Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Permis moto : l'hypocrisie généralisée

Dans Moto / Pratique

Permis moto : l'hypocrisie généralisée

Suite à la lecture d'un dossier de la revue « Passion Mutuelle » distribuée par l'AMDM à ses adhérents, je suis partagée entre un sentiment d'agacement et une folle envie de rire (jaune). En une de ce numéro (le dernier il me semble), un titre prometteur : « Formation moto : La grande illusion ». Récemment titulaire du permis A, c'est avec intérêt que je me suis plongée dans cette enquête de 5 pages. On y apprend alors que la grande majorité des moto-écoles trafiquent les machines pour en faire des vélos, qu'elles n'apprennent pas aux élèves à apprendre à conduire et maîtriser la moto mais seulement à passer le permis, et qu'en plus elles ne sont quasiment jamais contrôlées puisqu'elles affichent en moyenne un taux de réussite à l'examen de 80%, d'où la multiplication des abus.


Si je reste un peu sceptique sur le premier point, un peu excessif je trouve, je suis plutôt d'accord avec ce qui est dit, pour l'avoir vécu dans deux moto-écoles différentes lors de ma formation. Les moniteurs absolument pas pédagogues qui posent les élèves livrés à eux-mêmes sur un plateau plus que miteux, j'ai donné. Les leçons de circulation où le moniteur passe devant et fait de l'entre file à la première occasion, je connais aussi. Et pourtant le carnet de rendez-vous de ce type de moto-école ne désemplit jamais.


Permis moto : l'hypocrisie généralisée


On trouve également dans les pages de ce « Passion Mutuelle » une petite remise en cause de l'examen en lui-même. Quand on pense effectivement que l'épreuve plateau consiste à réussir l'exercice demandé quelle que soit la technique employée du moment qu'on arrive à franchir la ligne dans les temps et sans dégommer de cône ou poser de pied, et que l'épreuve circulation consiste à faire « tout un cinéma » (dixit les conseils d'une des moto-écoles dans laquelle j'ai mis les pieds) pour plaire à l'inspecteur, il y a de quoi se poser des questions. J'espérais tout de même voir une petite mention sur les compétences de certains inspecteurs pour évaluer les candidats au permis, mais rien, nada. Et pourtant, il y aurait aussi à dire là-dessus.


Là où j'ai tendance à voir rouge, c'est lorsqu'un des papiers fait éloge, et on peut comprendre pourquoi, de la formation au permis A délivrée par certaines moto-écoles en association avec l'AFDM. En effet, il existe un certain nombre de moto-écoles reconnues par cette dernière qui est censée garantir un bon niveau de formation, et qui vaut, pour l'heureux candidat qui décroche son permis via un de ces établissements une réduction de 20% sur le montant de son contrat d'assurance à l'AMDM. « Pas de bachotage d'examen, pas de chrono spectaculaire, mais une formation initiale théorique et pratique complète, basée sur une approche évolutive des différents environnements de circulation. » peut-on lire à propos de cette certification AFDM dans le dossier de « Passion Mutuelle ».


Permis moto : l'hypocrisie généralisée


Et là, je rigole. L'AFDM, Association pour la Formation des Motards, est une institution dans le milieu motard. On peut s'attendre, lorsqu'on met les pieds dans une moto-école certifiée par cette association, à un enseignement de qualité et à des outils pédagogiques très au point. On se dit également que pour obtenir un tel label, tout est très strictement et régulièrement contrôlé, du sol au plafond si je puis dire. C'est donc cette image de sérieux dont bénéficie l'AFDM qui m'a faite entrer et m'inscrire dans un établissement de leur réseau. Eh bien j'en suis ressortie en courant dès ma première leçon ! Un plateau situé sur un parking type mouchoir de poche où circulent en permanence les voitures qui cherchent une place pour se garer, suffisamment d'espace pour n'installer qu'un seul parcours à la fois (donc soit un rapide, soit un lent, au choix du moniteur qui discute avec une copine venue le rejoindre sur place), et trois élèves qui font la queue pour passer l'un après l'autre sur l'unique parcours installé. Et quand un élève a la malchance de tourner trop large, ou de chuter, il vaut mieux qu'il vise le seul petit mètre carré à peu près dégagé de voiture pour s'étendre, sous peine de s'encastrer dans une portière.


Après deux expériences désastreuses, je suis allée frapper à la porte d'une troisième moto-école qui, elle, aurait mérité une telle accréditation. Enseignements de qualité, piste immense, moniteurs très à l'écoute, pédagogie irréprochable, j'ai enfin appris à conduire une moto. Et pourtant, l'AFDM lui refuse son précieux label pour une sombre histoire de piste qui n'est pas privée (?!). C'est à n'y rien comprendre.


Permis moto : l'hypocrisie généralisée


Au final, leur enquête soit disant dénonciatrice d'un état des lieux pas glorieux des moto-écoles en général, exception faite de celles reconnues par l'AMDM qui sont censées être les meilleures, me fait rire jaune en même temps qu'elle m'agace. Au final, toutes les moto-écoles sont à la même enseigne, certifiées AFMD ou pas. Peu ou pas contrôlé, chacun fait ce qu'il veut comme il veut, et preuve m'a été faite que ce n'est pas l'étiquette AFDM qui fait la qualité de la formation. La seule solution reste donc le bouche à oreille, et surtout aller frapper au plus de portes possibles, poser des questions, demander à assister à une leçon en spectateur... Il est logique, et même normal, que l'AMDM fasse de la publicité pour ses produits. Mais il faudrait peut-être qu'ils balaient devant leur porte avant de se mettre à tirer sur l'ambulance. Je ne suis pas sûre que dans les chiffres qu'ils annoncent, les moto-écoles de leur réseau passe à travers les mailles du filet. J'aimerais bien savoir combien de ces établissements sont contrôlés une fois par an comme ça devrait être le cas, combien obtiennent la certification, et s'il existe des cas où des moto-écoles la perdent.


Comme quoi, en matière de formation au permis moto, si hypocrisie il y a, elle est bel et bien généralisée !


Mots clés :

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

J'ai appris en devant sociétaire de l'AMDM que ma moto école (CFR Longjumeau) avait le précieux label. En effet, le plateau était un ancien parking réservé aux moto-écoles. Sur route, les motos étaient devant, et le moniteur nous "engueulait" dès la première erreur (qui peut malheureusement vite être la dernière). On ne nous apprenais pas à passer le permis, mais à devenir des motards RESPONSABLES. La formation était effectuée par deux moniteurs très disponibles, pédagogues et  professionnels. J'ai toujours compris qu'on aurait notre permis parce qu'on le méritait et pas pour une autre raison. Voila pour mon retour d'expérience... Christophe

Par Anonyme

J'ai appris en devant sociétaire de l'AMDM que ma moto école (CFR Longjumeau) avait le précieux label. En effet, le plateau était un ancien parking réservé aux moto-écoles. Sur route, les motos étaient devant, et le moniteur nous "engueulait" dès la première erreur (qui peut malheureusement vite être la dernière). On ne nous apprenais pas à passer le permis, mais à devenir des motards RESPONSABLES. La formation était effectuée par deux moniteurs très disponibles, pédagogues et  professionnels. J'ai toujours compris qu'on aurait notre permis parce qu'on le méritait et pas pour une autre raison. Voila pour mon retour d'expérience... Christophe

Par Anonyme

Quand j'entend mon pere dire que le jour de l'examen ou lui a seulement demandé de faire un aller retour sur un parking... Moi je suis satisfait de mon auto ecole, A Poissy (78).

Par Anonyme

Pourtant, j'ai eu l'occasion de faire un stage AFDM donc avec des moniteurs qui viennent de moto école accréditée par l'AFDM et ils étaient très bons. Un reportage suivra bientôt. Mais c'est comme partout, il y en a toujours des bons et des très mauvais.

Par Anonyme

encore une fois  ,mal du temps , en voulant faire mieux , on va encore compliquer les choses .ça devient insuportable et dans tous les domaines

Par Anonyme

Je veux pas faire de pub (meme si c'est le cas:areuh:) mais j'ai passé mon permis au CFM Mérignac à Bordeaux, et ya pas à dire c'est top. Plateaux sur un terrain isolé juste à coté du centre avec 4 pistes rapides et 2 lentes, motos yamaha 660 xtx et 600 fz neuves, formateurs très pédagogues et expérimentés, et je ne pense pas qu'ils aient le label AFDM.

Par Anonyme

Bonjour à tous , je suppose que sil'on retirait le permis à tous les millions de pignoufs  qui téléphonent en toute impunité au volant, à longeur de journée, les motards n'auraient pas besoin de passer un examen digne d'un pilote de chasse pour espérer connaître les joies de la moto sans risquer leur peau à tous les coins de rue... Je pense qu'avec seulement un peu de RESPECT et  d' EDUCATION , (pas seulement routière), tout le monde respirerait beaucoup mieux, et les statistiques s'en ressentiraient monstrueusement ... Mais bon, ça n'a pas l'air de déranger grand monde...  Continuons à réduire la vitesse de manière ridicule , et faire des pansements sur des jambes de bois, et vive la France ! Freddie 43ans 500 000kms de moto...

Par Anonyme

Cher myriam, voyant votre quasi-écoeurement suite au traitement que vous avez subi au sein de ces"moto-écoles", je suis quand même surpris de ne jamais vous voir allusion au prix de ces soi-disant formation....... En effet, si vous êtes prêtes à dépenser sans compter je suis sur que vous trouverez des centres de formation qui vous fournirons tout l'environnment que vous souhaitez. Maintenant il se trouve sur le marché des formations qui coute à peine le prix d'un bon casque !!! Alors cessez cette hypocrisie et quand vous serez prête à dépenser des vrais budgets de formation vous aurez la fameuse qualité que vous attendez. Pour finir, mesurer vos écrits, les moto-écoles ne "trafiquent" pas leur machine, ils liment légèrement les butées de direction pour facilité les évolutions à allure lente, en effet s'ils ne le faisaient pas, la partie "allure lente" de l'examen serait quasiment impossible à réaliser. signé : un professionnel plein de "qualité"........

Par Anonyme

200% d'accord avec le post précédent. On retrouve un éternel problème de rapport qualité/prix. Les utilisateurs, trouvent toujours que l'enseignement est trop léger et les équipement insufisants, quand ce ne sont pas les motos qui laisse à désirer.  Si vous êtes prêts à payer ce que ça vaut, il y a de très nombreux professionnels compétents et motivés pour vous former au permis tel qu'on vous demande de l'avoir, mais également à un usage au quotidien en toute sécurité de votre moto, quelle que soit son style et sa cylindrée. Vous ne pouvez pas demander à un chateau Margot de coûter 2,50euros, ni a du surimi de lutter avec le goût d'un tourteau.         - Je ne suis pas de la profession, mais un motard depuis 25 ans. A noter également que le post de 12-23@08:42  est plein de bon sens. Bonne route à tous.

Par Anonyme

Pour répondre à Lecoug, si je n'ai pas fait allusion aux prix des formations c'est bien parce que j'estime qu'une formation de qualité nécessite un certain investissement financier, et que ce n'est pas ce critère qui a déterminé mon choix lorsque j'ai décidé de passer le permis. En effet, j'ai choisi ma première moto-école pour sa certification AFDM, et pas pour les prix de ses prestations, qui étaient d'ailleurs plus élevés que dans les autres établissements. Pourtant la qualité d'enseignement et de formation n'était pas aux rendez-vous. Quant au second point, si vous relisez attentivement mon article, je ne fais que retranscrire les propos tenus dans "Passion Mutuelle", et je précise juste après que je suis un peu sceptique sur l'existence de ces moto-écoles qui "trafiquent" leurs machines. Pour finir, je suis tout à fait d'accord avec Vincent, et c'est là tout le sens de mon article : malheureusement, en matière de formation au permis A aussi, certification AFDM ou non, il y a de très bons établissements, et des très mauvais.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire