Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

MotoGP - Jorge Lorenzo: "je pilotais bien mais les autres allaient plus vite"

Dans Moto / Sport

MotoGP - Jorge Lorenzo: "je pilotais bien mais les autres allaient plus vite"

Vous savez quoi ? Jorge Lorenzo, c'est une mécanique de précision. Lorsque tout va bien, que tout est bien huilé, il est d'une redoutable efficacité. Impitoyable même. Mais qu'un gain de sable s'immisce et tout se dérègle. La remarque vaut aussi pour la goutte de pluie. Et lorsque les deux combinés s'allient pour produire de la buée sur la visière d'un casque HJC qui avait fait déjà parlé de lui au Qatar à cause d'une mousse intérieure éprise de liberté, Por Fuera n'est plus qu'un pilote lambda.


Une conjoncture révélée à Silverstone. Jusque-là, du vendredi au samedi, sous un ciel clément, le Majorquin avait planté le décor au marteau en affichant un rythme potentiel en course intimidant. Puis l'averse est arrivée le dimanche et tout a été différent. Il pensait repartir d'Angleterre en tête du championnat et il va devoir reprendre 12 points à son équipier Valentino Rossi qui, lui, s'est joué des éléments. Il lui reste six Grands Prix, dont certains peuvent encore connaître la pluie…


Jorge Lorenzo : « c'était très dangereux de partir sur slicks et je suis content qu'il se soit mis à pleuvoir pour que nous puissions partir sur pneus pluie. Le feeling était bon sur les trois ou quatre premiers tours et je pilotais bien mais les autres allaient plus vite. Valentino et Márquez m'ont doublé et quand j'étais troisième, je perdais du terrain à chaque tour.


Ils avaient un meilleur rythme que moi en début de course et je n'ai rien pu faire pour les suivre. J'ai ensuite failli chuter dans la chicane suite à une manoeuvre incompréhensible d'Espargaró et par miracle je suis resté sur ma moto. J'étais fâché mais par chance je suis resté en piste et j'ai essayé de rester troisième.


Petrucci, Dovizioso et Pedrosa m'ont cependant doublé. J'ai ensuite pu aller plus vite et passer Dani. Je revenais sur Dovizioso dans les derniers tours mais j'ai fait quelques erreurs puis il s'est mis à pleuvoir plus fort. J'ai énormément perdu en visibilité à cause de buée sur ma visière, j'ai dû ralentir et j'ai perdu mes chances de lutter pour la troisième place, ce qui était dommage. Mais sous la pluie, je n'avais pas le même rythme que Valentino et Márquez. »


Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ben tu m'étonnes !!!!  ....si Marquez ne se vautre pas, si Crutch ne se fait pas dézinguer par l'autre "foncedé au crack"...ben tout en "pilotant bien" bien de bien même, le titre c'était DTC !!!

Par Anonyme

13:22 oui et si il n'avait pas plu... Rossi serait aux fraises et si ma tante en avait... Bref il a plu, y a eu des chutes, c'est la course!!!

Par Anonyme

  hé , hé .....bien dit !

Par Anonyme

Sur le sec Marquez gagnait, Lorenzo 2 (supérieur à Rossi , ici, n'aurait pas tenté le diable ! on le connaît) et Rossi 3, (Pedro est ailleurs) comme 2014 et Lorenzo était à +4pts .Le mouillé, circonstance commune à tous, un dingue comme Miller (qui a d'ailleurs failli toucher Lorenzo en plein angle) n'est pas une obligation, ni un risque naturel lié à la flotte, Marquez se vautre à 9 tours ..pas avant...il s'en est fallu de peu qu'il aille au bout.....ça fait donc pas mal de circonstances plutôt "heureuses" pour Lorenzo, qui s'en tire bien...malgré Petrucci

Par Anonyme

Le prochain c'est Misano, un circuit pro-Rossi, il y a peu de chance qu'il pleuve, et un Lorenzo obligé d'attaquer, du moins un peu.....on va voir .

Par Anonyme

13.14....sa sert a rien les courses car tu sais a l avance qui va gagné et tu connais aussi le podium (hein grand pretre je m incline) hahahahaha....mais sa ne se passe jamais comme prevu ....donc tu raconte que de la daube ...avec tous mon respect grand pretre ...forza rossi et marquez

Par Anonyme

s e u f, Marquez veut et doit gagner coute que coute, la preuve il se ramasse alors qu'il n'y avait pas encore le feu...mais 9 tours à jouer durant lesquels Rossi aurait aussi pu chuter avec des pneus bien entamés. Sur le sec en qualifs il est 0,282 devant Lorenzo, en course ça pas bezef, quasi rien, donc tu peux être sûr que Marquez allait attaquer à mort, Lorenzo est ultra à l'aise ici, il n'est pas OBLIGE de gagner tant qu'il y a Rossi DERRIERE et ça tombe bien c'est pas sa tasse de thé, Silverstone (jamais gagné) à Rossi, donc, Lorenzo qui n'est pas un bagarreur né, mais pas con du tout n'aurait JAMAIS risqué la chute et de tout perdre pour finir devant Marquez tant que Rossi est derrière, ce qui n'aurait pas manqué d'arriver,c'est pas Pédrosa qui aurait changé quoi que ce soit. Même résultat final qu'en 2014...j'aurais parié là-dessus, entre pilotes intelligents, Marquez lui perd les boulons, bref il déconne.

Par Anonyme

18.43 ...expliquer comme sa je suis d accord ....forza rossi et marquez

Par Anonyme

ah ben quand même !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire