Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

3. Moto3 2017: une affaire italienne annoncée

MotoGP 2017: Marquez et Vinales ou la nouvelle guerre civile espagnole

Le Moto3 cette année veut montrer que la relève italienne est prête à prendre ses responsabilités ? Dans cette vague transalpine, on compte néanmoins des aguerris qui doivent maintenant concrétiser. Antonelli st parti pour ça rejoindre le camp KTM qui devra le discipliner afin de moins tomber, Bastianini a intégré l'école espagnole du team Estrella tandis que la structure VR46 voudra prouver qu'elle est la seule légitime à former les vedettes de demain. Mais c'est peut-être un de ses anciens poulains qui mettra tout le monde d'accord : Romano Fenati.


Un Fenati au caractère si bouillant qu'on l'avait prié de quitter le giron de Valentino Rossi. De fait, il n'est plus dans le clan KTM mais dans le club Honda, les deux constructeurs qui se partageront sans doute les victoires et la course au titre. Car Mahindra, à la saison très honorable en 2016, a perdu ses principaux pilotes et se présentent avec un effectif d'outsiders.


MotoGP 2017: Marquez et Vinales ou la nouvelle guerre civile espagnole


Parmi les pilotes à surveiller, il y aura les débutants de l'an passé. Et ils ne sont pas tous Italiens. Certes, les Bulega pour le VR46 ou encore les Di Giannantonio pour Gresini ont montré leurs belles dispositions. Mais il ne faudra pas écarter l'Espagnol Canet qui a pris de la bouteille ou le Néerlandais Bendsneyder. De même, Joan Mir sera dans cette ligne.


Les Anglais pourront tout aussi bien tirer les premiers avec une nouvelle aventure sous l'enseigne du « Britsh Talent » qui réunit notamment l'Ecossais McPhee avec une bonne Honda. Kaito Toba et Nakarin Atiratphuvapat (Honda Team Asia) ou Ayumu Sasaki (SIC Racing Team) ouvrent les horizons des Grands Prix à l'Asie. Pour le dernier cité, c'est aussi l'arrivée de l'écurie montée par le père de Marco Simoncelli.


On notera enfin que cette grille de départ ne comptera cette année qu'un seul Français ? Il s'agit de Jules Danilo qui sera l'équipier de Fenati. Une sacrée responsabilité.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Marquez sera champion:oui: et Rossi va faire sa plus mauvaise saison et se retirera en fin d'année:o

Par Anonyme

 Cette année sera clairement une année charnière qui va apprter pas mal de renouveau je pense! Vinales et Marquez sont l'avenir ca c'est certain... maintenant le championnat reste ouvert. Forza Ducati ;)

Par Anonyme

 le championnat est déjà plié : Marquez champion, Vinales deuxième, Rossi loin derrière:wink:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire