Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

MotoGP - Dani Pedrosa : l’homme au-dessus de tout soupçon

Dans Moto / Sport

MotoGP - Dani Pedrosa : l’homme au-dessus de tout soupçon

S'il en est un qui est resté au-dessus de la mêlée durant une fin de saison de MotoGP qui a tourné à la bataille de chiffonniers, c'est bien Dani Pedrosa. Apprécié de tous dans le paddock, l'équipier de Marc Márquez a connu une année compliquée qui, au contraire des autres protagonistes, s'est terminée dans un franc bonheur. Car personne ne lui contestera le fait d'être revenu de loin.


Le pilote du team Repsol Honda eu une campagne difficile. Contraint d'en passer par une chirurgie compliquée pour retrouver un avant-bras droit opérationnel, il s'est ensuite reconstruit pour finir fort avec des victoires au Japon et en Malaisie. A Valence, pour la der, il est monté sur son 100ème podium dans la catégorie reine. Un chiffre qui n'a été précédemment atteint que par Valentino Rossi.


Dani Pedrosa est monté sur le podium dès le début de sa carrière MotoGP, en prenant la deuxième place lors du Grand Prix d'Espagne 2006, derrière Loris Capirossi. Au cours des 166 courses, le pilote du HRC a récolté 28 victoires, 38 deuxièmes places et 34 troisièmes places. Un parcours qui lui permet de devancer plusieurs champions du monde tels que Giacomo Agostini (88 podiums), Mick Doohan (95) et Jorge Lorenzo (97).


MotoGP - Dani Pedrosa : l’homme au-dessus de tout soupçon


Dani Pedrosa a déjà repris le collier sur le même tracé de Valence pour préparer la saison 2016 aux nombreuses nouveautés. Un véritable changement qu'il explique ainsi en faisant un premier bilan d'une journée de test terminée à la troisième place :


Dani Pedrosa : « Ce fut une journée assez différente. Nous avons beaucoup travaillé mais c'était intéressant d'avancer doucement. Nous avions les nouveaux pneus et il fallait faire attention au début pour progressivement trouver les sensations et comprendre leur comportement sur l'asphalte de cette piste. Nous avons ensuite essayé la nouvelle électronique Magneti Marelli et la première impression est qu'ils en sont à un stade préliminaire, qui représente certainement un pas en arrière. »


« L'électronique nous pose pas mal de soucis pour l'instant et c'est difficile à utiliser. Nous allons devoir travailler dur pour comprendre sur quels paramètres nous devons davantage nous concentrer. C'est un travail qui se fait aussi avec le pilote parce qu'on a besoin d'expérience pour comprendre ce qu'il y a et ce qu'il manque par rapport aux versions précédentes. »


Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire