Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Yamaha: Cal Crutchlow sera-t-il le nouveau déçu du paddock ?

Dans Moto / Sport

Moto GP - Yamaha: Cal Crutchlow sera-t-il le nouveau déçu du paddock ?

C'est un Cal Crutchlow remonté comme une pendule qui a pris ses quartiers à Brno pour le Grand Prix de la République Tchèque. Il faut dire que le Britannique est passé de l'ombre à la lumière en peu de temps, suivant le rythme chaotique d'un marché des transferts à la fièvre aussi forte que celle des cotations boursières. Objet de toutes les spéculations à la veille de son épreuve nationale à Silverstone, le pilote Tech3 a ensuite vu sa valeur s'écrouler, pour sombrer dans un anonymat d'autant plus frustrant que, pendant ce temps, son équipier Andrea Dovizioso décrochait le statut de pilote officiel Ducati. Un constructeur à qui il en veut particulièrement, soupçonnant de l'avoir quelque peu pris pour un benêt.


Maintenant, c'est l'heure de faire les comptes. Et à écouter Cal sur BikeSport News ils n'y sont pas : «  Je ne vais pas rester ici et ne pas gagner d'argent pour courir contre des personnes qui gagnent quarante fois plus que moi.  Me battre pour la quatrième, la cinquième ou la sixième place en course, viser un podium l'année prochaine et courir contre des gars qui se baladent en limousine toutes les semaines. Malheureusement, pour moi ça ne fonctionne pas comme ça. »


Sans doute que la nouvelle faisant état d'un contrat de 5 millions d'euros sur deux ans pour un Dovizioso qui émargerait actuellement à 350 000€ la saison chez Tech3 l'a quelque peu agacé : « La situation s'est dégradée aujourd'hui, pas de mon côté mais la situation d'Hervé Poncharal n'est pas assez bonne. Tout simplement, les équipes privées n'ont pas assez d'argent et de sponsors pour y arriver. C'est fini l'époque où des gars gagnaient correctement leur vie au sein des équipes privées. » 


« Je ne cours pas pour l'argent, je cours pour avoir une chance de gagner » corrige-t-il ensuite. Et cette opportunité, c'est en Superbike qu'elle se présenterait. Avec un meilleur salaire qui plus est : «  Je peux retourner en championnat du monde Superbike, gagner de qui vivre et me battre pour un titre, potentiellement gagner des courses et un championnat. Au moins aurais je la victoire en vue. Je dois évaluer la situation et voir ce qui se passera à présent, mais la décision ne sera pas prise ce week-end. »


Certes mais sur son compte twitter il a aussi inscrit : « Restez connectés, il y aura peut-être une annonce surprise. » De son côté, la Dorna est d'ores et déjà certaine d'avoir son Britannique que la grille de départ en 2013 en la personne de Bradley Smith, déjà assuré d'un guidon chez Tech3.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 l'ami cal il n'accroche pas son chien avec des saucisses. tu parles je veux gagner du fric et des courses! je penses surtout qu'il veux gagner du fric!!! parce que chez ducat du fric il en aurait gagne mais des courses ca c est autre chose . a mais oui il ne roule pas pour l'argent il roule pour gagner des titres !!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire