Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

MXDN 2015 : un week-end de folie "made in" Ernée

Dans Moto / Sport

MXDN 2015 : un week-end de folie "made in" Ernée

Plus que quelques heures à attendre avant que les pilotes des trente cinq nations engagées au Motocross des Nations 2015 foulent enfin le circuit d'Ernée, qui les attend depuis des mois ! Les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands, les retransmissions TV sont déjà prévu même en clair (l'Equipe 21) et les spectateurs devraient affluer sous le soleil mayennais.


C'est en effet dès demain que les ‘hostilités' vont débuter à Ernée, avec les vérifications techniques et les premières conférences de presse qui vont lancer officiellement cette 69ème édition des ‘Jeux Olympiques' du Motocross !


Ce retour du MXDN, dix ans après l'édition 2005 dont tout le monde parle encore, le Moto Club d'Ernée le prépare depuis plus d'un an si bien que tout, absolument tout est prêt pour accueillir ces 35 Nations et les 20, 30, 40000 fans qui ont fait de cette épreuve l'un de leurs objectifs de l'année. Nul doute qu'ils ne seront pas déçus, car avec la météo favorable qui est annoncée le spectacle devrait être au rendez vous sur un circuit qui n'a sans doute jamais été autant préparé, fignolé, bichonné et soigné dans la longue et riche histoire du club.


Présent le weekend dernier au GP des Etats Unis, ultime épreuve de la saison, Pascal Finot l'entraineur national qui officiera pour la première fois à la tête de l'Equipe de France – il était jusqu'alors l'adjoint d'Olivier Robert – est rentré rassuré de Glen Helen. Ses hommes sont en forme et ne se sont pas blessés, et l'abandon en seconde manche de Marvin Musquin qui fêtera à la fois son retour en Equipe de France – il n'en faisait pas partie ces deux dernières années – et à Ernée – ou sa dernière course remonte au championnat Elite en 2010 – n'a rien d'inquiétant. « Je me suis blessé au poignet cet été pendant le championnat de MX, et au guidon de la 450 ce weekend les vibrations ont réveillé une douleur que je n'ai pas quand je suis sur ma 250 ; il n'y avait aucun réel enjeu pour moi à Glen Helen, et je n'ai pas voulu prendre de risques. Je veux tellement être au top de ma forme à Ernée ! » confiait-il lundi après midi au moment d'embarquer pour Paris. Un voyage finalement plus compliqué que prévu, une défaillance technique sur son avion retardant son vol d'une douzaine d'heures. Comme tous les pilotes ayant participé au GP US, Marvin va avoir très peu de temps pour récupérer du décalage horaire et de la fatigue du voyage, puisque c'est mercredi soir qu'il rejoignait ses équipiers dans un hôtel en Mayenne. Ce jeudi matin, un petit entrainement à moto est prévu à Romagné, histoire de se dérouiller et de fignoler si nécessaire la mise au point des motos.


MXDN 2015 : un week-end de folie "made in" Ernée


Porteurs ce weekend des plaques de n°1, 2 et 3 suite à leur victoire l'an passé, les Français présentant une équipe aux 2/3 renouvelée du fait des blessures de Dylan Ferrandis et Steven Frossard. Si le premier à d'ores et déjà repris l'entrainement après une opération au genou, le second est toujours en rééducation dans un hôpital Lyonnais suite à la grosse chute qui a entrainé une paralysie temporaire au niveau des jambes ; les Bleus auront bien sûr une pensée pour lui et pour Mickael Musquin, plus sérieusement blessé lors d'un Supercross estival. Titulaire en Equipe de France pour la septième année consécutive, Gautier Paulin sera cette fois encore le capitaine des bleus, au sortir de sa meilleure campagne mondiale puisqu'il vient de terminer vice champion du Monde MXGP. Impérial l'an passé aux Nations ou il survola ses rivaux, Paulin n'a pas affiché la même domination cette saison mais nul doute que les retrouvailles avec cette course qui lui a toujours réussi, et un public tout acquis à la cause des bleus va lui permettre de se surpasser. Si Marvin connaît cette épreuve pour l'avoir déjà disputée à quatre reprises et être monté à deux reprises – 2009 et 2011 – sur la seconde marche du podium, Romain Febvre est lui un novice de cette compétition. Il débarque dans l'équipe au terme d'une extraordinaire saison, qui l'aura vu remporter huit des dix huit Grands Prix de l'année, et coiffer le titre mondial dès sa première saison en MXGP ; insatiable et titré dès le GP des Pays Bas, Romain est encore allé s'imposer au Mexique et aux Etats Unis et fait figure d'homme à battre à Ernée, une piste qu'il a découvert cet été lors d'un stage estival.


Les rivaux n°1 des Français, ce sont eux plus que toute autre équipe. Les Américains n'ont pas forcément envoyé leurs pilotes les plus titrés en Mayenne, mais la motivation de Justin Barcia, Cooper Webb et Jeremy Martin ne fait aucun doute. Seul du trio à avoir participé au GP des Etats Unis, Cooper Webb en est l'exemple parfait : disputant à Glen Helen sa première course en 450, Cooper s'est battu pour la victoire dans les deux manches, se classant 3ème du GP ! Ses équipiers ont eux préféré faire l'impasse sur ce GP pour arriver plus tôt en Europe, et mieux s'acclimater aux conditions de course que tous leurs rivaux qui sont arrivés en Europe mardi, après un long vol depuis Los Angeles et avec neuf heures de décalage horaire. Barcia troisième du championnat US de Motocross et vainqueur de trois manches sera un sérieux client, tout comme Jeremy Martin qui a finalement battu de peu Marvin Musquin dans la course au titre 250 en Motocross. Les Américains n'ont plus gagné depuis 2011 à Saint Jean d'Angely, et ils rêvent de terrasser les ‘Frenchies' sur leurs terres.


Considérées avec les Américains comme les principaux rivaux des Français, Belges et Britanniques vont malheureusement débarquer à Ernée diminués. Côté Belge, les blessures de Clément Desalle et Kevin Strijbos ont contraint Joël Smets le sélectionneur à rappeler Ken De Dycker qui a très peu roulé cette saison des suites d'une blessure. Jeremy Van Horebeek sera le pilier de l'équipe, mais la blessure de Julien Lieber aux Etats Unis – le jeune Belge a chuté aux essais et s'est blessé à la hanche, ce qui l'a conduit à ne pas participer à la seconde manche – pourrait entrainer son forfait et son remplacement de dernière minute à Ernée ! Les Britanniques ont eux eu bien peur quand Shaun Simpson s'est retrouvé au sol au départ de la première manche du GP des Etats Unis ; touché au genou, Shaun indiquait lundi sur les réseaux sociaux que la douleur s'était estompée, mais il pourrait ne pas être a 100% ce weekend aux côtés de ses équipiers Dean Wilson et Max Anstie.


Sport individuel par excellence, le Motocross l'est et le restera tant bien même une inhabituelle notion d'équipe existe au Motocross des Nations. Dans la quasi totalité des équipes les trois pilotes défendent des intérêts différents du fait des contrats qu'ils ont avec constructeurs et teams, mais ce weekend il s'agit de faire cause commune et de partager dans l'intérêt de la Nation. Pas d'inquiétude côté Français, ou une forte cohésion existe pour tenter d'accrocher un troisième titre mondial par équipe après ceux acquis en 2001 et 2014. Rappelons au passage que chaque équipe possède un joker, puisque samedi lors des qualifications comme dimanche lors des courses un résultat sera ôté au moment du décompte final ; deux des trois résultats du samedi seront retenus, et cinq des six résultats du dimanche décideront du nom des vainqueurs.


MXDN 2015 : un week-end de folie "made in" Ernée


Si les pilotes ne prendront la piste que samedi matin pour les premiers essais, c'est bien vendredi que sera donné le coup d'envoi de l'épreuve, avec les conférences de presse qui réuniront organisateurs et équipes ayant terminé aux neuf premières places l'an dernier. Samedi matin se disputeront les essais, avec une séance par catégorie – MXGP, MX2 et Open – et l'après midi se disputeront les trois manches qui permettront a dix neuf nations de ses qualifier pour l'épreuve du dimanche. La vingtième nation sera celle qui s'imposera dans la ‘consolante' du dimanche matin, réservée aux équipes n'ayant pas terminé parmi les dix neuf meilleures. Enfin dimanche après midi trois courses sont au programme, regroupant à chaque fois pilotes de deux catégories : MXGP + MX2, MX2 + Open, MXGP + Open. Et c'est en retenant les cinq meilleurs des six résultats que l'on connaitra le nom de l'équipe victorieuse, tout simplement !


infos /photos : mediacross/PH


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire