difficile de procéder aux réglages d'une Moto GP pendant l'intersaison. Il a sous estimé l'obstacle. Nous allons nous occuper de son entraînement pour qu'il soit enfin au niveau pour les tests à venir de Jerez et du Qatar.”


Moto GP - Test Phillip Island Kawasaki: Les "verts" fragiles


Quant à “Hopper”, le son de cloche est, bien sûr différent: “Nous n'accélèrerons pas les choses en ce qui le concerne. Sa blessure n'est pas gravissime en soi, mais c'est le genre de lésion qui peut traîner si elle n'est pas soignée comme il faut. Mais nous espérons évidemment l'avoir pour Jerez.” Cette réponse sera donnée dès lundi prochain, par le médecin de l'anglo-américain.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

ah ah, mdr !   West n'arrive pas à regler la kawa !   commenceraient-ils à regretter RdP pour la mise au point ?   ils ont toujours le bon vieux OJ pour développer  leur engin ...

Par Anonyme

Bartholemy découvre surtout qu'en matière de gestion de team, il est encore plus mauvais que H. Eckel. Tout le monde sait ce que vaut West, surdoué de la pluie mais pilote moyen et mauvais metteur au point.

Par Anonyme

Il fallait garder Randy , peut etre que ça fera un tout petit peu "réfléchir" les gens qui se sont tant moqués de De Puniet, voici deja un élément de réponse

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire