Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

En vacances, les riches prennent le train, les pauvres la voiture

Dans Pratique / Autres actu pratique

En vacances, les riches prennent le train, les pauvres la voiture

Pourquoi les Français s’agglutinent-ils dans les bouchons de juillet et août au lieu de rejoindre leur lieu de vacances en TGV ou en avion, moyens de transport plus rapides et plus confortables ? Parce que les transports en commun sont deux fois plus chers que la route. Et lorsque l’on rogne sur son budget vacances, on rogne aussi sur son budget auto. Résultat : les voitures les moins chères sont celles qui roulent le plus.

 

C’est plié. Depuis ce matin, la majorité des aoûtiens ont repris leur train-train quotidien. Non sans avoir affronté ce week-end une dernière épreuve : 470 km de bouchons sous le cagnard samedi, et un peu moins hier, avec une chaleur moins forte aussi. De quoi se poser la question qui revient chaque été : les centaines de milliers d’automobilistes coincés dans leur auto dans la vallée du Rhône sont ils totalement masos ? Où peut-être sont-ce des adeptes de la secte des adorateurs de la vitesse limitée à 20 à l’heure. A moins qu'il ne s'agisse de simples humains en mal d’affection et de rencontres, ravis de passer leur week-end en compagnie de leurs contemporains sur l’A6 ou l’A10 ?

 

Rien de tout ça. En fait, si chaque année les autoroutes se transforment en un immense parking, c’est pour de très basses raisons vénales, et non pas pour éviter le confort ouaté d’un TGV ou la rapidité d’un avion. Car toutes ces familles qui s’entassent au péage de Saint-Arnoult sur l’A10 ont simplement fait leurs comptes. Et nous avons procédé de la même manière.

Avion ou TGV + location de voitures : le budget explose

Partir en vacances quinze petits jours au camping de la Brûlade (le bien-nommé ces jours derniers) de la Londe-les-Maures en TGV ? Aucun souci. Suffit de sauter dans un train climatisé à la Gare de Lyon à Paris et 4 petites heures et quatorze minutes plus tard, papa, maman et les deux enfants, âgés de moins de 11 ans, sont presque sur place, à Hyères, précisément. Sauf qu’il en coûte 519 euros l’aller et le retour. Une fois sur place, il faut rejoindre le camping et si l’on veut, en plus, découvrir l’arrière-pays, il va bien falloir louer une voiture. Prix moyen pour deux semaines : 220 euros. La somme à verser pour une Fiat Panda, pas une limousine.

 

C’est cher le TGV ? Prenons l’avion. Ca tombe bien, Hyères dispose d’un chouette aéroport desservi par Air France. Une heure de vol, à peine plus cher que le train : il en coûtera 554 euros. Mais il faudra néanmoins en passer par le rayon Fiat Panda. Résultat : entre 739 et 774 euros à débourser pour cette petite famille, uniquement pour le voyage. La pilule passe mal ? Le budget vacances explose ? Un petit tour sur un site d’itinéraires comme celui du bibendum s’impose. Même destination (La Brûlade), même départ (Paris), mais une facture bien moins élevée : 296,96 euros aller et retour. Une somme comprenant le carburant nécessaire et le montant des péages à acquitter. Alors ? C’est tout simplement deux fois moins cher.

Une addition qui s’alourdit si l’on emporte Médor et les vélos

Certes, nous n’avons pris en compte que des tarifs moyens, sans en passer par des réservations de TGV un an à l’avance, ou des options plus futées, type Ouigo, la filiale low cost de la SNCF, ou les promos d’Air France. On peut, moyennant une enquête webistique poussée, exigeant d’y sacrifier ses RTT, faire baisser l’addition. Mais pas de 50 %. D’autant que nous n’avons pas, volontairement, ajouté à la douloureuse des confortables transports en commun, le prix du parking à la Gare de Lyon ou à Orly pour que la petite famille puisse rejoindre son lieu de départ sans recourir au cousin qui va les déposer. Une addition qui ne comprend pas non plus le billet de Médor, ni celui des vélos, ou des divers excédents de bagages. Du coup, on envisage un peu différemment les automobilistes englués dans les bouchons du week-end dernier et ceux coincés dans tous les chassés-croisés marqués de noir au cours de l’été.

 

Mais au-delà de ce constat, on peut en dresser un autre, plus terrible encore. Les Français qui prennent  leur auto chaque été ne sont pas les plus riches. Et leurs voitures ne sont donc pas les plus chères. Le prix moyen d’un modèle en France oscille entre 20 000 et 25 000 euros. Or, les grandes routières conçues por les longs trajets, plutôt allemandes, plutôt reines des autoroutes au long cours, atteignent 50 000 euros sans se forcer. Ce sont donc les voitures les moins chères qui avalent le plus de kilomètres pendant que celles qui sont prévues pour cet usage coulent des jours estivaux heureux dans les parkings des gares et des aéroports. Triste paradoxe.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sinon y a le trajet à pied qui coûte rien. :good:

Par

".... Sauf qu’il en coûte 519 euros l’aller et le retour "

Oui.... enfin....pour qui ne connait pas les billets Prem's, les cartes familles, et tous les moyens qu'il existe avec un minimum d'organisation de payer un autre tarif que le plein pot des tarifs SNCF.

" faire baisser l’addition. Mais pas de 50 %. ".....en effet, ça peut être bien plus !

Sinon, pas entendu causer des offres initiées par le père Macron et ses lignes de bus desservant de très nombreuses localités pour des tarifs pouvant être dérisoires.

Sans causer de co-voiturage....

Il n'a jamais été aussi facile de se déplacer à bon compte qu'en 2016, alors pourquoi vouloir voir toujours le mauvais coté des choses ?

Ah oui, on est en France.

J'avais oublié.

Par

moi ,je vis plutôt bien, mais je deteste prendre les transports en commun TGV ou les avions en période de bourre, j'ai l'impression alors d'être dans une bétaillère avec des veaux autour et leurs mioches qui_ gueulent! sans compter les risques d'attentats dans ces attroupement humains

moi prendre toujours ma bagnole!

Par

Ici Lille,les pauvres parlent aux pauvres.Qui va laisser sa voiture seule a la maison pendant 1 mois?.Et quand vous arrivez au camping ou l'appart de loc,qui va y rester sans bouger pendant 1 mois?.Sur place il va falloir louer pour visiter un tant soit peu les alentours:combien la location?.La gare se trouve a quelle distance du lieu de destination?:prévoir un taxi.Je suppose que pour les bus Macron,aller et retour sont a date fixe:pas possible de changer d'endroit si la météo est pourrie.Bref,l'auto c'est aussi un petit moment de liberté,dans une vie d'esclave.

Par

En réponse à roc et gravillon

".... Sauf qu’il en coûte 519 euros l’aller et le retour "

Oui.... enfin....pour qui ne connait pas les billets Prem's, les cartes familles, et tous les moyens qu'il existe avec un minimum d'organisation de payer un autre tarif que le plein pot des tarifs SNCF.

" faire baisser l’addition. Mais pas de 50 %. ".....en effet, ça peut être bien plus !

Sinon, pas entendu causer des offres initiées par le père Macron et ses lignes de bus desservant de très nombreuses localités pour des tarifs pouvant être dérisoires.

Sans causer de co-voiturage....

Il n'a jamais été aussi facile de se déplacer à bon compte qu'en 2016, alors pourquoi vouloir voir toujours le mauvais coté des choses ?

Ah oui, on est en France.

J'avais oublié.

Les bus Macron pour conduire en vacances vers le camping ou une loc, toute une petite famille avec armes et bagages, vélos, bouffe, les jouets des gosses ? Irréaliste tout comme le co-voiturage.

Par

Caradisiac fait de la schizophrénie. Après avoir affirmé haut et fort que les particuliers achètent des Dacia, on découvre que les particuliers achètent des voitures à 20000EUR.

Par

Comment on remonte le vin, le muscat, les fringues d'Andorre, les transats, les saucissons, les pâtés, les escargots, la glacière par le train ?

Même quand j'allais avec mon ex au Portugal : moi seul en bagnole, pleine à craquer et eux en bus ou en avion.

Par

En réponse à p.martin.pm

Ici Lille,les pauvres parlent aux pauvres.Qui va laisser sa voiture seule a la maison pendant 1 mois?.Et quand vous arrivez au camping ou l'appart de loc,qui va y rester sans bouger pendant 1 mois?.Sur place il va falloir louer pour visiter un tant soit peu les alentours:combien la location?.La gare se trouve a quelle distance du lieu de destination?:prévoir un taxi.Je suppose que pour les bus Macron,aller et retour sont a date fixe:pas possible de changer d'endroit si la météo est pourrie.Bref,l'auto c'est aussi un petit moment de liberté,dans une vie d'esclave.

Si tu crois que les hordes de ploucs s'entassant dans les campings maritimes de l'été ont le moindre souci de visiter quoi que ce soit ( hormis l'Aldi ou la boite locale ), mais tu te goures dans les grandes largeurs Martin....

Par

En réponse à Porsche the Best

Les bus Macron pour conduire en vacances vers le camping ou une loc, toute une petite famille avec armes et bagages, vélos, bouffe, les jouets des gosses ? Irréaliste tout comme le co-voiturage.

Tu crois qu'il soit plus aisé de cloquer ce dont tu causes dans un train ?

Par

En réponse à narmer

Comment on remonte le vin, le muscat, les fringues d'Andorre, les transats, les saucissons, les pâtés, les escargots, la glacière par le train ?

Même quand j'allais avec mon ex au Portugal : moi seul en bagnole, pleine à craquer et eux en bus ou en avion.

C'est pour ça qu'elle s'est barrée ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire