Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

MYTHE : YAMAHA 350 RDLC 1980

Dans Moto / Loisirs

MYTHE : YAMAHA 350 RDLC 1980

Dans l'attente d'un dossier complet sur l'histoire de cette machine mythique, voici une présentation du premier modèle liquide.


Prenons la machine à remonter le temps jusqu'en 1980. YAMAHA défraye la chronique en commercialisant une moto tout droit sortie d'un circuit de vitesse : la 350 RDLC. Bicylindre 2 temps, 49 CV pour 160 kg tous pleins faits, une vitesse de pointe avoisinant les 180 km/h et un freinage excellent comparé aux motos de l'époque. Une TZ homologuée pour la route, ni plus ni moins.


Cette YAMAHA fera rêver de nombreux motards avant (et après) sa sortie et permettra à de nombreux autres de faire leurs premiers tours de roues sur piste. Une coupe est créée en 1981 par Jean Claude OLIVIER (remportée par Thierry RAPICAULT).


MYTHE : YAMAHA 350 RDLC 1980


Il suffit de comparer ses performances au 400m départ arrêté avec les grosses cylindrées de l'époque : (source Moto Journal)


RDLC 350: 13''6


HONDA 900 Bol d'Or : 12''5


LAVERDA 1000 : 13''9


KAWAZAKI 1000 Z2R : 12''5


DUCATI 900 SS : 13''2


LAVERDA 1200 : 12''5


SUZUKI 1000 GS/S : 12''1


Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Trop de la balle cette bécane, mais trop de motards ont perdu la vie a cause d'elle...

Par Anonyme

j ai possede le meme modele meme couleur machine   fantastique    .   De loin la meilleure meme le 500 qui a la ,, rigueur etait mieux au niveau puissance moteur mais malheureusement un partie cycle nulle et dangeureuse, je viens de me separer de mon h2 apres 15ans et je pense me mettre a la recherche d un modele en tbe  de 350 rdlc

Par Anonyme

Ou est mon 4LO de l'époque. C'est la moto de petite cylindrée que je regrete le plus. Bien qu'étant qu'un 350, ce n'est pas a metre entre toutes les mains. A ne pas confondre les années 80 et 2000. La tenue de route et le freinage ne sont plus du tout d'actualitée. Mais ou est passée la vivacitée de ce type de moteur de nos jours ?!

Par Anonyme

Quelle fantastique machine! Elle m’a laissé un souvenir impérissable, indélébile ! Son manque est incommensurable ! De toutes les motos possédées, c’est celle que je regrette le plus. Ah ! Mes vingt ans ! Ah ! mes ailleu…rs ! Je l’avais rachetée 4000 F chez Beudin Frs, à Pontoise, où j’étais apprenti mécano moto et à tempérament (3 mois de salaire, en gros). Elle avait fait les coupes Sonauto-Gauloise, était rincée en 4ième cote de réparation, proche de l’état d’épave, ou peu s’en fallait. Et pourtant ! Elle bouffait autant d’huile de synthèse que de chicanes, au sens propre comme au sens figuré, et des figures, elle en faisait… vu qu’elle saucissonnait gravement en appui. Mais quel boulet ! Une boule de nerf pour écorché vif ! Bref, les vibrations moteur rompait les chicanes systématiquement ! C’était une capricieuse, qui telle une diva enchanteresse aurait aimé donner de la voix sans contraintes! Une anecdote, au passage… mon feu stop étant HS, et alors que je tirais tout droit, debout sur les freins, après avoir dépassé d’un bond 160/170 km/h l’aéroport du Bourget et sa bifurq menant à la Courneuve (Carrefour Ch. Lindberg, sur la N2) ; v’la t’y pas que mon beauf’ , surpris, alors qu’il me suivait avec son 900 BO aux pare-cylindres proéminents ne vient pas me percuter l’embout du pot droit et dans une manœuvre d’évitement désespérée m’emporte le pot et la partie du cylindre le fixant! J’vous raconte pas le barouf d’une lumière d’échappement à l’air libre ! Une cata à c’t’heure (vers 2/3 h du mat). Allez hop ! Coup d’œil à droite, coup d’œil à gauche ; harnachement du pot sur le porte-bagage du 900 BO, et, redémarrage dans un bruit hurlant l’enfer pour un retour au bercail, la queue entre les jambes !   J’ai fait ressouder la partie arrachée, avec son goujon de pot, sur le cylindre, chez un éminent spécialiste de la soudure alu. Nous avons repris, mon chef d’atelier et moi-même, le cylindre au papier de verre, afin de lui garder une ovalisation correcte (ben oui ! Quoi ! Y’avais plus tellement d’autres possibilité, et il était hors de question de changer le moteur), réglé le débit d’huile de la pompe autolube au maxi ! Et c’était reparti pour un tour ! Juste un regret et sa larme de crocodile, pour les automobilistes que j’ai pu enfumer, qui se voyaient obligés de descendre leur vitre pour continuer de voir où ils allaient. C’est pourtant ce même beauf’, qui me l’a pliée, couillon que j’ai été de la lui passer. Mais en rade avec son BO et solidarité oblige, j’ai quand même mis 7 ans à m’en remettre et ce n’étais plus là des larmes de crocodile. Suite à cette trop longue abstinence de conduite moto, j’ai essayé, ensuite, de toujours retrouver un type de machine atypique à forte personnalité, pour renouer avec un modèle phare et surtout pas insipide.   Toujours est-il que je souhaite une longue vie au 4Lo (Prononcer : For… Hello !), le plus beau des 350 RDLC, d’une véritable ligne racée et réussie qui a fait rêver nombre de motards. Avec un tempérament joueur, ludique et  qui distille savamment  un merveilleux amusement. Enfin pour ceux qui en possède encore une, voire plusieurs. J’aimerais bien en être encore proprio, moi-même.   Légèreté, vivacité, spontanéité et tempérament rageur ont fait de cette merveille un best-seller que l’on ne peut vraisemblablement plus retrouver aujourd’hui. D’ailleurs avec toutes ces lois liberticides, aujourd’hui, et la menace écologique qui pèse sur tous, on n’est pas prêt de retrouver une telle joie de vivre ! D’ailleurs, les futures machines au lithium-ion me rappellent qu’il faut que j’aille prendre mes pilules. Adieu ! La vie !

Par Anonyme

bonjour super super petite bécane!!!je regrette encore aujourd'hui de les avoir vendues!!j'en ai eu deux,une noire/rouge et une blanc/bleu dans les années 80 - début 90."le plaisir de la conduite" titrait un magazine de l'époque,et c'est exactement ça.une moto saine,légère,qui réagit au doigt et a l'oeil,le tout avec une fougue et une musique dont sont capables uniquement les deux temps.                                                                                 évidemment les motos ont évolué et tous les monstres actuels poufferaient de rire a la vue de la 3 1/2,sauf sur un parcours très sinueux ou elle ne serait pas si loin que ça...les motos actuelles sont très abouties,super efficaces mais là on touche un plaisir différent.                                                                                                                                                starter sur les carbus,démarrage facile au kick,le moteur piaffe d'impatience au ralenti,petit temps de chauffe ( pas de thermostat ),et ensuite super pied entre 60 et 160 km/h ( a l'époque c'était encore possible sans risquer la pendaison ) sur les petites routes et en montagne.en plus le bruit est super sympa,et ceux qui se plaignent des effluves diffusées par les echappements n'ont qu'a essayer d'etre devant!lol!genial!genial!                                                                                                                                                 j'ai gardé le meilleur pour la fin: je suis en train d'en restaurer une :-)

Par Anonyme

 je vient d'en acheter une :langue:.

Par Anonyme

 j'ai le souvenir de la première victoire de la Yam 350 RDLC juste sortie de sa caisse et préparée par Siffleur (les connaisseurs reconnaitront...) C'était à Magny Cours le 29 Juin 1980 en Promosports 500 et pilotée par Frédéric DUVAL qui malheureusement devait nous quitter en Octobre 1988 à la 2ème étape du Rallye des Pharaons... Fred, je ne t'oublie pas...  

Par Anonyme

Moi aussi j'ai bien connu Frédéric étant coéquipier en challenge Honda France 400N en 1979, je ne l'oublie pas

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire