Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Test Sepang D.1: On y va à tâtons chez les clients Honda

Dans Moto / Sport

Moto GP - Test Sepang D.1: On y va à tâtons chez les clients Honda

La RC212V que Honda a amené à Sepang à quelque peu surpris les clients du blason ailé. Apparemment très différente du dernier opus essayé avant la trêve, les teams Gresini, LCR et même les nouveaux venus d'Interwetten ont dû revoir leur copie et trouver d'autres repères pour avancer dans le bon sens. Le premier jour de ces tests malais n'a donc pas été consacré à la chasse au chrono, ce que le classement final confirme puisque les fidèles du premier constructeur mondial se retrouvent rejetés en bas de la hiérarchie:


« Les premières sensations sur la nouvelle moto ne sont pas exactement positives, je l'ai trouvé «nerveuse». » annonce ainsi Randy. « Nous avons ensuite trouvé des solutions qui m'ont permis d'avoir de meilleures sensations, puis j'ai sérieusement amélioré mes chronos sur la fin. » Même son de cloche chez Aoyama, qui avait quitté le tracé au moment de ses premiers tours de roues à Noël avec un large sourire. Qui s'est effacé depuis: « Difficile journée. Je n'ai pas trouvé le feeling avec la moto et j'ai lutté en particulier lors du freinage. Par rapport à la moto que j'ai eu en décembre, les différences sont nombreuses. »


Moto GP - Test Sepang D.1: On y va à tâtons chez les clients Honda


Au point de se fourvoyer, ainsi que le précise Marco Melandri: « La journée a été difficile pour nous, surtout parce que nous avons perdu beaucoup de temps en partant avec de nouveaux réglages. Nous avons tous travaillé dans la même direction et les choses allaient de pire en pire. Nous avons revu ce que nous avions fait et réalisé que nous avancions dans la mauvaise direction. La moto est assez différente de celle que j'avais utilisée à Valence l'an dernier, et j'ai continué sur la même voie qu'à Valence, alors que nous devons travailler dans une autre direction. »


Dernier du groupe à avoir essuyé les plâtres, et qui plus est avec un châssis usine, Marco Simoncelli se faisait l'écho de l'ensemble de ses collègues: « En 250, c'était plus facile d'obtenir des résultats d'une simple modification, mais ici il est plus compliqué de trouver les bons réglages. Un des points positifs est que la motricité est meilleure que sur la moto que j'avais testée en décembre, mais c'est un peu plus difficile à l'avant parce que je n'arrive pas à trouver les limites. Ça ne s'est pas mal passé mais ce n'était pas génial non plus. »


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C'est une habitude chez Honda, tout chambouler et livrer en début de saison des motos qu'il faut remettre au point. Ils ne savent pas ce que veux dire seulement "amélioration"  :pfff:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire