Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

MotoGP - Tests Malaisie : grosse frayeur pour Baz et doute chez Michelin

Dans Moto / Sport

MotoGP - Tests Malaisie : grosse frayeur pour Baz et doute chez Michelin

La seconde journée des tests du MotoGP à Sepang a été marquée par une lourde chute d'un Loris Baz qui s'est miraculeusement sorti indemne d'une cabriole à 290 km/h. La faute à un pneu arrière qui a éclaté. Michelin expertise la situation et, en attendant les conclusions, a sorti ses gommes tendres, qu'utilisait le Français, des options disponibles pour les pilotes.


Lorsque Michelin a commencé ses travaux pour remplacer Bridgestone en MotoGP, c'est surtout de l'avant que les pilotes tombaient. Le premier jour passé sur le tracé de Sepang a semblé démontrer que le manufacturier tricolore avait rectifié le tir. Avec cet accident dû à un éclatement du pneu arrière, en gomme tendre l'attention se porte ailleurs.


L'étude des pressions, de la Ducati et même du poids d'un Loris que l'on sait d'une corpulence plus imposante que celle de ses autres collègues seront passés au crible. Reste l'essentiel : Loris n'a rien si ce n'est que certaines parties de son corps ont été sérieusement échauffées et que ses muscles sont endoloris. Après sa chute, il a repris le guidon pour finir la journée.



Portfolio (2 photos)

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Impressionnant crash, surtout quand on voit l'etat du pneu! Heureusement il s'en sort indemne mais il a du se faire une sacrée frayeur.

Par Anonyme

 saloperies ces michelins et idem pneus routes qui décrochent brutalement ... miracle car BAZ n'à été que légèrement touché par la moto et que ce n'était pas une ligne droite à 350km/h 

Par Anonyme

Il n'a pas décroché mais déchappé et éclaté ce boyau, sans doute à cause d'une pression trop faible ou crevaison lente.  Bridgestone n'a pas connu de sérieux problèmes à ses débuts en motogp?, sans parler de ses gommes qui ne faisaient qu'une demi course à P. Island en 2013.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire