Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Peugeot affronte Geely pour avoir Proton

Peugeot affronte Geely pour avoir Proton

Le constructeur malaisien Proton a une gamme désuète et des dettes, mais il a aussi des usines qui sont autant d’opportunités pour inonder le marché de l’Asie du Sud Est, pour qui pourrait y produire ses voitures. De quoi séduire un partenaire étranger stratégique pour se revitaliser. C’est la proposition lancée par Proton qui cherche donc une fusion ou à tout le moins des atomes crochus. Deux candidats sérieux ont été identifiés. Mais il y a aussi des outsiders.

Proton est né de l'ambition de l'ex-Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad, et le constructeur a entamé la production de voitures particulières au début des années 1980 sur la base de modèles Mitsubishi. Il est allé jusqu’à exporter des véhicules en Europe occidentale au début des années 1990. Mais l’aventure n’a pas duré. Bien qu’actuellement dans le giron du groupe malaisien DRB-HICOM, qui contrôle notamment les bolides Lotus, la gamme Proton n’a pas de quoi faire sauter au plafond. Pourtant, l’entreprise intéresse.

Le candidat déclaré pour un investissement est notre Peugeot national qui a cependant du chinois Dongfeng dans son capital. Les stratèges du groupe français PSA connaissent donc l’autre prétendant qui est aussi chinois et qui avance sous la bannière Geely. Laquelle abrite déjà Volvo. On pensait ce dernier favori. Mais que nenni.

L'appel d'offres de Proton correspond en effet à la stratégie de PSA consistant à élargir son assise géographique, notamment en se dotant de capacités de production en Asie du Sud-Est. Ce but a été énoncé lors de la présentation du plan quinquennal de développement "Push to pass" le 5 avril 2016. Or, l'usine de Proton, située à 100 km au nord de la capitale Kuala Lumpur tourne actuellement au ralenti.

Proton donnera le nom de son futur partenaire lors du premier semestre de cette année. Jusque-là, il peut encore y avoir des surprises puisque, outre PSA et Geely, les noms de Suzuki Motor et Renault ont aussi été cités.

On rappellera par ailleurs que Peugeot mène parallèlement des négociations avec le géant américain General Motors pour acquérir ses divisions européennes, à savoir les marques Opel et Vauxhall. PSA est revenu aux bénéfices en 2015 après avoir été sauvé de la faillite en 2014 par l'intervention de l'État français et du groupe chinois Dongfeng.

Geely

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (34)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dingue comme nos constructeurs franchouilles ont une propension marquée à vouloir racheter des mort-vivants, voire pire....

Au Monopoly, ils fonceraient sur le boulevard de Belleville, la rue Lecourbe et les gares...

Par

Moué. Moins convaincu que sur Opel. Peugeot doit avoir des véhicules fiables, sinon ils resteront cantonnés aux marchés actuels.

Par

Messieurs de chez caradisiac, il faudrait vraiment faire relire (et réécrire) les articles de Lecondé, c'est incompréhensible!

"Le candidat déclaré pour un investissement est notre Peugeot national qui a cependant du chinois Dongfeng dans son capital. Les stratèges du groupe français PSA connaissent donc l’autre prétendant qui est aussi chinois et qui avance sous la bannière Geely qui abrité déjà Volvo. On pensait ce dernier favori. Mais que nenni."

Par

En réponse à roc et gravillon

Dingue comme nos constructeurs franchouilles ont une propension marquée à vouloir racheter des mort-vivants, voire pire....

Au Monopoly, ils fonceraient sur le boulevard de Belleville, la rue Lecourbe et les gares...

la on se pose des questions d'autant que les Proton n'est plus protégé par les taxes depuis que la zone Asean existe :roll: sans compter les salaires sont bien plus élevés qu'en Thaïlande toute proche et que c'est là qu'il vaut mieux monter l'usine comme le font tous les autres constructeurs.

Proton ça vaut rien :bah: après c'est quand même dans cette zone que la croissance sera la plus forte en matière d'automobile dans les années à venir

Par

En réponse à savoyard73000

Moué. Moins convaincu que sur Opel. Peugeot doit avoir des véhicules fiables, sinon ils resteront cantonnés aux marchés actuels.

bon renault a sa chance alors...

car le pas fiable pas cher... ils savent faire...lol...

sauf qu'ils vendent rien en chine!!!

hé oui le consommateur des pays émergeant qui a les moyens de s'acheter une caisse!!!

est généralement instruit!!

pas comme chez nous le "sans dents" qui achéte dacia...

proton s'est planté parce qu'il faisait de la daube!!!

c'est tout...

pour moi psa a raison de vouloir acheter...

avec une fiabilité correcte.... ils peuvent inonder le coin...

et le réseau proton lui permettra de refourguer sa marque...

Par

En réponse à roc et gravillon

Dingue comme nos constructeurs franchouilles ont une propension marquée à vouloir racheter des mort-vivants, voire pire....

Au Monopoly, ils fonceraient sur le boulevard de Belleville, la rue Lecourbe et les gares...

C'est une très bonne stratégie d'acheter les gares en premier...

Par

En réponse à roc et gravillon

Dingue comme nos constructeurs franchouilles ont une propension marquée à vouloir racheter des mort-vivants, voire pire....

Au Monopoly, ils fonceraient sur le boulevard de Belleville, la rue Lecourbe et les gares...

Tu preferes tomber sur Rue Lecourbe, les gares et Bld Belleville qui sont pas encore achetées ou en hypothèques ou tu preferes tomber sur Rue de la paix et champs élysées possédées par un autre joueur où il a mis plusieurs hotels ?

Je crois que PSA n'a pas les yeux plus gros que le ventre. Il vaut mieux se payer des opportunités à moindre cout que faire la grosse opération couteuse qui de toute façon n'est pas envisageable actuellement vu les finances modestes de PSA.

Renault a racheté Nissan quand Nissan était loin d'etre au mieux de sa forme. Depuis on a vu que c'etait la super bonne opération.

PSA va tenter de faire la meme chose avec Opel/Vauxhall, Ambassador et Proton.

Jouer les riches et faire une OPA sur un groupe automobile en forme, c'est trop risqué, même stupide.

Par

Lotus fait partie de ce rachat ?

Par

Si Peugeot arrive vraiment à acheter Proton, qu'il cantonne cette marque à la Malaisie !! En Europe, elle ne se vendra sûrement, ou carrément vendre Proton et garder Lotus qui peut être une marque bonne pour l'image du groupe en complément d'Opel/Vauxhall,l'Hindustan Ambassador et les marques déjà existantes dans le groupe !! :bien:

Par

En réponse à douxreveur

bon renault a sa chance alors...

car le pas fiable pas cher... ils savent faire...lol...

sauf qu'ils vendent rien en chine!!!

hé oui le consommateur des pays émergeant qui a les moyens de s'acheter une caisse!!!

est généralement instruit!!

pas comme chez nous le "sans dents" qui achéte dacia...

proton s'est planté parce qu'il faisait de la daube!!!

c'est tout...

pour moi psa a raison de vouloir acheter...

avec une fiabilité correcte.... ils peuvent inonder le coin...

et le réseau proton lui permettra de refourguer sa marque...

Effectivement, c'est impératif pour PSA d'acquérir Proton ou Opel : cela leur permettra d'atteindre un seuil critique. La stratégie de Carlos Tavares est désormais de faire du volume, indispensable pour survivre à l'avenir.

Juste pour information car marre de lire tant d'imprécisions ou fausses informations : on parle de groupes au sens économique du terme donc le groupe PSA ou l'Alliance Renault-nissan (+ Mitsubishi).

PSA a vendu 710 000 véhicules en Chine en 2016 (en baisse de 15%), et l'Alliance Renault-nissan 1,4 millions de véhicules (en hausse de 8.4%).

Pour rappel, PSA c'est un peu plus de 3 millions de véhicules vendus en 2016 contre 9.9 millions pour l'Alliance Renault-nissan. Le plus fragile n'est pas celui que l'on croît, n'en déplaise aux détracteurs ou fanboys d'une marque.

La recherche de volumes est donc indispensable pour PSA.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire