Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Municipales : les voies de bus font beaucoup parler

Dans Moto / Pratique

Municipales : les voies de bus font beaucoup parler

Décidément, à Paris, les voies de bus semblent être le nouveau fer de lance des candidats aux municipales. Après le relatif retournement de veste de Bertrand Delanoë et les déclarations de George Sarre, c'est aujourd'hui à Françoise de Panafieu, elle aussi candidate à la mairie de Paris, qui essaie de s'attirer les faveurs des conducteurs de deux roues motorisés. Mercredi dernier, dans son discours de présentation de son plan pour la ville, la candidate UMP prévoit des mesures afin d'améliorer la circulation dans les rues de la capitale, dont la destruction des murets de séparation entre les couloirs de bus et les autres voies de circulation. De quoi réjouir les motards, en colère ou pas. On a cru également à un effort consenti sur le dossier de l'ouverture de ces couloirs aux deux roues motorisés, sauf que pour Françoise de Panafieu il n'est question d'ouvrir ces voies de circulation qu'aux heures de pointe, et à tous les usagers de la route, automobilistes compris. Si l'on voit bien l'intention de soulager le trafic dense de ces tranches horaires, on comprend mal la mesure qui risque au contraire de le surcharger encore plus, et de compliquer aussi la circulation des bus. Ah, les politiques...


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Il faut voir si ils vont tenir leurs promesses une fois élu ! Depuis le temps qu'on en parle, ils avaient tout le temps de le faire avant. Que ne feraient pas les politicars pour récupérer des voies. Ca pue l'hypocrisie !!!!

Par Anonyme

"Supprimer" les voies de bus aux heures de pointe... Alors ça c'est naze comme idée!!! On perd tout l'intéret du transport en commun, qui risque d'être moins fréquentés du coup... donc plus de voitures... donc plus de traffic et plus d'embouteillages aux heures de pointe. Ou est le gain?

Par Anonyme

Et si on virait les Taxis pour y autoriser les vélos ? Un vrai moyen de transport populaire et qui ne consomme et ne pollue pas. Certains couloirs sont tellement larges qu'il suffirait d'y insérer des plots - identiques au ralentisseurs - pour délimiter un espace protégé aux vélos. Stop aux transports réservés à certains privilégiés - taxis- et place aux transport en commun non polluant (allez un effort) au GNV et aux vélos.  

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire