Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Nouveauté 2017 en direct : Triumph Street 800 [+vidéo]

Dans Moto / Nouveauté

Nouveauté 2017 en direct : Triumph Street 800 [+vidéo]

Il a fallu attendre quelques mois entre l'annonce de son arrivée et sa présentation officielle. C'est en plein cœur de Londres que Triumph nous a donné rendez-vous pour découvrir l'un de ses plus gros succès. Le secret a été gardé jalousement pendant tout ce temps, disséminant sur la toile quelques images et une vidéo pour faire patienter. C'est donc aujourd'hui à 19h pile que la nouvelle génération du roadster « So British » se dévoile. La rédaction est sur place pour vous faire part des premières infos !


Avec cette nouvelle version, le Street passe désormais la barre des 800 cm3. Et pour ce faire, La marque Anglaise annonce la couleur : « Une fois par génération, une moto arrive et change tout ». Mais avant de déferler sur le marché, on peut déjà noter de gros changements techniques et esthétiques.



Nouveauté en direct : Triumph Street Triple 800 by caradisiac


Et ce n'est pas un, mais trois modèles qui ont été présentés et même si dans les grandes lignes elles se ressemblent, dès que l'on s'approche, on peut voir la différence. Pour la marque, c'est un roadster qui se réinvente pour s'adapter au mieux du marché. Autant pour un débutant qui pourra bénéficier d'une version spéciale A2 que pour les pilotes les plus exigeants qui profiteront pleinement du 3 cylindres. Voici donc la S, la R et la RS.


En parlant de moteur, il est issu de la Daytona 675 retravaillé pour augmenter puissance et cylindrée à 765 cm3. Plus de 80 pièces ont été changées rien que sur cette partie pour au final avoir 3 paliers, cela nous donne par rapport à l'ancienne version :


  • Version S : 113 chevaux à 11 250 tr/min ( +6,6 %) pour un couple de 73 Nm à 9100 tr/min (+7,3%)
  • Version R : 118 chevaux à 12 000 tr/min ( + 11,3%) pour un couple de 77 Nm à 9400 tr/min (+7,3%)
  • Version RS : 123 chevaux à 11700 tr/min (+16%) pour un couple de 77 à 10 800 tr/min (+13%)

Pour cette évolution, la marque s'est concentrée sur le couple bas et moyen régime. Le gain est ainsi constant sur toute la plage d'utilisation. Les premiers retours sur le roulage font état d'une grosse réactivité à l'ouverture des gaz et promettent beaucoup de fun. Disponible donc en Euro4, on trouve à la fin un tout nouveau système d'échappement qui fait gagner à la machine 1,7 kilos. Les versions R et RS auront en revanche un pot différent concentré sur le gain de performance. La boîte de vitesse dispose d'un nouveau système « Assist Clutch » (R et RS uniquement) et pour la RS d'un passage de vitesse à la volée de série (dispo en option). Sa nouvelle géométrie permet également d'avoir une montée plus courte sur les deux premiers rapports. On note aussi la présence de l'ABS, du Traction Control déconnectable, le Quickshifter et l'éclairage à LED.


Nouveauté 2017 en direct : Triumph Street 800 [+vidéo]


Pour mieux optimiser son pilotage, les 3 modèles disposent de cartographies avec des modes de conduite personnalisable :


  • Version S : Rain et Road
  • Version R : Rain, Road, Sport et Rider (mode paramétrable, permet de déconnecter le TC et ABS)
  • Version RS : Rain, Road, Sport, Rider (mode paramétrable, permet de déconnecter le TC et ABS) et Track

Du côté de l'électronique, Triumph a misé sur la modernité, surtout sur ses versions R et RS avec entre autres, un tableau de bord TFT de 5 pouces (petite nouveauté, une palette permet de le basculer pour régler l'angle de vue du boîtier). Grâce aux boutons situés de part et d'autres du guidon, on peut modifier les affichages (6 en tout) et choisir ce que l'on veut faire apparaître ou non. Les affichages fixes : compteur, compte-tours, riding mode, indicateur de rapport engagé, jauge d'essence, horloge et thermomètre. Les affichages optionnels : 2 trips partiels, indicateur de consommation, sélection de mode de conduite, style et luminosité de l'écran, information d'entretien, température de la machine et les tours chrono (uniquement sur la RS). Cet écran est disponible en option sur la version S.


La partie cycle, tout comme pour la motorisation, reçoit la même base mais se décline avec différents équipements suivant les versions. Bien que le nouveau cadre et le bras oscillant aient perdu en poids, ils viennent compenser la prise de poids du moteur. Mais le gros du boulot s'est concentré sur le bras oscillant pour une meilleure précision tout en gardant un bon feeling. Le choix suspensions/freinage est réparti comme ceci :


  • Version S : fourche avant Showa SFF de 41 mm, déb. de 110 mm. A l'arrière un mono-amortisseur « piggyback » réglable en précharge. Freinage Nissin 2 pistons à l'avant, Brembo 1 piston à l'arrière.
  • Version R : fourche avant Showa SFF de 41 mm, déb. De 115 mm. A l'arrière un mono-amortisseur « piggyback » réglable en précharge. Freinage Brembo M4.32 à l'avant, Brembo 1 piston à l'arrière.
  • Version RS : fourche avant Showa de 41mm, réglable en précharge, détente et compression. A l'arrière, un mono-amortisseur « piggyback » Öhlins STX40 premium.

Coloris disponible :


  • Street Triple S : rouge, noir
  • Street Triple R : noir, gris, blanc
  • Street Triple RS : Noir, gris

Prix et disponibilité :


  • Street Triple S : 8900 euros pour Avril 2017
  • Street Triple R : Entre 10300 et 10500 euros pour Mai 2017
  • Street Triple RS : Moins de 12000 euros pour le 16 mars
  • Street Triple S A2 : pas de tarif, dispo Juin 2017 (base de 660 cm3)
  • Street Triple R LHR : pas de tarif, dispo Août 2017 (version basse)

Portfolio (22 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Et la RRS avec 2,5 chevaux de plus, la RSS avec 4 chevaux de plus, la RRST avec 5,2 chevaux de plus, la RRTS avec 6,4 chevaux de plus, etc...... En voilà une belle machine !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire