Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Paris : de nouvelles restrictions de circulation annoncées pour l'année prochaine

Paris : de nouvelles restrictions de circulation annoncées pour l'année prochaine

Basé sur la vignette Crit'Air, le calendrier dévoilé par Anne Hidaldo suit une logique. Après avoir banni en 2017 les véhicules Crit'Air 5, elle compte interdire dans la capitale les catégories 4 puis 3.

Anne Hidalgo a un objectif clair : plus aucune voiture diesel dans Paris en 2024, plus aucune voiture essence en 2030. Pour valider la fin du thermique dans la capitale, la maire annonce qu'une "votation citoyenne" sera organisée un dimanche au printemps.

Sans attendre les résultats, Anne Hidalgo détaille déjà la suite du programme en matière d'interdictions de circulation, continuant de procéder par étapes en suivant un calendrier bien précis. Après l'interdiction de circulation en semaine des plus vieilles voitures, au 1er juillet 2016, les véhicules qui rentrent dans la catégorie 5 du classement Crit'Air ont été bannis en juillet 2017.

Il y aura un petit répit pour 2018. Dans une interview donnée au Monde, Anne Hidalgo confirme que la suite du programme se fera en 2019. Les véhicules Crit'Air 4 seront bannis de Paris au cours du 1er semestre 2019. Cette classe concerne à nouveau des véhicules particuliers à moteur diesel uniquement, ceux dont la date de première mise en circulation est comprise entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005. Au moment de l'entrée en vigueur de ce nouveau palier, toutes les voitures diesels de plus de 13 ans seront donc interdites dans Paris en semaine.

La maire de Paris annonce que les véhicules Crit'Air 3 seront bannis en 2022. Cela concerne des diesels, ceux mis en circulation entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010, mais aussi des essences, du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005.

Dans l'interview, Anne Hidalgo se défend à nouveau de mener une politique anti-voiture. Elle déclare "Ma bataille n’est pas contre la voiture, mais contre la pollution", et ne veut "pas laisser un scandale sanitaire se développer". Évidemment, elle oublie les autres formes de pollution. Elle évoque qu'il y a 2 500 morts par an à cause de la pollution de l'air et laisse ainsi sous-entendre que tout vient de l'automobile.

Elle précise au passage qu'elle subit des pressions des lobbys de l'industrie des énergies fossiles, qu'un de ses représentants est même venu la menacer de la faire battre en 2020.

Anne Hidalgo contre un péage urbain

Il y a quelques jours, on apprenait que le gouvernement souhaitait faciliter la mise en place de péages urbains dans l'Hexagone. En ce qui concerne Paris, Anne Hidalgo se positionne contre. Elle déclare dans le Monde : "Cela créerait une discrimination en fonction des revenus". Mais elle souhaite un meilleur contrôle des véhicules autorisés à circuler dans la capitale avec la vignette Crit'Air.

 

Commentaires (95)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ils ont voulut cette bobo écolo socialo comme Maire , il est trop tard pour pleurer :colere:

Par

Ce qui va arriver c'est que les commerces feront faillite je parle des commerces hors zone touristique , si toute les villes font la même chose il sera impossible de rouler en faite , cette femme vit hors sol dans son palais d'ivoire , vivement qu'elle perde Paris arrogante et prétentieuse!

Par

En réponse à kidde

Ils ont voulut cette bobo écolo socialo comme Maire , il est trop tard pour pleurer :colere:

Merci ! Par contre, y'a t-il une exception pour les camions de livraison ? Parce que là, elle met à la rue vla les commerces.

Par

"restrictions" "normes" "obligations"....

Ils ont que ça à la bouche.

Apparemment on doit se faire enfler, car à l'ère de la dérégulation, du libéralisme... finalement nos sociétés deviennent de plus en plus restrictives, serrées, fermées, oppressantes.

Hum... y'a forcément des gagnants dans l'histoire, mais je demande qui... ?

Par

En réponse à Pauvre1

Merci ! Par contre, y'a t-il une exception pour les camions de livraison ? Parce que là, elle met à la rue vla les commerces.

J'espère que Paris devient ville musé pour que les riches restent qu'entre eux comme ça les sans dent viendront plus travailler dans cette ville sale, puante, avec des loyers de 700 Euros pour 12m carré avec des rats qui se balade partout !!

Par

Et allez donc, ça continue...

Par

Tout les pays du monde avancent nous on recule et ta des ânes français qui sont d accord avec cette folle!! Bientôt on va se promener dans paris en chevaux ....avec des loyers a 800euros pour un placard à balais de 12m2 infecté de rats et de clochard.... Croyez moi que le pays est en faillite mais shuttt n en parlons pas à la tv il pourrait avoir panique. ... liberté égalité fraternité ils disaient :ddr::ddr::ddr:

Par

Les commentaires à venir ne devront pas contenir les mots suivants :

Bobo - écolo - gaucho - socialo - bolchévique - prius - rino - dictature - média

Bonne chance ! :-)

Par

Rien de neuf donc mais l'occasion de relancer un peu la haine anti-Hidalgo, bien injustifiée de la part des rares accros a la bagnole en centre ville car à part de la com, des mesures symboliques comme les quais et des mesures annulables programmées aux calendes grecques, elle n'aura pas fait grand chose pour diminuer les nuisances dans le centre de Paris : Bruit, mise en danger des piétons/vélos, occupation démesurée d'espace en plus de la pollution. Pas une seule rue pietonne alors que les rues etroites du marais devraient l'étre depuis longtemps. Plan velo pipeau qui consiste essentiellement a bomber des petits cyclistes n'impote ou sur les voies etc

Par

On imagine que les rats doivent avoir une vignette 1 vu la profusion à Paris.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire