Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Olivier Pain : Faisons connaissance avec le pilote

Dans Moto / Sport

Olivier Pain : Faisons connaissance avec le pilote

Olivier Pain, on le connait peu, le garçon est discret et les pilotes d'enduro, qui plus est de rallye, rencontrent peu le public, sa prestation au dernier Dakar ce mois-ci est une bonne occasion pour faire un peu plus sa connaissance.


Né en 1981 à Niort, papa et maman Pain font de la moto, alors forcément le "mino" attrape le virus, mais sans plus pourrait-on dire. Vers 5 ans, le Père Noel qui a l'œil amène un 50 PW sur lequel Olivier tourne en rond dans le jardin familial.


Il faudra attendre ses 15 ans pour qu'il grimpe sur une moto de cross avec laquelle il commence la compétition en Ufolep dans sa région de Niort. Deux–trois ans plus tard, le permis moto en poche, il se dirige vers l'enduro et y montre rapidement de belles aptitudes. Très vite champion de ligue, il goute au championnat de France et intègre l'équipe de l'armée de terre pour 2002 et 2003 avec notamment une 9ème place du championnat d'Europe 125.


Sorti de ces deux années où Olivier fait de la moto et du sport à plein temps, il faut faire des choix, l'entreprise familiale, Pain SA, donne une certaine "assurance" et il essaie de concilier le sport de haut niveau et le travail avec de belles prestations en enduro national. Olivier roule aussi en endurance TT et participe au Touquet chaque année.


Fin 2005, il remporte le guidon Euromaster pour le Dakar 2006 qu'il espérait faire pour la première fois dans un proche avenir.


Olivier Pain : Faisons connaissance avec le pilote


C'est une étape importante, Euromaster offrait un Dakar clé en main, Olivier le finit 28ème puis 16ème l'année suivante avec ses propres moyens. Il signe une victoire sur le rallye de Tunisie 2008 et termine 3ème en Sardaigne l'année suivante.


Mais ce n'est pas son titre de champion du monde des rallye-raids 450cc qui change son statut comme il le dit avec humour de « pilote professionnel bénévole ».


En 2010, il franchit une nouvelle étape sur le Dakar, 9ème, mais l'année suivante, Olivier chute sur le même rallye en tête de l'étape du jour, bilan poignet fracturé et 6 mois de convalescence. La suite, une collaboration plus proche avec Yamaha France, Franck Helbert (HFP) et cette 1ère place provisoire qu'il a fort bien mené cette année devant tout le gratin de la discipline. Au guidon, Olivier Pain est un pilote fluide, il est plutôt bon en navigation, souple avec la mécanique, des atouts non négligeables à ce stade de la compétition.


Olivier est un pilote au statut atypique, capable de rester en tête du Dakar plusieurs jours, il est bien pilote officiel Yamaha France qui lui fournit la moto mais à l'inverse d'un Despres, Coma, Faria, Rodrigues, Barreda, Goncalves et quelques autres, rémunérés par une marque, un team, pour piloter une moto, Olivier Pain doit trouver des sponsors, gérer son budget Dakar. Il doit aussi passer une partie de son temps dans l'entreprise familiale où il a le privilège d'avoir un emploi du temps sur mesure.


Olivier Pain : Faisons connaissance avec le pilote


Olivier Pain est rentré la semaine dernière d'Amérique du Sud, c'est au téléphone qu'il nous raconte son Dakar plein de bons souvenirs malgré cette erreur de navigation à l'étape 8 qui sera lourde de conséquences avec trois mauvaises journées successives et une heure et demie perdue et finalement une belle 6ème place finale, mais il le sait, le podium est à sa portée et même mieux si affinité !


photos site O.Pain


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire