Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Mx des Nations : les pilotes Italiens après la course

Dans Moto / Sport

Mx des Nations : les pilotes Italiens après la course

Les Italiens roulaient le motocross des Nations chez eux, une chance rare pour tout pilote, surtout quand la victoire est possible.


Avec Cairoli, champion du monde et le plus rapide de l'année sans aucun doute, Philippaerts, champion un an plus tôt et Guarneri, 4ème du mondial MX 2, les Italiens et tout le pays devaient attendre la victoire.


La déception est grande, d'autant plus grande sûrement, que Cairoli n'a pas la responsabilité de sa chute, Guarneri non plus.


Antonio Cairoli : « Ma première course a été parfaite, je savais que Chad était toujours derrière moi, c'était difficile de garder ce rythme toute la course mais je savais que c'était pareil pour Chad.


Nous avons mis un bon écart avec nos poursuivants, c'était amusant.


Le public a été formidable et je tiens à les remercier, ils m'ont beaucoup aidé.


Au départ de la seconde manche, la chute a été assez terrible. J'étais à fond, je crois que c'est Paulin qui a fermé un peu à l'intérieur, puis un pilote m'a poussé de l'extérieur et là, tout à volé dans tous les sens.


Ce n'était pas un bon jour pour l'Italie, nous n'avons pas eu de chance. »


Davide Philippaerts : « Je suis très heureux de mes résultats, je remporte la catégorie Open, mais les choses ont mal été pour notre équipe. J'ai du rouler très fort aujourd'hui avec deux mauvais départs mais j'ai poussé très fort pour revenir et passer Tedesco.


Ce fut une autre course en seconde manche, avec les gens d'ici, c'est une expérience incroyable, quelque chose que je me souviendrais longtemps, très longtemps. »


Davide Guarneri : « Je suis très très déçu, mon départ a été mauvais en première manche, j'ai fait ce que j'ai pu. Mais en seconde manche, j'étais cinquième lorsque Byrne m'a sauté dessus.


Nous n'étions ensemble à l'appel du saut, je ne sais pas comment s'est arrivé, peut-être qu'avec la 450, il a sauté plus loin, j'ai senti sa fourche me frapper l'épaule. »


Mx des Nations : les pilotes Italiens après la course


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire