Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

MXGP 2016 : ce qu'il faut retenir de la saison MX

Dans Moto / Sport

MXGP 2016 : ce qu'il faut retenir de la saison MX

Le MXGP a clôturé sa saison ce week-end à Glen Helen aux Etats-Unis. La caravane du mondial de motocross s'envole désormais vers le Motocross des Nations qui aura lieu ce week-end à Maggiora en Italie. Que faut-il retenir de cette saison MXGP 2016 ? Qui sont les pilotes à suivre, en progrès ? Voici un retour sur la saison !


Jeffrey Herlings et Tim Gajser maitres du MX2 et MXGP


Cette saison, Jeffrey Herlings a encore époustouflé par sa vitesse. Le pilote KTM, remporte le titre après s'être pourtant longuement absenté à cause d'une vilaine blessure contracté à l'entrainement. Toujours aussi solide dans le sable, il ne l'est pas moins sur les terrains sec et béton. En première partie de saison, seul Dylan Ferrandis a pu venir lui contester une manche en Italie, et oui on ne parle pas de GP mais bien de manche lorsque l'on parle de Jeffrey Herlings ! Au total trois manches - en enlevant les 3 GP ou il était absent - manquent à son palmarès de l'année et un seul GP (Charlotte - USA). Chez les gros bras, Tim Gajser a écœuré ses adversaires un par un. Il y avait bien pourtant une douzaine de pilote capable de remporter une manche en début de saison. Finalement seulement 6 auront réussi à venir à bout du slovène toujours bien placé. Son plus gros défaut, l'excès de confiance, l'a souvent mis en alerte mais rarement sanctionné. Au final sa saison a été monstrueuse jusqu'en République-Tchèque avant de connaitre un coup de moins bien sur les 5 derniers GP, trop tard pour Cairoli & Ci pour l'inquiéter.


MXGP 2016 : ce qu'il faut retenir de la saison MX


Les bonnes notes du MXGP 2016


Mis à part les pilotes titrés, on a assisté à une saison plutôt agréable de la part de certains autres. En MX2, Jérémy Seewer, vice-champion du monde MX2 2016, monte en puissance et réalise sa meilleure saison de sa jeune carrière. Cinquième l'an passé, l'officiel Suzuki a réussi a passer encore un palier lui permettant d'aller se méler à la victoire à chaque GP. Dans le même paquet mais légèrement en retrait on notera la belle troisième place finale de notre français Benoit Paturel. Le jeune espoir tricolore, qui nous représentera lors du Motocross des Nations 2016, termine devant Max Anstie au terme d'une saison ou il est monté régulièrement sur les podiums. Autre bonne note, celle de l'italien Samuel Bernardini qui au guidon de sa TM pointe 8ème, soit 14 place de mieux que la saison passée. Avec une quatrième place comme meilleur résultat de manche, Bernardini sera à surveiller l'année prochaine. Pas de bonne note en MXGP, de nombreux pilotes jouaient la victoire finale donc difficile de ressortir une bonne note ou une surprise si ce n'est Cairoli et Nagl, dauphins de Tim Gajser.


MXGP 2016 : ce qu'il faut retenir de la saison MX


Les mauvaise notes du MXGP 2016


Malheureusement dans ces mauvaises notes on recense des français. En MX2, Dylan Ferrandis s'était particulièrement bien préparé et au vue du début de saison, on espérer le voir venir inquiéter l'ogre Herlings. Rien de cela le pilote Kawasaki se blesse à deux reprises dans la saison et devra se contenter de coups d'éclats comme son doublé en République-Tchèque. Il termine tout de même 7ème de la saison, soit un résultat plutôt correct avec 8 GP sans rien marquer. Dans le même pot mais en MXGP, Gautier Paulin a été très discret. Lui aussi a connu une blessure qui l'a éloigné des terrains mais le pilote Honda n'a pas été en mesure de venir jouer les premiers rôles ni avant ni après sa blessure. On gardera ses 3-4 bons Grand-Prix qui prouve qu'il a la vitesse, mais cette saison il manquait quelque chose à GP21 qui termine à bien triste 13ème position. Autre mauvais résultat - moins bons que nos frenchies - avec Ben Townley, accueilli chez Suzuki comme un pilote qui pouvait être devant mais en réalité il a joué derrière.


Photo : mxgp.com


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire