Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

MXGP 2017 : qui a gagné quoi ?

Dans Moto / Sport

MXGP 2017 : qui a gagné quoi ?

La saison de motocross vient de se terminer à Villars sous Ecot et même si les pilotes ne sont pas encore en vacances - le Motocross des Nations est dans deux semaines pour certains - il est déjà temps de faire un premier bilan sur cette édition 2017 du MXGP. A suivre donc, les tops et les flops avec bien entendu un retour sur le nouveau titre de Mr Antonio Cairoli sans oublier nos frenchies qui ont fait leur maximum pour représenter les couleurs tricolores au niveau mondial avec notamment une ultime manche WMX de folie !

Dix-neuf grand-prix réparti en sept mois, pas un de plus pour départager 30 à 40 pilotes qui commencent la saison chacun, un couteau entre les dents. A ce petit jeu Antonio Cairoli est encore le plus fort chez les gros bras du MXGP. L'italien a beau vieillir, à beau devoir travailler plus pour gagner, à beau être face à des pilotes nouvelles génération, il gagne ! Infatigable, l'officiel KTM remporte un 9ème titre de champion du monde et a désormais Stefan Everts et ses 10 titres en ligne de mire. Avec neuf succès de manches (contre 11 pour Herlings) Cairoli s'est montré le plus régulier, profitant certainement d'un Herlings pas trop frais dès le début de saison suite à une blessure et qui a commencé sa saison qu'au 6ème GP. Justement le hollandais est également dans les bons points de cette saison MXGP 2017. Très à l'aise au guidon de la 450 KTM, Herlings a prouvé qu'il était rapide voir même très rapide au point de remonter en seconde position du championnat malgré quasiment cinq GP sans point. Vainqueur également d'une épreuve du MX US, Herlings s'annonce comme un grand prétendant au titre de champion du monde l'année prochaine à moins qu'il parte vers d'autre horizon ...

Quid des frenchies ? En retrait par rapport aux deux pilotes KTM, Gautier Paulin et Romain Febvre n'ont pas à rougir de leur saison. Capable de monter sur le podium presque à chaque grand-prix, il ne leur manque pas grand chose pour aller accrocher les premières places. GP21 termine troisième du championnat et s'offre un nouveau podium mondial alors que RF461 pointe 6ème pas loin du 4ème en la personne de Clément Desalle.

Dans les flops en revanche on retrouve les pilotes Honda, Tim Gajser et Evgeny Bobryshev. Si le premier était dans le coup avant une grosse boîte qui lui a valu plusieurs semaines de repos, le second n'a jamais été menaçant mis à part sur quelques manches. L'échiquier 2018 prend forme et Bobryshev n'a pas été reconduit chez les rouges, une certaine logique lorsqu'on retrace ses huit saisons passées en MXGP.

Tops et Flops MXGP :

  • Tops : Cairoli et son titre, Herlings et les frenchies pour leur saison
  • Flops : Honda boys pas ou on les attendait et Max Nagl moins bien cette saison
Antonio Cairoli MXGP 2017

La bataille entre Jonass et Seewer a tenu ses promesses en MX2 ou le titre a été décerné lors du dernier GP. Si le pilote KTM a dominé et bien géré sa saison, on ne peut qu'applaudir la prestation de son adversaire suisse qui a tout donné à chaque course. Avec un total de 771 points, Pauls Jonass n'a pas loupé une manche et a marqué dans chacune de celle-ci. La loi de la régularité donc pour le jeune letton qui tentera de garder sa plaque de numéro 1 l'année prochaine en MX2. Les deux hommes ont littéralement écœuré la concurrence à commencer par Benoit Paturel, qui a su rivaliser le temps d'une course, d'un grand-prix mais pas d'une saison à 19 épreuves. Le français termine 5ème du championnat avec trois GP à zéro du à sa blessure, deux victoires de manches et surtout une victoire de GP en Suisse.

Tops et Flops MX2 :

  • Tops : duo Jonass/Seewer, les Husqvarna
  • Flops : Prado Garcia, très rapide mais souvent par terre

 

On termine avec la seule catégorie qui avait son titre en jeu lors de la dernière manche de la saison à savoir le WMX. Elles n’étaient pas moins de quatre à se battrent pour remporter le graal. Tenante du titre, Livia Lancelot était bien évidemment de la partie. Lors de l'ultime manche Duncan s'envole en tête, très vite sur la piste détrempée de Villars, elle remporte aisément cette manche mais derrière Van De Ven, en tête au départ de cette manche, chute et pointe 5ème. Une aubaine pour Livia Lancelot qui est seconde de la manche et qui à ce stade de la course est championne du monde. C'était sans compter sur la faute de Larissa Papenmeier qui permet à Kiara Fontanesi de terminer troisième et ainsi de coiffer son cinquième titre mondial avec un petit point d'avance sur LL114. Dommage pour notre française qui raccroche le casque de pilote du mondial. Sachez que Van De Ven et Duncan terminent elles à 2 points de l'italienne ... serrez vous avez dit le championnat WMX !

 

Tops et Flops WMX :

  • Tops : les 4 pilotes en bagarre toute l'année !
  • Flops : ce petit point ...
kiara fontanesi WMX 2017
Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire