Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Photos du jour : BMW Z8 (Le Mans Classic)

Dans Voitures d'exception / Exotiques

,

Aujourd'hui, nous effectuons un (petit) retour en arrière sur une des autos les plus emblématiques produites par BMW. Le roadster Z8 a ses défauts, ses détracteurs, mais il faut bien lui reconnaître un charme fou et un caractère intact.

Photos du jour : BMW Z8 (Le Mans Classic)

Il faut remonter à 1997 pour trouver les premières traces de la BMW Z8. C'était au salon de Tokyo, lorsque BMW nous présentait le concept Z07 qui préfigurait alors la Z8 de série. Deux ans plus tard, BMW dévoile la Z8 finale à Francfort, une oeuvre que l'on doit à Chris Bangle, un designer très décrié par les fans de BMW pour son travail discutable, mais original, sur certaines productions des années 2000 comme la Série 7 E65 aux formes toujours aussi particulières.

 

Le Z8, lui, n'a eu en tout cas aucun mal à plaire. Le néo-rétro est utilisé à outrance sur ce roadster qui est en fait un hommage au 507, le découvrable d'une autre époque chez BMW, et il faut bien reconnaître la réussite du coup de crayon de Chris Bangle sur ce coup là !

 

Sous le capot, BMW n'est pas allé chercher bien loin pour équiper la Z8 avec le V8 de la M5 E39, et 400 ch à disposition. Largement suffisant pour déplacer le Z8 qui flirte quand même avec les 1600 kg, le poids étant de toute façon un problème récurrent sur la plupart des cabriolets et roadsters de ce niveau là...

Portfolio (9 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Bmw Z8 E52

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça c'était de la bonne, de la vraie BM!

Autre chose que la série 2 Tourer 214d...

Par

En réponse à Xelon

Ça c'était de la bonne, de la vraie BM!

Autre chose que la série 2 Tourer 214d...

C'est vrai qu'il n'y a rien à jeter dans cette auto, ligne parfaite, moteur d'anthologie.

La comparaison avec la série 2 surtout la plus modeste.....J'ai conduit le 216d un petit moulin souple à souhait plein de bonne volonté, pas ridicule, au bruit très sympathique après il ne faut pas lui demander ce pourquoi il n'est pas conçu.

Par

Oh tiens ... Une production ultra limité , une vitrine représentant la marque , plus puissante qu'une Ferrari de l'époque ... UNE VRAIE SUPERCAR quoi ..... :sol:

Par

En réponse à Xelon

Ça c'était de la bonne, de la vraie BM!

Autre chose que la série 2 Tourer 214d...

Il faut bien vivre! Il ne faut pas oublier que malgré son appellation "premium", BMW est un constructeur qui doit faire vivre une gamme aussi complète qu'un généraliste, comme Mercedes et Audi. C'est certainement pas avec des produits comme le Z8 que BMW vit, mais avec les ventes découlant en partie de la vitrine qu'est le Z8. ;)

Après il est vrai que la série 2 et plus globalement le passage de la série 1 à la traction et la non-proposition d'un 6 en ligne est un sacré changement de philosophie. Mais il ne faut pas oublier que BMW a aussi offert de bons 4 cyl :)

Par

J'aime et en même temps j'aime pas.

C'est bien dessiné, mais je ne suis pas fan de la Bangle-era.

Par

En réponse à ytsejamqt

Il faut bien vivre! Il ne faut pas oublier que malgré son appellation "premium", BMW est un constructeur qui doit faire vivre une gamme aussi complète qu'un généraliste, comme Mercedes et Audi. C'est certainement pas avec des produits comme le Z8 que BMW vit, mais avec les ventes découlant en partie de la vitrine qu'est le Z8. ;)

Après il est vrai que la série 2 et plus globalement le passage de la série 1 à la traction et la non-proposition d'un 6 en ligne est un sacré changement de philosophie. Mais il ne faut pas oublier que BMW a aussi offert de bons 4 cyl :)

c'est tout-à-fait juste comme remarque!

A l'époque de la 507, dont la Z8 est "issue", il n'y avait quasi que les tanks 501-502, ainsi qu'une très belle 503, en coupé et cabriolet.

Voitures très élitistes, qui faillirent conduire BMW à la faillite...

C'est l'arrivée de la Neue Klass, 1500cc, munie d'un 4 cylindres, qui a relancé la marque vers son succès actuel.

Seul gros regret quant à la Z8, très élitiste, je ne pense pas pouvoir un jour l'avoir dans mon garage...

Hélas!!

Par

Regardez-la de profile... Quelle ligne ! Heureux propriétaire...

Par

Un placement financier incroyable... Son prix a doublé en moins de 5 ans !

Par

M.Chris Bangle a été très souvent critiqué, aussi bien chez les puristes BMW qu'ailleurs, et pourtant, de mon avis personnel, il a su donner une nouvelle fraîcheur à la marque, il a respecté l'ADN des BMW tout en offrant une nouvelle dimension à toute la gamme du groupe ! Et il a inspiré un grand nombre de designers, autant chez BMW group que chez la concurrence ! Il n'y a qu'à voir aujourd'hui, avec un certain recul les projets qu'il a mené, comme ici la Z8, mais aussi le Z3 cab et coupé, le Z4 (E85/E86) et la GINA, la série 1 (E81/E82 dont la 1M), la série 3 (E36/E46/E90 dont les M), la série 5 (E39/E60), la série 6 (E63) et aussi les série 7 où il a été le plus critiqué, mais bousculer les codes d'un segment ultra conservateur et classique, forcément ça ne se fait pas sans heurts !

Je pense qu'il est le genre de gars capable de sublimer une marque qui en avait besoin à l'époque pour se sortir de l'image de voiture de malfrats.

On pourrait faire un parallèle avec leur concurrent Audi, qui aujourd'hui ne sait plus comment sortir de ce style qui fonctionne mais qui ne change plus qui stagne et qui risque de lasser, ils auraient besoin de se trouver un Chris Bangle à eux. Mais bon, ce n'est que mon avis, sûrement pas objectif !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire