Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Oakley masque Front Line MX: l'essai

Dans Moto / Equipement

Dernier-né de la gamme Oakley le masque Front Line s'intègre entre le Crowbar (retrouvez ici son essai) et le haut de gamme Airbrake bien connu notamment des pilotes US. Nous l'avons essayé pour vous. Verdict.

Oakley masque Front Line MX: l'essai

Disponible dès la belle saison 2017 le nouveau masque off-raod signé Oabley s'oriente vers le haut du panier avec de nombreux points innovants.

Deux types d'écrans sont disponibles chez Oakley: le polycarbonate Lexan (plastique injecté présent notamment sur le Crowbar) et le Plutonite, il s'agit ici d'un polycarbonate traité afin de virer toute impureté en vue d'avoir une qualité la plus top possible, le masque en essai y a droit. Comme à chaque fois chez le ricain vous pouvez personnaliser votre masque par des tear-off, roll-off et autres écrans fumés, irridiums ou Prizm... Notre version aujourd'hui en essai en sera dépourvue.

Oakley masque Front Line MX: l'essai

LES STANDARDS REVISITÉS

Orienté haut de gamme sans pour autant pouvoir rivaliser avec l'Airbrake le nouveau venu a droit aux standards de la marque comme un ensemble de mousse à trois densités mais là où il innove c'est au niveau de la conception de sa monture, non apparente. La présence d'outrigger (sorte de stabilisateurs permettant un meilleur ajustement sur le visage) est néanmoins conservée. On ne s'en plaindra en aucun cas.

Oakley masque Front Line MX: l'essai

Si l'on retrouve les trois bandes silicones sur le bandeau ce dernier gagne en largeur passant de quatre à cinq centimètres. Ce centimètre supplémentaire sera un réel gain en accroche interdisant tout mouvement sur votre casque. Top d'autant plus qu'il s'intègrera dans quasiment toutes les encoches présentes sur les heaumes qui en sont pourvus. Une référence... que nous avons pu vérifier en Supermotard, Enduro... et même le cul posé sur une chaine en attendant de reprendre la piste.

Pour la première fois les montures ne sont pas apparentes (le démontage de l'écran (système à double écran issu du Snowbord) se fera simplement via le mécanisme breveté Ridgelock)) permettant ainsi de gagner en champ de vision. Une augmentation visuelle flagrante en hauteur. Un point encore une fois ultra positif!

CONFORT

Trouvant sa place sans difficulté dans la quasi totalité des casques off-road cette nouveauté peut compter sur la douceur des mousses Oakley ainsi que sur un système d'aération efficace (été comme hiver) même si l'on aurait aimé un nez (amovible) ajouré comme sur son petit frère, un plus lors des roulages estivaux. Efficace, l'étanchéité sera de mise avec un bon niveau de protection notamment contre la poussière.

Le placage contre le visage se montrera sans reproche tout comme la finition de l'ensemble. Côté design la structure sans monture apparente réhaussera l'agressivité de l'ensemble... de quoi plaire même aux férus des traditions. Tout y respire le sérieux à l'image de la qualité optique de cet écran Plutonite donnant un peu l'impression d'être méga propre en comparaison avec un en Lexan. Notons que notre masque en essai est dépourvu de la lentille Prizm, nous vérifierons les arguments (notamment une meilleure perception des profondeurs) de cet écran lors d'un essai à venir.

Oakley masque Front Line MX: l'essai

Que du positif en somme à l'exception du poids toujours élevé face à la concurrence. Bien entendu Oakley a fait des efforts dans ce sens mais les 198 grammes vérifiés de ce Front Line ne pourront rivaliser avec le Scott Tyran (ici en essai) affichant 133 grammes...

BILAN

Oakley fait évoluer le monde des masques TT avec cette nouveauté présente depuis juillet 2017. Si le poids de l'ensemble ne pourra rivaliser avec d'autres hauts de gamme force est de constater que ce Front Line a de sérieux arguments pour convaincre. On aimera en premier lieu son large champ de vision, son excellent maintien et son confort sans faille.

Aéré, trouvant sa place dans la quasi totalité des casques il a tout pour devenir une référence... à moins que son prix ne limite tout ça...

Oakley masque Front Line MX: l'essai
Oakley masque Front Line MX: l'essai
Oakley masque Front Line MX: l'essai

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire