Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Permis de conduire : un concept de vieux ?

Dans Pratique / Autres actu pratique

Permis de conduire : un concept de vieux ?

Les études se succèdent et la tendance est toujours la même. Nous sommes à la croisée des chemins et le nouvel itinéraire qui va être pris va radicalement changer la donne dans le monde de l’automobile. Une pente dangereuse ou une côte éprouvante, qui en laissera beaucoup sur le bord du chemin. Mais en révélera sans doute d’autres. En aval, les exigences écologiques et la révolution technologique vont bouleverser les modèles et les usages. En amont, c’est toute une génération qui va aborder le thème de la voiture comme celui de n’importe quel objet à utiliser en fonction d’un besoin. Dès lors pourquoi investir dans un permis de conduire ?

C’est une question que se posent celles et ceux que l’on identifie sous le label génération Y. Crest à dire la relève, celle qui est censée permettre à un cycle de se poursuivre. En l’occurrence, ici, il s’agit de la consommation automobile. Autrefois curseur social, sésame pour la liberté et opportunité d’émancipation, voilà la voiture réduite à un des moyens de se déplacer. Comme un autre.

La dernière expertise sur l’intérêt des jeunes à l’égard du permis de conduire confirme l’aube d’un grand changement. Cette fois, c’est le cabinet d'audit KPMG qui s’y est collé et il nous livre cette tendance : le taux de détention du permis a cessé de progresser chez les 18-29 ans en passant de 76 % en 1992 à 73 % en 2012. La baisse la plus flagrante concerne les 18-20 ans.

Un résultat sur lequel rebondit le Conseil national des professions de l'automobile : « on ne passe plus le code à 17 ans et demi mais vers 22-23 ans. Dans les statistiques d'accidentalité, les “jeunes conducteurs” ne sont plus les 18-25 ans, mais les 18-29 ans ». À long terme, seuls 22 % des jeunes s'imaginent sans le permis.

Certes, mais pas n’importe quel jeune. Car cette situation alerte aussi sur une cassure sociale. Le permis de conduire n’est en effet une futilité que pour les jeunes urbains. En zone rurale, l'acquisition du permis semble obligatoire pour l'accès à l'emploi. Ils sont 67 % à le détenir en zone rurale, contre 22 % en Ile-de-France.

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est sur que dans le fin fond de marne ou des Yvelines les transport en commun son facile d'accès

Par

Blablabla titre racoleur, blablabla étude qu'on interprète mal.

On a même pas eu l'effort d'un peu de blablabla étude sociologie à 2 balles.

Mais on aura tout de même appris au final que "les jeunes" passent leur permis de conduire un peu plus tard qu'avant.

Par

bah, on voit bien qu'en France, avoir sa voiture et pouvoir rouler devient de plus en plus cher et s'apparente à du luxe, et ce, alors que les jeunes ont de moins en moins d'argent. A comparer aux USA où il est d'une facilité déconcertante d'avoir son permis et sa voiture sans les tracas du système français.

Par

Etude baclée ils prennent pas en compte le prix du permis, en 1998 pour 400 Euros t'avais ton permis et il était légèrement plus simple , aujourd'hui ça coute presque trois fois plus chère et l'examens est un peu plus compliqué donc logique que ça décourage et que les jeunes le passe moins ! mais pour un employeur le permis de conduire est obligatoire !

Par

Etude à la noix, par contre ce qui est sûr, c'est que les types de 40ans et+ devraient le repasser, à l'époque, il ne devait pas y avoir de clignotants...:redface::fleur::fleur::fleur:

Par

En réponse à mynameisfedo

bah, on voit bien qu'en France, avoir sa voiture et pouvoir rouler devient de plus en plus cher et s'apparente à du luxe, et ce, alors que les jeunes ont de moins en moins d'argent. A comparer aux USA où il est d'une facilité déconcertante d'avoir son permis et sa voiture sans les tracas du système français.

Entièrement d'accord avec toi... Et pour des résultats qui ne démontrent rien. La caricature en étant le permis moto : plus compliqué, limitations de puissance, etc. Sans que cela ait eu le moindre impact sur la sécurité routière des motards.

Par

En réponse à oxmose

Etude à la noix, par contre ce qui est sûr, c'est que les types de 40ans et+ devraient le repasser, à l'époque, il ne devait pas y avoir de clignotants...:redface::fleur::fleur::fleur:

quelle méprise : je pensais que c'était justement les jeunes conducteurs qui n'avaient pas l'obligation de l'usage de clignotant !!!:oops:

Par

Il est souvent indispensable pour la recherche d'un emploi, le noter sur son CV reste un plus. Pour tous, beaucoup moins cher et d'une obtention facilitée avec des stages de sensibilisation à la sécurité routière à intervalles réguliers. Mais les auto écoles tiennent à garder la poule aux oeufs d'or.

Par

En réponse à matrix71

C'est sur que dans le fin fond de marne ou des Yvelines les transport en commun son facile d'accès

Pas que le fin fond des Yvelines. C'est quasiment le 3/4.

Par

En réponse à mynameisfedo

bah, on voit bien qu'en France, avoir sa voiture et pouvoir rouler devient de plus en plus cher et s'apparente à du luxe, et ce, alors que les jeunes ont de moins en moins d'argent. A comparer aux USA où il est d'une facilité déconcertante d'avoir son permis et sa voiture sans les tracas du système français.

C'est une fausse idée. En réalité, ça coûte moins cher qu'avant.

C'est se loger qui coûte beaucoup plus cher qu'avant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire