Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Paris : aucune nouvelle mesure anti-voiture avant le bilan de la fermeture des voies sur berges

Paris : aucune nouvelle mesure anti-voiture avant le bilan de la fermeture des voies sur berges

Tram-bus, pistes cyclables ou encore plan piétons : Anne Hidalgo multiple les annonces depuis le début de l'année. Mais le préfet a fait savoir que rien ne sera validé avant que ne soit établi un bilan de la fermeture des voies sur berges rive droite.

Cette fois, on connaît la musique : Anne Hidalgo a déclaré la guerre aux voitures dans Paris. Après l'annonce du projet d'un tram-bus sur les quais hauts rive droite ou encore de la création de pistes cyclables sur les Champs-Élysées et Rue de Rivoli, la maire a présenté lors du dernier Conseil de Paris un vaste plan pour donner plus de place aux piétons dans la capitale.

Ces annonces font bondir l'opposition, menée par Nathalie Kosciusko-Morizet. L'élue du parti Les Républicains a ainsi demandé par lettre au préfet l'assurance que rien ne serait décidé et mis en œuvre avant que ne soit fait un bilan précis de la piétonnisation des voies sur berges rive droite, en vigueur depuis septembre 2016. Nathalie Kosciusko-Morizet a notamment déclaré : "Il était important de clarifier le fait de savoir si le préfet travaillait ou non" sur ces annonces, qualifiées de "coups médiatiques qui ont pour effet de stresser les Parisiens". Lors du conseil de Paris, l'opposition a tout de même voté le plan piétons.

Michel Cadot, le préfet, a indiqué qu'aucune orientation ni décision "n'interviendra avant le terme de la période d'observation de six mois". Il a de plus précisé qu'il n'avait pas été saisi à ce jour pour de nouveaux projets. Faire un bilan au printemps ne sera pas simple. Depuis la fermeture des voies sur berges, les études d'impact s'enchaînent et s'opposent. Dernière en date : un rapport qui pointe une dégradation de la qualité de l'air dans le secteur.

De son côté, Anne Hidalgo a dit qu'elle travaillait avec Michel Cadot, déclarant "je n'ai pas besoin de l'opposition pour me parler de la forme de mes relations de travail avec le préfet".

Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tant que la maire est ça sert à rien de parler, elle veut rien entendre. Et si vous parlez de voiture avec elle. Sa réponse allez voir les hôpitaux de Paris.

J'ai surtout l'impression qu'elle empire les choses

Par

Beaucoup de bruit pour rien. 16 ans de gestion vert-socialiste, n'auront finalement pas changé grand chose. Toujours autant de bagnoles partout, toujours autant de pollution de bruit, très peu de zones piétons, très peu de circuits vélos sécurisants et cohérents. Les 17% de gens qui se déplacent en voiture à Paris arrivent toujours impunément à polluer perturber le sommeil et priver d'espace tous les autres. C'est vraiment inique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire