Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pétrole : pour stabiliser les prix, les principaux producteurs se mettent d'accord pour geler la production

Dans Economie / Politique / Industrie

Pétrole : pour stabiliser les prix, les principaux producteurs se mettent d'accord pour geler la production

Le prix du baril de brut n'a cessé de chuter ces derniers mois après la décision des principaux pays producteurs (principalement du Moyen-Orient) d'inonder le marché de quantités astronomiques d'or noir. Le Venezuela, le Qatar, l'Arabie Saoudite et la Russie se sont mis d'accord en ce début d'année pour geler la production en 2016 au niveau de celle du mois de janvier pour "calmer les marchés".

Hier, une importante annonce dans le domaine du pétrole a eu lieu. Les deux principaux producteurs de brut, l'Arabie Saoudite et la Russie, se sont rencontrés et se sont mis d'accord pour geler la production de petrole à son niveau de janvier sur toute l'année 2016 pour "calmer les marchés".

 

Depuis de nombreux mois, l'Arabie Saoudite en tête a choisi d'inonder le marché d'énormes quantité de brut, engendrant ainsi une grosse baisse du baril et des prix à la pompe anormalement bas. Vous avez en effet certainement remarqué la diminution constante des tarifs des carburants en France, avec un gazole flirtant régulièrement avec les 1 €/L. Le sans-plomb, lui aussi, a fortement chuté, et tout ceci n'a pas été sans conséquences.

 

Tous les gisements de pétrole dit "non conventionnel", tel que les sables bitumeux, sont devenus tout à coup extrêmement coûteux pour les sociétés qui les exploitent face à des pays membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) capables d'extraire d'énormes quantités de brut de bonne qualité à faible coût. C'était d'ailleurs la stratégie de base de certains pays : asphyxier la plupart des gros projets d'extraction (des Etats-Unis, principalement) en produisant de grosses quantités, quitte à perdre de l'argent (l'Arabie Saoudite ayant d'ailleurs engendré un déficit record).

 

Le Qatar, la Russie, l'Arabie Saoudite et le Venezuela se sont donc mis d'accord en ce mois de février pour stopper cette stratégie et geler la production au niveau du mois de janvier. Rappelons que le prix du brut a chuté de près de 70 % depuis la mi-2014. N'espérez donc plus voir les prix à la pompe baisser encore plus, la situation devrait logiquement se stabiliser, voire s'inverser au fil des mois.

 

Mots clés :

Commentaires (45)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Joli pied de nez à tous ceux qui prédisaient le litre de SP à 2 voire 3euros d'ici 2017... Continuez ainsi... ne gelez rien !

Par

En réponse à AlSayed

Joli pied de nez à tous ceux qui prédisaient le litre de SP à 2 voire 3euros d'ici 2017... Continuez ainsi... ne gelez rien !

Personne ne pouvait prevoir que les occidentaux

seraient pret à mettre en route une 3° guerre mondial pour y parvenir.

Par

Nous allons donc retrouver bientôt le prix du baril d'il y a moins d'un ans, à quasi 100€. Sauf que l'a où on payé 1€40 le litre, on va être à facile 1€70 voir 1€80. La faute aux marges et aux taxes qui augmentent quand il y a augmentation du prix du baril, mais qui ne suivent pas quand il s'agit de diminution.

Préparez la vaseline, vous allez le sentir passer!

Par Anonyme

En réponse à AlSayed

Joli pied de nez à tous ceux qui prédisaient le litre de SP à 2 voire 3euros d'ici 2017... Continuez ainsi... ne gelez rien !

Petite réaction à courte vue...l'Algérie est quasiment en faillite, idem pour le Venezuela, la Russie (ce n'est pas la seule raison), l'Irak, la Libye, le Nigeria.

Oman, le Koweit, les Emirats arabes unis, le Qatar sont en déficit et le Qatar a gelé ses investissements... si ta satisfaction est d'avoir du gasoil à 1 euro le litre tant mieux pour toi, mais on est à la veille d'une troisième crise économique à cause du pétrole.

Par

En réponse à nous75

Personne ne pouvait prevoir que les occidentaux

seraient pret à mettre en route une 3° guerre mondial pour y parvenir.

Le principale responsable de la baisse ce sont les Etats Unis avec le pétrole de schiste!!! Ils inonde le marché de brute et donc l'Arabie saoudite a baissé ses prix, le tout dans une récession économique de la Chine et donc de l'Europe...

Par

En réponse à ghlapin

Le principale responsable de la baisse ce sont les Etats Unis avec le pétrole de schiste!!! Ils inonde le marché de brute et donc l'Arabie saoudite a baissé ses prix, le tout dans une récession économique de la Chine et donc de l'Europe...

Le petrol de schiste est deja hors de prix depuis longtemps face aux cours du petrol actuel.

Dire que c'est lui qui fait baisser les cours.... c'est comme dire que les cours du foi gras ont une influence sur ceux du paté henaf

Par Anonyme

En réponse à ghlapin

Le principale responsable de la baisse ce sont les Etats Unis avec le pétrole de schiste!!! Ils inonde le marché de brute et donc l'Arabie saoudite a baissé ses prix, le tout dans une récession économique de la Chine et donc de l'Europe...

Renseigne toi un peu plus, l'Arabie saoudite inonde le marché de brut pour mettre en difficulté les Etats Unis et le Canada.

Par

Sortez les cartes bleues!!!!!

Par

En réponse à Anonyme

Petite réaction à courte vue...l'Algérie est quasiment en faillite, idem pour le Venezuela, la Russie (ce n'est pas la seule raison), l'Irak, la Libye, le Nigeria.

Oman, le Koweit, les Emirats arabes unis, le Qatar sont en déficit et le Qatar a gelé ses investissements... si ta satisfaction est d'avoir du gasoil à 1 euro le litre tant mieux pour toi, mais on est à la veille d'une troisième crise économique à cause du pétrole.

Parce que tu crois que NOUS, nous sommes dans une situation financière saine ??? :bah:

Par

1. Ils gèlent la production à un niveau bien élevé.

2. L’Iran va être content, car il a besoin de rétablir ses parts de marché, les producteurs américains du pétrole du schiste aussi. Et il y a d'autres producteurs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire