Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Notre dossier occasion : CBR 600 RR, une Réplica pour tous les jours

Dans Moto / Pratique

Notre dossier occasion : CBR 600 RR, une Réplica pour tous les jours

En 2003, Honda coupe court aux compromis jusque-là concédés avec la CBR 600-F, et initie la catégorie sans concession des 600 supersports. Apportant de nombreuses innovations directement issues de la RC211V, cette petite Replica n'en restera pas moins un pur produit Honda, mêlant la facilité à l'efficacité, bien servi dans la durée par une fiabilité sans faille.


1. En bref

Tous les motards se souviennent de la sortie de la première « RR », tant le choc visuel fut important. Et pour cause, les clins d'œil à sa grande sœur championne du monde entre les mains de Rossi ne manquent pas : échappement sous la selle, amortisseur Pro-Link directement fixé sur le bras oscillant, tableau de bord exhaustif et précis. A l'usage, malgré son poids supérieur à la concurrence, elle se démarquait par son étonnante vivacité, aidé par une position de conduite portée sur l'avant. Côté moteur, la puissance était au rendez vous avec 117 ch au vilebrequin, sans pour autant délaisser les bas et mi-régimes, agrément non négligeable sur une 600 cm3. À noter qu'elle est l'une des premières sportives de série à utiliser un double arbre d'injection. Enfin, ses régulières évolutions et refontes opérées tous les deux ans lui permettront d'être toujours dans le coup, sans jamais faillir côté fiabilité.


2. Les différentes versions

  • La CBR600 RR (2005-2007) : Légères retouches

Malmenée par la ZX-6R et son léger surplus de cm3, la CBR 600 RR évolue dès 2005 en proposant un train avant plus précis. Jusqu'alors conventionnelle, la fourche est désormais inversée (ø 41 mm), et les freins adoptent des fixations radiales, plus efficaces en utilisation intensive. Vivacité et précision sont alors améliorés, d'autant que le poids affiche une baisse de 5 kg. L'aspect général évolue peu et se contente d'un trait plus en rondeur.


Notre dossier occasion : CBR 600 RR, une Réplica pour tous les jours


  • La CBR600 RR (2007-2009) : Première véritable refonte

En 2007, quatre ans après la première version, Honda se concentre davantage sur le gain de poids, plus que sur le gain de chevaux. Force est de constater que le résultat est impressionnant, avec seulement 155 kg à sec sur la balance. Le gabarit général s'affine clairement, puisque l'empattement est réduit de 22 mm, grâce à un dessin de cadre et à un bras oscillant tout deux inédits, tandis que l'angle de chasse est légèrement réduit. Le moteur reçoit lui aussi son lot de changements, avec une nouvelle admission forcée, l'injection à double arbre est optimisée pour les hauts et mi-régimes, ce qui reste son grand atout face à la concurrence. La puissance maximale reste cependant en léger retrait, avec « seulement » 120 chevaux à 13 500 tr/min. Enfin, les nouveaux rapports de boite participent eux aussi à la chasse aux kilos superflus. Côté esthétique, la CBR adopte un carénage type « airfoil » (ajouré), rendant sa ligne plus agressive, sans dénaturer son style plaisant des précédentes versions.


  • La CBR600 RR (dès 2009) : Vive l'ABS !

Pas d'évolution en 2009, mais une révolution, puisqu'avec sa grande sœur du même nom, la CBR 600 RR devient la première sportive dotée, en option, d'un système de freinage à contrôle électronique « combined C-ABS » au temps de réaction ultra-court et quasiment transparent quand il se déclenche ! Certes la facture sur la balance peut paraître rondelette (environ 10 kg de plus), surtout sur une sportive, mais le gain en terme de sécurité est loin d'être négligeable pour celui qui profite des qualités de sa monture au quotidien. En dehors de cette avancée, le moteur voit son couple accru dans les mi-régimes. Cette ultime évolution renforce ses trois principales forces : confiance, facilité/polyvalence, et vivacité.


3. Qualités et défauts


Ce qui peut vous tenter :


  • La facilité :

Comme beaucoup de Honda, la « petite » CBR se montre facile avant tout ! C'est simple, on ne se laisse jamais déborder au guidon de cette moto. La partie cycle révèle une prise en main évidente dès les premiers kilomètres, aidée par une vivacité sans complexe et un bon équilibre d'ensemble.


  • Le moteur :

Très appréciable au quotidien, la souplesse du moteur et sa rondeur sont l'un des atouts majeurs de cette moto. Il se montre puissant, mais jamais brutal ou incontrôlable. La montée en régime est linéaire et bien que les mi- régimes ne soient pas fades pour autant, comme toute sportive, c'est dans les tours qu'elle affiche son véritable potentiel.


  • La fiabilité :

Pour peu qu'elle ait été bien entretenue et utilisée avec respect, cette CBR affiche une fiabilité excellente.


  • L'accessibilité aux petits gabarits :

Avec une hauteur de selle raisonnable culminant à 810 mm, elle est appréciée des petits gabarits qui profiteront aussi du faible poids de la bête, ainsi que de sa répartition des masses favorisant la maniabilité.


Ce qui peut vous faire hésiter :


  • Le caractère :

La CBR n'est pas une caractérielle : moteur lisse, pas de vibrations, partie-cycle sans accros. Le plaisir de conduite sera donc probablement distillé à un rythme soutenu.


  • Le duo :

La place réservée au passager n'est pas accueillante, on s'en serait douté. Assise haut-placée, tout comme les repose pieds, selle dure comme du bois, le duo ne sera donc acceptable que sur de courtes distances.


  • La surcote :

Forte de sa fiabilité reconnue, le marché de l'occasion reste soutenu, et ce, particulièrement pour les premiers modèles.


Notre dossier occasion : CBR 600 RR, une Réplica pour tous les jours


4. Fiabilité

L'excellente réputation en terme de fiabilité acquise par la CBR est tout à fait justifiée, puisqu'aucun problème fréquent n'est à recenser sur ce modèle. Honda effectuera un seul rappel sur une petite centaine de moto en 2004 pour un problème de rotule de frein arrière. Au final, les seules mauvaises surprises que vous pourrez rencontrer seront directement liées à la manière dont a été utilisée la machine par l'ancien : pot adaptable compromettant la fiabilité du moteur, ou sa sobriété, préparation course hasardeuse, ect… Portez une attention particulière aux bagues d'amortisseur ou aux vis de réglages de suspensions, dont l'usure trop marquée pourrait trahir une ex-pistarde.


5. Budget

  • Achat/Cote

Reconnue pour ses aptitudes sportives et son excellente fiabilité, la CBR est une valeur sûre en occasion, induisant une importante surcote. Méfiance toutefois, car certains détails peuvent trahir une moto qui a fait de la piste tels que les éléments tuning qui dissimulent parfois des marques de chutes ou de chocs. De manière générale, préférez une machine entièrement d'origine, doté d'un carnet d'entretien fourni. Les premiers modèles de CBR 600RR qui nous semblent « valides » en rapport entretien/fiabilité se situent aux alentours des 5 000 euros.


  • Assurance

Comme toutes les supersports, la CBR 600 RR est onéreuse à assurer, d'autant plus qu'elle intéresse une clientèle plutôt jeune et quelque fois peu expérimentée. Ce genre de moto étant aussi très prisé par les voleurs, l'addition sera d'autant plus salée si vous souhaitez l'assurer contre le vol.


Honda CBR 600RR – Modèle 2005 :


  • Formule « Tiers » : 248 €/an
  • Formule « Tiers + vol/incendie » : 520 €/an
  • Formule « Dommages collision» : 639 €/an
  • Formule « Tous risques » : 918 €/an

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif avec un comparateur d'assurance. Ils correspondent à un profil « type » dont les critères sont les suivants :


« 30 ans, célibataire, salarié, assurance trajet travail en Ile de France, détenteur du permis auto depuis 10 ans/Bonus de 0,65%, permis moto depuis 7 ans/bonus de 0,75 %, assuré sans sinistres sur une moto de 600 cm3 sur les trois dernières années. »


Notre dossier occasion : CBR 600 RR, une Réplica pour tous les jours


Prix des pièces


Comparée à ses concurrentes japonaises déjà onéreuses, les pièces détachées de la CBR s'avèrent globalement plus chères. La fiabilité de chez Honda a un prix. Néanmoins, on peut recourir au marché de l'occasion où, en général, on trouve de quoi s'alimenter en pièces pour moins cher.


Prix de la casse (neuf) :


  • Silencieux : 507,80 €
  • Flanc avant droit : 429,40 €
  • Demi-guidons : 127,20 €
  • Embouts de guidon : 25 € (paire)
  • Rétroviseur : 86,60 € (unité)
  • Repose-pied : 65,50 € (unité)
  • Pédale de frein : 117,90 €
  • Sélecteur : 99,70 €
  • Levier d'embrayage : 22,20 €
  • Levier de frein : 38,70 €
  • Clignotant : 107,10 € (unité)

Entretien


Les fréquences de révision de la CBR 600 RR sont assez rapprochées, comme beaucoup de sportives japonaises. Après les 1 000 km, Honda préconise un passage chez le concessionnaire tous les 6 000 km. Néanmoins, certaines révisions intermédiaires peuvent se réaliser par vous-même si vous être bricoleur puisqu'il ne s'agit que de petites opérations tels que la vidange et quelques contrôles. À noter que la CBR 600 RR était encore une moto équipée de peu d'électronique à cette époque, ce qui facilite l'accessibilité par un mécano/amateur.


De plus, vous trouverez sur le site Honda dans la rubrique Services, de nombreuses infos sur les fréquences de révision et leur coût.


6. Les concurrentes de l'époque

  • Kawasaki ZX-6R
  • Suzuki GSX-R 600
  • Yamaha R6
  • Ducati 749

Caradisiac a aimé :

  • La facilité de prise en main, sur route comme sur piste
  • Le poids et la hauteur de selle contenue
  • Le moteur plutôt plein pour sa catégorie
  • La fiabilité
  • L'atout sécurité grâce à l'ABS (à partir de 2009)
  • Son esthétique issue des motos de Grands Prix

Caradisiac n'a pas aimé :

  • La surcote importante
  • Le duo quasi impossible
  • Le manque de caractère
  • Performances inférieures face à la concurrence (piste)
  • Le manque d'aspect pratique

Portfolio (13 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 article tres intéressant, ce genre de guide fiabilité/ comparatif entre modèle est une excellente chose, j'espère trouver la suite avec la gsx-r rapidement 

Par Anonyme

 Moto très fiable. Ne pas sous-estimer sa puissance malgré son gabarit. Je l'ai testée et après 23 ans d'interruption j'ai retrouvé rapidement les automatismes d'une moto. Le plaisir est au rendez-vous. Attention à ne pas aller au delà de ses limites, ça ne pardonne pas. Il faut compter 5000€ pour une bonne occasion. En dessous de ce prix beaucoup de motos "personnalisées". A vous de voir et surtout à regarder bien partout. Des factures à l'appuis confirment un réel entretien dans les règles de l'art. Sportivement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire