Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Yamaha: Crutchlow candidat

Dans Moto / Sport

Moto GP - Yamaha: Crutchlow candidat

Sur la piste il est généreux mais il sait aussi avoir le verbe haut. Cal Crutchlow est un pilote étincelant et apparemment un personnage transparent. Après avoir accompli un week-end de toute beauté en Superbike à Silverstone, où il y a conquis les deux manches du mondial, qui étaient aussi ses deux premières victoires dans la discipline, le pilote d'un constructeur Yamaha pour qui il a ramené le titre en Supersport l'an passé n'a laissé aucun doute sur ses ambitions pour 2011. Pour lui, l'avenir s'appellera Moto GP.


Démarche précipitée alors qu'il se pare du cuir d'un Champion du Monde potentiel chez les Flammini pour l'année prochaine ? Le Britannique écarte la question : « Oui bien sûr. Ou alors je pourrais aussi me briser la jambe dès la première course et perdre le reste de la saison ce qui m'obligerait à tout recommencer et me condamnerait à rester en Superbike pour les dix prochaines années » a ainsi commenté chez le site Motosprint celui qui a apporté ses premières réalisations à la R1.


« Je veux aller en Moto GP tout de suite. On m'a dit qu'il y aurait une voire deux places chez Tech3 et si l'occasion se présente j'irai car j'ai déjà 24 ans et je dois apprendre les circuits. Je ne peux pas gaspiller encore une année en Superbike. » Voilà un message on ne peut plus clair envoyer à Yamaha.


Crutchlow avait déjà été pressenti pour jouer les intérimaires d'un Edwards lui-même imaginé à la place d'un Rossi blessé. Ceci avant que l'Américain ne refuse l'obstacle. Par ailleurs, Cal a un lien très fort avec une enseigne Monster que l'on dit prête à poursuivre avec les troupes d'Hervé Poncharal pour encore deux saisons. Reste que Toseland s'y est brûlés les ailes, qu'Edwards s'y est usé et que malgré toute sa bonne volonté et son talent, Ben Spies n'a pas la partie si facile. Le passage entre le Moto GP et le Superbike n'est décidément pas si simple.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire