Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

MotoGP - Grande Bretagne : la pluie bénit Rossi

Dans Moto / Sport

MotoGP - Grande Bretagne : la pluie bénit Rossi

Ce douzième rendez-vous de la saison n'aura pas été anodin dans une saison de MotoGP qui a encore six Grands Prix à vivre avant de désigner son champion de l'année. Car il aura brisé l'élan de l'un pour engloutir les espoirs de l'autre tout en désignant son favori. Celui-là est un Valentino Rossi qui s'apprêtait à quitter Silverstone avec un passif dans la course au titre. Au lieu de ça, une averse divine a fait pendre l'eau à Jorge Lorenzo tandis que Marc Márquez buvait la tasse. Quant au Doctor, il a surnagé pour rester au sommet de la vague.


C'est donc l'homme de Tavullia qui a remporté sa quatrième victoire de l'année et sa toute première sur le tracé de Silverstone. Dominé lors des essais, il s'est refait une santé une fois que les nuages ont pris possession d'un tracé qu'ils ont copieusement arrosé. Une pluie battante qui a battu un Marc Márquez qui s'accrochait dans son sillage avant de chuter pour le compte. Une faute qui scelle son championnat puisque l'officiel Honda compte ce soir 77 points de retard sur le vainqueur du jour.


MotoGP - Grande Bretagne : la pluie bénit Rossi


Quant à Lorenzo, c'est plus une bouée de sauvetage qu'il recherchait en lieu et place de son marteau. En proie à un casque embué, il a lâché prise pour manquer un podium qu'il a laissé à deux Ducati. Heureusement, il a limité les dégâts en maintenant un Dani Pedrosa peu conquérant derrière lui. Mais ce sont 12 points qu'il va falloir remonter sur un redoutable équipier qui ne lâche jamais rien.


La mention spéciale reviendra ce dimanche à un Danilo Petrucci en état de grâce sur une Ducati Pramac GP14.2. Parti du fond de la grille, l'Italien ne s'est pas posé de questions pour jouer aux avant-postes en contrôlant la Desmosedici officielle de Dovizioso, troisième après un départ catastrophique, tout en constituant une menace constante pour un Rossi qui a dû rester attentif jusqu'au drapeau à damiers. Une sacrée performance et une légitime récompense pour ce pilote toujours sous-estimé.


Côté Français, on se contentera de la 14ème place de Mike Di Meglio mais on avait déjà été comblé par la victoire sans appel d'un Johann Zarco maître du jeu en Moto2. Le pilote Ajo a totalement dominé son sujet sur une piste presque sèche arpentée avec des pneus pluie. Une conjoncture que Rins et Rabat qui le suivent sur le podium ont moins bien abordée que notre tricolore qui compte à présent 85 points d'avance dans son championnat.


En Moto3, le fête a été anglaise avec la victoire d'un Danny Kent intouchable qui prend lui aussi une option pour un titre mondial. Kornfeil et Antonelli l'accompagnent sur le podium que Quartararo, quatrième a vu de loin. Alexis Masbou, comme beaucoup d'autres a chuté mais a réussi à revenir au treizième rang. Jules Danilo est resté sur le bord de la piste après deux cabrioles. On notera, enfin, la cinquième place d'un Livio Loi décidément agile sous une pluie qui n'avait pas été pour rien dans sa victoire à Indianapolis.


MotoGP - Grande Bretagne : classement


1. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 46m 15.617s


2. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP14.1) 46m 18.627s


3. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP15) 46m 19.734s


4. Jorge Lorenzo ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 46m 21.343s


5. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 46m 26.749s


6. Scott Redding GBR Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 46m 41.084s


7. Bradley Smith GBR Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 46m 42.334s


8. Andrea Iannone ITA Ducati Team (Desmosedici GP15) 46m 45.010s


9. Aleix Espargaro ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 46m 54.432s


10. Alvaro Bautista ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 46m 57.329s


11. Maverick Viñales ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR)* 47m 0.393s


12. Nicky Hayden USA Aspar MotoGP Team (RC213V-RS) 47m 8.106s


13. Hector Barbera ESP Avintia Racing (Desmosedici GP14 Open) 47m 26.828s


14. Mike Di Meglio FRA Avintia Racing (Desmosedici GP14 Open) 47m 30.909s


15. Alex De Angelis RSM E-Motion IodaRacing (ART) 47m 33.480s


16. Loris Baz FRA Forward Racing (Forward Yamaha)* 47m 34.927s


17. Eugene Laverty IRL Aspar MotoGP Team (RC213V-RS)* 47m 35.352s


18. Claudio Corti ITA Forward Racing (Forward Yamaha) 48m 13.703s


19. Karel Abraham CZE AB Motoracing (RC213V-RS) +1 T


Pol Espargaro ESP Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) DNF


Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) DNF


Stefan Bradl GER Factory Aprilia Gresini (RS-GP) DNF


Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) DNF


Jack Miller AUS LCR Honda (RC213V-RS)* DNF


Yonny Hernandez COL Octo Pramac Racing (Desmosedici GP14.2) DNF


Portfolio (3 photos)

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

La buée dans le casque de Lorenzo à l'arrivé !!! on voit même pas ses yeux !!! heureux de voir un nouveaux pilote, bravo Petrucci !!! donnez des yams et hondas aux autres bordel !!! marquez est pas fait pour la pluie avec son style de fou !!! finit pour lui !!! plus que deux ............ça fait chiez de pas voir plus de pilote devant et jouer le titre plus longtemps !!! Dire qu'on critique la f1 ............... PS: fallait partir avec des pneus pluies au début .....aie aie aie ....

Par Anonyme

le temps fait parti de la course mais il peut quand même aller bruler un ptit cierge pour remercier qu'il ait plu lol

Par Anonyme

Le Maître du temps et des éléments a tordu le petit génie et renvoyé à ses tapas la danseuse de Majorque. Troppo Grande Valé

Par Anonyme

La pluie en Angleterre : c'est la routine. Difficile de dire si c'est le talent ou la chance qui a parlé, sûrement un peu des deux. Courrir sur le mouillé, c'est un peu la roulette russe... Bravo à tous ces pilotes.

Par Anonyme

 TGV : rien à redire , que des vérités .....en avant pour un 10ème titre , ké mec !

Par Anonyme

si c'est vrai que Lorenzo a eu de la buée dans son casque, c'est absolument inadmissible à ce niveau, mais je pense plutôt qu'il n'était pas complètement en confiance dans ces conditions

Par Anonyme

Rossi le plus fort hier... ça c'est indéniable mais faut pas tirer de conclusion trop vite, les conditions étaient particulières et elles ne le seront pas tjs!!! Maintenant oui, si un jour la Dorna décide de faire un championnat du monde sur piste mouillées alors il aura certainement plus de chance de gagner que sur pistes sèches :bien:

Par Anonyme

18:04 on le voit dans les stand montrer sa visière, je pense que c'est vrai... par contre je pense que ça n'aurait rien changé à la victoire de Rossi, peut etre aurait il pu se battre pour le podium mais pas mieux que 2. Par contre c'est clair que si il a effectivement eu un souci, ça fait 2 fois cette année... très très mauvaise pub à HJC, ça m'étonnerait pas qu'il veuille changer de marque l'an prochain, reste à voir sur combien de temps son contrat est signé

Par Anonyme

les conditions de piste c est pour tous les pilotes la meme....et rossi ne gagne pas que quand il pleut donc tous vos ouin ouin ne servent a rien ....il reste 6 courses et rien est fait ....meme marquez peu encore etre champion (bon j avoue avec de la touffe)....et les excuses a 2 balles ('la bouée ouin ouin ouin )y en a marre que le meilleur gagne et pis c est tout ...hahahaha ....forza rossi et marquez ...

Par Anonyme

la pluie fais parti de ce sport , et performer sur piste mouillée est un talant supplémentaire , ce qui fait un champion du monde est ca complémentarité et ca régularité , et pour l instant c est valentino qui est en tete du championnat , la chance n a pas ca place

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire